M.SAVIN (REP): « Y.MONGABURU (Verts/Ades) devrait respecter les usagers »

Publié par user1 le

Les élus « de gauche, citoyens et écologistes » se font probablement bronzer. Ils ne sont pas en train de « remettre la finance à sa place ». Le réchauffement de la planète semble tout à coup moins inquiétant. Favoriser les transports collectifs est moins urgent.

Depuis juillet dernier les élus et les usagers des transports du Grésivaudan attendent une réponse de Yann Mongaburu le Président (Verts/Ades) du Syndicat Mixte des Transports Collectifs (SMTC). Son Honneur ne daigne pas se manifester. L’extrême gauche exprime toujours un mépris à toute épreuve pour ce qui ne procède pas d’elle même.

JC PEYRIN (REP) DEMONTRE la MOBILISATION du DEPARTEMENT

Le Sénateur-Maire (REP) de Domène Michel Savin ne comprend pas pourquoi il n’a toujours pas obtenu de réponse sur le rétablis­sement (ou pas) de l’arrêt Domène­ centre de la ligne Express 2. Le projet, chiffré à 250 000 €, avait été discu­té le mois dernier, et avait reçu l’aval de deux des trois partenaires financiers rappelle le DL du 15 août sous la signature de Eve Moulinier : le Département sur proposi­tion de Jean-Claude Peyrin, vice­ président (REP) chargé des Transports s’engageait à  injecter 40 % du financement démontrant sa mobilisation au service des usagers.  la Com­munauté de communes du Grésivaudan 30 % de par­ticipation, soit 75 000 €.

METTRE FIN à l’INEPTIE des DECISIONS d’A.VALLINI (PS)

Tout le monde attend la réponse de Yann Mongaburu pour la sienne, soit 30 % également.

Il s’agit de mettre  fin à l’ineptie de l’organisation des transports décidée par André Vallini et Didier Rambaud (PS) alors majoritaires avec les Verts au Conseil Général , lesquels avaient décidé de supprimer l’arrêt de Doméne de la ligne express 2 de transports en communs. » 80 % des usagers qui utilisaient cette li­gne ont repris leur voiture. Là, les collectivités feraient repasser l’Express par le centre­ ville avec trois navet­tes le matin et quatre le soir aux heures de pointe. Cette proposition va dans le bon sens. Elle répond à une vraie demande des usagers » avait expliqué Michel Savin.

M.SAVIN (REP):  » ON N’EN EST NULLE PART  »

Alors que la rentrée scolaire avance à grands pas,après réunions, courriers ou en est on? « Nulle part ! s’ex­clame Michel Savin dans le DL. Aucu­ne réponse. Si le président du SMTC ne respecte pas les élus, il devrait un peu plus respecter les usagers qui ont besoin de s’organi­ser pour la rentrée. Il serait aussi judicieux, si rétablis­sement il y a, de program­mer une campagne d’infor­mation pour avertir les gens. Or ce n’est pas au dernier moment que l’on va pouvoir le faire ! »

EN DECEMBRE la POPULATION avait REGRETTE le MANQUE D’INFOS

» L’élu rappelle d’ailleurs qu’« en décembre dernier, quand la décision de la suppression de l’arrêt avait été prise par l’ancienne majorité socia­liste, la population avait surtout regretté le manque d’infos. »

Michel Savin souligne combien   » Aujour­ d’hui, la nouvelle équipe départementale est déci­dée et réactive  » compte tenu des décisions proposées par Jean-Claude Peyrin au titre du Conseil Départemental.

L’ESPRIT de PARTI L’EMPORTE sur la REALITE

Le Sénateur-Maire est bien placé pour le faire remarquer puisque la majorité précédente – à laquelle participait les Verts et le PC- avait pris ces décisions brutalement au détriment de la population et de l’intérêt des transports.On comprend bien qu’il soit difficile à Yann Mongaburu de défaire ce que ses amis ont fait. Ici encore l’esprit de parti  l’emporte sur le principe de réalité.

M.SAVIN:  » QUAND J’ENTENDS les GRANDS DISCOURS sur le CLIMAT… »

Michel Savin rend aussi hommage à la Communauté de Communes du Grésivaudan qui a tenu compte de l’intérêt général. Pour tout le monde cette situation ubuesque est incompréhensible.

Pour enfoncer le clou, Mi­chel Savin lance aussi dans le DL: « Quand j’entends les grands discours de certains sur le climat et le besoin de transports en commun, je m’interroge sur le fait que, sur ce cas­ là, cela n’est pas suivi par des actes forts. Avec la suppression de l’ar­rêt, 80 % des usagers habi­tuels avaient repris leur vé­hicule perso. Il est donc im­portant, d’un point de vue écologique également, de revenir sur la malheureuse décision de décembre der­nier ».

LA COALITION de la METRO a ENTERINE TOUTES les DECISIONS de VALLINI (PS)

Le point de vue écologique n’a pas de part dans le blocage actuel. La coalition de la Métro a entériné toutes les décisions d’André Vallini (PS) dont celle de mettre fin au financement des transports collectifs de l’agglomération tel qu’il fonctionnait depuis 41 ans. Elle a approuvé les mesures prises défavorisant la desserte du Grésivaudan.

PAS de RESPECT AUX FAMILLES, TRAVAILLEURS, USAGERS…

Déjà lorsque ces mesures étaient prises Yann Mongaburu devisait  à Istanbul sur » la coopération pour le développement et l’amélioration des transports urbains ….» (DL du 4/2/15). Aujourd’hui il est encore aux abonnés absents.

Les parents, les travailleurs, les étudiants, les usagers qui voudraient savoir comment s’organiser à compter du 2 septembre prochain pour leur déplacements quotidien apprécieront le respect et l’attention que le représentant de la majorité Piolle leur porte.

Photo: Michel Savin, Sénateur Maire de Domène ici avec le Député Alain Moyne-Bressand et Thierry Kovacs Maire de Vienne et Vice Président des Républicains38

 

Catégories : Actualité