METRO: 71 % des 21 000 VOTANTS S’OPPOSENT à la GENERALISATION de la ZONE 30

Publié par user1 le

Une nouvelle tuile de taille pour Eric Piolle (Verts/PG) et Christophe Ferrari (PS) : 15 000 citoyens sur 21 000 répondent  » non » à la généralisation partout de la zone 30.

Le référendum lancé par « 40 millions d’automobilistes  » a connu un succès et un résultat spectaculaires. L’exécutif de la Métro tout pétri de « co-construction  » a voulu imposer cette décision sans consulter personne.Comme à son habitude.

Les Grenoblois consultés par le DL avaient déjà manifesté leur franche opposition. Le référendum plus large, sur un temps plus long lancé par  » 40 millions d’automobilistes  » confirme cette nette tendance.

 » TROP ANTI VOITURES »

Les résultats en % sur près de 21 000 votants sont les suivants:
-15,8 % des participants ignoraient que Grenoble et son agglomération allaient passer à 30km/h dés janvier 2016.
-67,9 % des participants pensent que la politique de la municipalité de Grenoble est trop « anti-voiture ».
-70,1 % des participants sont contre la généralisation du 30km/h dans les 43 communes de la Métro.
-71,1 % des participants estiment que le 30km/h doit rester exceptionnel (à proximité des écoles, zones piétonnes…)

« UN COUP de FREIN à la MOBILITE  »

-65,3 % des participants pensent que la généralisation du 30km/h ne permettra pas de diminuer l’accidentalité.
-68,1 % des participants pensent que le 30km/h est un véritable coup de frein à la mobilité et la liberté des Grenoblois et des habitants de l’agglomération.
-65,7 % des participants redoutent que le marquage au sol indiquant la limitation de vitesse à 30km/h soit glissant.

71 % FAVORABLES à l’ELARGISSEMENT de A 480

-72,3 % des participants ne sont pas prêts à supporter davantage d’émissions sonores pour une diminution de la limitation de vitesse.
-60,8 % des participants estiment qu’il n’y a pas assez de stationnement pour les 2 roues motorisés à Grenoble.
-52,3 % des participants ignoraient l’intention de la municipalité de Grenoble de supprimer des places de stationnement pour les véhicules afin de construire une autoroute pour vélo.
-70,6 % des participants sont favorables à l’élargissement de l’autoroute A480 afin de fluidifier le trafic dans la vallée.
-58,3 % des participants sont contre le système de vignette écologique.

Bien entendu avant d’imposer leur mesure ni Christophe Ferrari , ni Eric Piolle ne s’étaient posé les questions qu’elle soulève.

LES QUESTIONS AUXQUELLES IL N’EST PAS REPONDU

Le sentiment de sécurité des enfants, des piétons, des cyclistes ne va t il pas engendrer des imprudences et des accidents ? Les automobilistes ne vont ils pas relâcher leur attention dans une zone 30 si vaste ?  La pollution engendrée lorsqu’on roule à moins de 10/KMH ou que les véhicules freinent et accélèrent souvent ne va t elle pas augmenter? L’attractivité de l’agglomération ne va t elle pas encore souffrir de ce message négatif à l’égard des automobilistes? Ses conséquences sur l’emploi ont elles été mesurées?

LE BONHEUR D’UN INSTANT

Tout à leur coup de com’ ( « c’est bon coco » ) E.Piolle et C.Ferrari ont pensé seulement au bonheur de l’instant. Comme avec la suppression de Decaux.

C’est pourquoi ils avaient refusé de recevoir Pierre Chasseray, le délégué Général de  » 40 millions d’automobilistes » .On ne dialogue pas avec l’erreur.

L’ASPHYXIE de L’AGGLO AGGRAVEE

L’intérêt général, les conséquences réelles ne les intéressent pas. Comme avec Decaux, le Nirvana aura été très bref. Avant même sa mise en oeuvre l’opposition à la mesure est très forte. Sa gestion sera un calvaire durant toute la durée du mandat. Car l’asphyxie de l’agglo va s’en trouver aggravée. Elle n’avait pas besoin de cela au moment ou tout le monde pointe son déclassement.

UNE LISTE de MESURES PUNITIVES

S’ajoutant au refus d’élargir A 480, aux vignettes vertes, à l’interdiction à 1/3 des véhicules de pénétrer en ville pendant les périodes de pollution, à l’augmentation de 50 % du coût du stationnement pour les visiteurs extérieurs, la fermeture de l’avenue A.Sembat, la dernière qui permettait l’accès dans la ville , la zone 30 installée partout ne va pas renforcer la fluidité et l’attractivité de Grenoble!

a la METRO JC PEYRIN (LR) S’EST OPPOSE à la MESURE

C’est pourquoi Jean-Claude Peyrin, Président des REP38 et Vice Président du Conseil départemental s’y était opposé à la Métro au titre de la commune de Meylan : la ville n’en n’est pas moins sure en sélectionnant toutes les zones à protéger dans lesquelles l’automobiliste doit redoubler de prudence. Il avait aussi reçu Pierre Chasseray car le dialogue est toujours utile. Le respect citoyen passe par lui aussi.

 » J’AI LA FERME INTENTION de les REMETTRE à M.PIOLLE  »

 » Les résultats de ce référendum sont sans appel : nombreux sont les Isérois à avoir manifesté leur rejet de la politique « anti-voiture » menée à Grenoble. Ces résultats, j’ai la ferme intention de les remettre à M.Piolle : en tant qu’élu, il ne peut pas continuer à ignorer les revendications des automobilistes » explique Pierre Chasseray.

UNE POLITIQUE D’ANNONCES pour COUVRIR le DOGMATISME

E.Piolle qui a contraint C.Ferrari à cette politique d’annonces pour couvrir le dogmatisme de mesures punitives totalement hors du temps et du réel, prétend faire entrer l’agglo dans le XXI eme siècle selon les ridicules éléments de langage distribués par E.Lecoeur l’idéologue communicant et répétés comme des perroquets par les élus de la majorité.

Il s’agit plutôt de se rapprocher à la fois du Bouthan et de la Gréce , les deux modèles de la municipalité Rouge/Verts.

1% des HABITANTS VOIENT C.FERRARI (PS) COMME  » HOMME de l’ANNEE »

Les grenoblois ne se laissent pas prendre à ces discours grandiloquents qui voudraient masquer le dogmatisme absolu de la municipalité. Si près de 15 000 d’entre eux ont voté contre leur décision , il ne s’en trouvait hier , sur 14 000, pas plus d’1 % pour estimer que Christophe Ferrari est  » l’homme de l’année  » dans la votation du DL. L’épaisseur de l’erreur de clic. Il s’agit tout de même du  » président de la Métropole  » comme il s’en gargarise lui-même.

Un cinglant démenti à leurs dérives . A leur façon, les électeurs leur souhaitent déjà « bonne année ».

Photo: JC Peyrin recevant Pierre Chasseray de l’association  » 40 millions d’automobilistes »

 

Catégories : Actualité