M.DESTOT(PS) INCARNE UN ÉCOSYSTÈME POLITIQUE QUI VIT SUR LUI-MÊME

Publié par Les Républicains 38 le

Le dernier communiqué de M.Destot (PS) paru dans le « DL » ( 17/8) ressemble aux précédents.

En gros il existe un écosystéme Grenoblois qui met la ville à l’abri de la crise, l’épargne du chômage.Son urbanisme aéré en fait certainement une ville agréable à vivre comme on le voit avec le projet de la tour de 16 étages au carrefour Alliés/Libération ou la densification des quartiers. Et bien entendu c’est  » une ville sure » comme vient de le rappeler une Conseillère Municipale (PS) déléguée H.Necib au moment ou un handicapé était agressé et une supérette braquée sur le même Bd Joseph Vallier le même jour! (LA PAGE 4 DU « DL » DÉMENT LES DÉCLARATIONS DE H.NECIB (PS) PAGE 2…)

LE VRAI ÉCOSYSTÉME EST POLITIQUE

Le vrai écosystéme est politique: il tourne sur lui-même.Entre élus PS qui se congratulent. Qui empilent les structures coûteuses pour le contribuable. Qui ne livrent aucune bataille internationale . Ou plutôt qui n’en n’ont livré qu’une : celle des JO d’hiver. Grenoble a été éliminée au premier tour par … Annecy. ((Grenoble: S.SIEBERT (PS) L’adjoint qui a assez duré)

Grenoble avait gagné les JO de 1968 avec un Maire de droite, le Dr Michallon.

M.Destot se félicite du classement… des autres.

LE CLASSEMENT DU CEA DEVIENT CELUI DE DESTOT!

Ainsi l’Université Joseph Fourrier est 107 eme au classement de Shanghai . On ne peut que s’en réjouir. Tous les commentateurs ont insisté sur le fait que seules 4 universités Françaises figurent dans le top 100 des universités mondiales ( Paris et Lyon) .

M.Destot rappelle que Forbes a classé les villes en fonction des dépôts de brevets. Comme le CEA est le deuxième déposant de France et qu’il est à Grenoble depuis 1954, Grenoble est bien classée.
Mais on ne connaît toujours pas la valeur ajoutée de la municipalité Destot? (DESTOT ( PS) S’ATTRIBUE LES BREVETS DU CEA !)

CE SONT LES ÉLUS QUI DOIVENT REDEVENIR PIONNIERS

Comme Alain Carignon l’a rappelé dans un communiqué publié hier « Pour que Grenoble retrouve sa place dans le concert des villes qui comptent,redevienne attractive, elle ne peut pas se reposer sur les brevets déposés par le CEA qui permet le classement de Forbes; Ce sont ses élus eux mêmes qui doivent redevenir inventifs et pionniers ».

NI SIMPLIFICATION, NI ÉCONOMIES

Peu de chance avec MM Destot et Baïetto qui ont démontré leur immobilisme avec la loi Métropole qui aurait pu permettre à l’agglomération Grenobloise une importante simplification et des économies.(DÉBAT MÉTROPOLE : CARIGNON (UMP): 1082 DESTOT (PS): 281)
Des données qui leur échappent.

Pendant ce temps Grenoble s’enfonce dans les dépenses de fonctionnement, les impôts élevés et une dette qui galope. (FINANCES:LE DOSSIER DU « POINT « QUI ACCABLE GRENOBLE)

Catégories : Actualité