MISTRAL/VILLENEUVE à Grenoble: Les COMMERCES FERMENT

Publié par Les Républicains 38 le

Les locaux qui sont propriétés de la Ville à la Villeneuve  sont loués à un prix “très avantageux”, avec un “soutien à la création d’entreprise et un accompagnement” indique Ariane Simiand Conseillère Municipale déléguée de la municipalité PS/PC.

C’est moins cher à Villeneuve grâce au contribuable qui paie la différence mais ça ne marche quand même pas .Les commerces , eux aussi , fuient le quartier . Pourtant l’associatif, le collectif, le sportif sont aidés. Toujours grâce au contribuable depuis 35 ans. Et ça ne marche toujours pas.

UN MESSAGE DE LAXISME

“Il ne faut pas que les services publics, les associations, les commerces partent. Ce qui serait dramatique, c’est que tout le monde s’en aille. On fera tout pour que ça n’arrive pas”, prévient l’élue de secteur Hélène Vincent(PS) . La même Hélène Vincent qui a expliqué aux « jeunes » de l’Arlequin que le gouvernement allait délivrer  un récépissé pour les contrôles d’identité . (CES  » JEUNES » pour lesquels LA MUNICIPALITÉ PS VEUT UN RÉCÉPISSÉ DE CONTRÔLE.L’exemple de Mistral ). Histoire de leur faire un gros clin d’oeil appuyé sur la permissivité du nouveau gouvernement qui peut enfin se cumuler avec celle de la municipalité .  Le meilleur message pour améliorer la sécurité du quartier .(ZONE DE SÉCURITÉ PRIORITAIRE À GRENOBLE : TOUJOURS RIEN SUR LES MOYENS ). Au détriment des jeunes qui travaillent .

DÉLITEMENT DE LA PENSÉE DU PS

Ne sachant plus ou donner de la tête elle remet en cause GrandPlace à l’origine de Villeneuve ! Voulu par Dubedout, Verlhac , Parent ,Jacquier (PS/VERTS :les insultes SAFAR/JACQUIER ne conduisent pas à la rupture. Ni aux procédures!) et soutenu fidèlement par les municipalités socialistes : “Grand’Place est aujourd’hui un des grands responsables de la fermeture des petits commerces. Ce n’est pas un lieu de lien social…  » déclare Hélène Vincent. On est confondu. Comme si l’élue PS ne pouvait pas s’attaquer à la faute originelle du projet Villeneuve et s’en prenait donc à ses périphéries pourtant intégrantes au projet . À travers ce délitement de la pensée du PS sur son projet phare on ressent combien la municipalité est perdue, sans solution. (VILLENEUVE DE GRENOBLE : LE TRISTE BILAN DU PS et de la MUNICIPALITÉ DESTOT )

POURQUOI LE DÉPART DES ASSISTANTES SOCIALES ?

On est évidemment étonné de la pauvreté répétitive du discours de la municipalité dont les représentants tiennent tous les mêmes propos creux et convenus:   » avec le commerce de proximité qui se meurt, c’est tout un quartier qui se dégrade avec lui. Plus que de l’activité économique, ça crée du lien social « . La litanie du  » lien social  » de Villeneuve a effectivement 35 ans ! Un coût. Un résultat.
On le sait . Mais comment Ariane Simiand et ses amis peuvent ils expliquer qu’ils vont garantir la sécurité des commerces à Villeneuve alors qu’ils retirent … les assistantes sociales  dont ils ne peuvent assurer … la sécurité . Quelle tricherie ! (VILLENEUVE: A.VALLINI RETIRE LES ASSISTANTES SOCIALES )

A.SIMIAND  » SUIT çA DE TRÈS PRÉS « !

Il s’agit évidemment d’un discours politique pour gagner du temps et en faire perdre à la population concernée.“C’est difficile de maintenir du commerce de proximité, mais on suit ça de très près”, selon la conseillère municipale au Commerce Ariane Simiand. Si on juge au résultat , on peut dire qu’elle court derrière et de très loin.

D’ailleurs son diagnostic démontre que la municipalité a totalement baissé les bras partout( PETITION POUR LA PAIX AU CENTRE VILLE de Grenoble)  concernant l’insécurité :  “Des dégradations, il y en a aussi au centre-ville, je n’ai pas la sensation qu’il y en ait plus à Mistral, au VO, à Villeneuve”. Démagogie. La municipalité Destot est plutôt satisfaite que le centre ville se rapproche des quartiers en difficultés.ça démontre que c’est partout pareil et qu’il n’y a rien à faire . (CENTRE VILLE DE GRENOBLE: NOUVEAU PIGALLE ) . Seulement continuer à être élu et percevoir les indemnités puisque tous les conseillers de la majorité PS/PC ( dont Ariane Simiand) perçoivent à minima 1230 euros/mois et produire de tels discours et un tel bilan est affligeant et révoltant.

LES RIDEAUX DE FER FONT PARTIE DU PAYSAGE

le « DL » qui se penche sur cette réalité fait ce qu’il peut. Il raconte :  » une pharmacie, sous le centre de santé. À côté, un taxiphone, une librairie-tabac-presse qui “ne vend plus la presse”, en face une boucherie. Et quelques hommes qui discutent devant les commerces, une cigarette aux lèvres. Une femme passe avec sa poussette. “C’est mort”, tranche l’un des commerçants, en jetant un œil sur les rideaux de fer baissés autour de lui. Quelques centaines de mètres plus loin, le marché anime un peu la galerie de l’Arlequin. Mais les rideaux de fer, certes moins nombreux, font là aussi partie du paysage. »

LA MORT LENTE DU COMMERCE DE PROXIMITÉ

Et de poursuivre :  » autre quartier, même réalité, à Mistral. La boulangerie a ses volets fermés depuis l’été. Le kebab a brûlé, le Lidl au croisement Rhin-et-Danube / Anatole-France a fermé aussi.Des rideaux de fer qui masquent souvent une lassitude, et parfois des vitrines brisées, défoncées, quand le mobilier n’a pas brûlé, il y a quelques semaines, quelques mois, quelques années. Un “manque”, pour les Mistraliens, réunis en collectif et qui ont manifesté le 13 septembre contre la fermeture de leur supermarché. “Ça a fait éclater le ras-le-bol”, explique Marie, volontaire à l’association Afev, très présente dans le quartier. Un ras-le-bol contre la mort lente du commerce de proximité »

 » C’EST VIDE, PERSONNE NE PASSE »

« Vous trouvez normal qu’à la Villeneuve, pour 13 000 habitants, il n’y ait qu’une seule boulangerie ? Quelle ville de 13 000 habitants n’a qu’une seule boulangerie ?” s’insurge un habitant selon le « DL » . D’ailleurs  » c’est vide, personne ne passe. Ce n’est pas une bonne situation géographique”, entend-on.

REMETTRE EN CAUSE UN CONCEPT QUI A ÉCHOUÉ

Il faudrait avoir la lucidité de remettre en cause le concept qui a échoué. (Villeneuve et la « Fête »: La population a disparu, restent les voix PS/VERTS  ). S’agissant d’un quartier trop densifié et qui devait se suffire à lui-même pour construire en toute tranquillité  » l’homme nouveau  » convivial , ouvert, multi-culturel, solidaire. Évidemment la majorité municipale PS/PC en accord avec les Verts sur ce point ne veut rien changer. Car le réservoir de suffrages s’accroît au fur et à mesure de la dégradation des quartiers.(JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … » )

DES ÉLUS POUR PORTER UN FAUX MESSAGE
Il est seulement malheureux qu’il se trouve des élus pour porter un message aussi faux et éloigné des solutions  sous prétexte de préparer une réélection qui signifierait une ghettoïsation accélérée de ces quartiers .

TOUJOURS LES MÊMES MÉTHODES

On apprend qu’après une manifestation le 13 septembre les habitants de Mistral se réuniront une nouvelle fois en cortège le mardi 27 novembre à 16H30 .(MISTRAL à Grenoble : J.SAFAR(PS) responsable de l’immobilisme ) . Mais une  » manifestation festive et sans revendication  » affirme Karim Kadri « porte parole du collectif d’habitants ». Certain que la municipalité n’a rien à craindre . Elle peut continuer à brasser les mêmes mots vides de sens .D’ailleurs les élus devraient se joindre au cortège. On connaît la méthode.

Pas sur que les habitants de ce quartier- comme des autres – gagnent beaucoup à la continuation de ce type de procédés. Le cynisme à sa limite : quand ses conséquences gangrènent une ville.


Catégories : Actualité