MANQUE d’ ÉCOLES: LA MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG) TRAHIT SES PROMESSES

Publié par Les Républicains 38 le

L’Adjoint d’extrême gauche Fabien Malbret chargé des écoles faisait partie du collectif sardine qui dénonçait le manque de prévisions de la municipalité Destot/Safar (PS) en matière de constructions d’écoles.

Le retard de Grenoble est considérable dans ce domaine. Devenu élu de la municipalité Piolle en ayant instrumentalisé ce mécontentement des parents d’élèves au profit de la majorité municipale il tergiverse depuis 10 mois.

 » JE NE VEUX PAS PRENDRE de DÉCISION »

Ce qui était établi et urgent devient beaucoup plus complexe tout à coup. « Je ne veux pas prendre de décision sans avoir toutes les données. Le point de vue des parents d’élèves n’est pas le même que celui du service Prospec­tive pour qui il y aurait besoin d’entre 6 et 12 nouvelles clas­ses d’ici 2020  » explique t il embarrassé au DL ( 6/1/) .Il reconnait que les parents d’élevés  » ont l’im­pression que cela n’avance pas » . Mais  » les services travaillent » . Et Fabien Malbret? Ce sont les services (!) qui déterminent les besoins ?

P.BRON (App PS) S’ÉTAIT DÉFAUSSÉ sur les COMPTAGES

Paul Bron l’Adjoint sortant ( app PS) qui porte une lourde responsabilité dans la situation s’était déjà défaussé sur les services. La responsabilité des écoles qui explosent à Grenoble parce que la municipalité Destot bétonnait d’abord et réfléchissait après aux conséquences était due selon Paul Bron à  » de mauvais comptages… ».

JEAN MACE : 520 LOGEMENTS SUPPLÉMENTAIRES SANS ÉCOLE

Pourtant avec ses 520 logements nouveaux voulus par la municipalité, le calcul pour le quartier Jean Macé par exemple était vite fait. Résultat une génération d’élèves va faire sa scolarité dans des préfabriqués.

NICOLAS CHORIER: UN ENFANT SUR DEUX ENTRANT NE POURRA Y ÊTRE SCOLARISE

A la prochaine rentrée scolaire les enfants des habita­tions situées entre la rue Docteur­ Hermite et Doc­teur­ Charrel seront affectés vers l’école Jose­ph ­Vallier. Et non plus à Nicolas Chorier qui déborde. Un enfant sur deux du périmètre de l’école entrant en CP, ne pourra pas y être scolarisé. Tant pis pour l’éloignement, le temps perdu, ce que résume Jacob Lamblin (FCPE Chorier) dans le DL (6/1): « on subit les inconvénients du centre­ ville, on aimerait aussi en avoir quel­ques avantages ».

GRENOBLE: 1400 ÉCOLIERS SUPPLÉMENTAIRES depuis 2006 et UNE SEULE ÉCOLE de PLUS EN 8 ANS

La municipalité Piolle ne fait que suivre la décision prise par la municipalité Destot. Et ne fait pas mieux.

Depuis 2006 les effectifs augmentent du fait des effets du Plan Local d’Urbanisme de bétonisation de la ville voté en 2004 par les élus PS et Verts sur proposition de l’Adjoint (Verts/ades) Pierre Kermen: 1400 écoliers supplémentaires et une seule école de plus en 8 ans ! Paul Bron pérore encore et explique ce qu’il faut faire. Ils osent tout.

E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT GAGNER du TEMPS

Au lieu de combler une partie des retards Eric Piolle (Verts/PG) veut gagner du temps ( en faire perdre aux élèves) et son Adjoint prévoit de présenter un plan pluriannuel… au printemps. Après le vote du budget de la ville. Toujours les grosses ficelles de l’extrême gauche.

10 ÉCOLES SONT SATURÉES

10 sont saturées, parmi lesquelles Claude ­Bernard, Christo­phe­ Turc, Jean­ Jaurès ou encore Nicolas­ Chorier. Tout le monde le sait. La tension est grande sur six sites: Jouhaux/Racine, Lucie­ Aubrac, Secteur 4, Secteur 1 Sud, Jardin de ville élé­mentaire et Paul­ Bert.

VIGNY-MUSSET, BONNE, BOUCHAYER, MACE … SANS ÉCOLES SUPPLÉMENTAIRES

Les opérations Vigny Musset, les 12 00 logements nouveaux de la caserne de Bonne, Bouchayer-Viallet, Jean Macé, partout des milliers de logements pour faire des voix au détriment de la qualité de l’enseignement.

La municipalité Piolle est en train de trahir sa promesse s’agissant des écoles et la cache en demandant des délais pour décider.

LES COLLÉGIENS GRENOBLOIS ENVOYÉS à ST MARTIN le VINOUX et FONTAINE

Les conséquences pour les collégiens seront les mêmes que pour le primaire: la majorité PS/Verts/PC du département veut envoyer les élèves à St Martin le Vinoux et Fontaine. Rappelons que les Conseillers Généraux de Grenoble responsables de cette situation appartiennent tous au PS et aux Verts/Ades. Un jour peut être des parents d’élèves regarderont cette réalité en face…

Destot/Piolle c’est bonnet blanc et blanc bonnet .

 

 

 

 

 

 

Catégories : Echos