M.DANTIN Maire (REP): DES ENTREPRISES CHOISISSENT CHAMBERY PLUTÔT que GRENOBLE

Publié par user1 le

Décidément Grenoble n’a pas de chance avec la gauche et les Verts. Près de 25 ans après l’arrivée de Thomson SGS à Crolles l’entreprise tousse et peut poser des problèmes économiques supplémentaires à l’agglomération Grenobloise.

En 1993, Gérard Longuet , Ministre de l’Industrie, Alain Carignon , Maire et Président du Conseil Général, Alain Moyne-Bressand Député et Vice Président à l’économie du département , tous Républicains , inauguraient ce qui allait devenir la tête de pont de la filière aux 25 000 emplois directs et indirects. Crolles avait gagné contre l’Italie qui avait probablement la faveur de Pasquale Pistorio le PDG de l’entreprise.

ST à CROLLES: LES ROUGE/VERTS DEMANDENT DES COMPTES

En 2015 on entend l’Inspecteur du Travail Pierre Mériaux, Conseiller Régional Rouge/Verts de la municipalité Piolle qui « demande des comptes » au PDG de ST Microelectronics lors des débats de l’Assemblée Régionale  (DL du 16/10/15). Bonjour l’ambiance.

E.GIRAUD et O.VERAN (PS) D’UNE EFFICACITE REDOUTABLE

Tandis qu’avec une efficacité qui frise la surenchère par rapport à lui, la Sénatrice, Vice Présidente de la Région, tête de liste PS , Eliane Giraud  -secondée par Olivier Véran ex Député suppléant de Geneviève Fioraso-   fait savoir que JJ Queyranne le Président (PS) de la Région avait… écrit à Emmanuel Macron au sujet de l’inquiétude des salariés.

L’AGGLOMERATION GRENOBLOISE EXIGE des PREUVES

A quelques semaines du premier tour des Régionales ils auraient une idée oh combien originale, celle « d’un Airbus de la Micro »  pour l’Europe. En matière industrielle, de recherche, de développement, l’agglomération Grenobloise n’en n’est plus aux déclarations d’amour. Elle exige des preuves. Ils sont au pouvoir local, Régional  et National. Les déclamations ne sont pas de mise. Seuls les actes comptent.

SYNCHROTRON, ST MICRO, GEM, AUTOROUTES… C’EST LA DROITE

STMicroelectronics gagné face à l’Italie, c’est la droite. Le Synchrotron gagné à Grenoble contre Strasbourg (PS) c’est la droite. Europole, le plus grand centre d’affaires de l’agglo au coeur de Grenoble, c’est la droite. L’école de Management  a encore permis la création en 5 ans de 150 entrepri­ses par des di­plômés de GEM , 178 sont en cours de création, notamment dans l’incubateur Incuba­ GEM. Parmi elles, 64 entrepri­ses ont vu le jour sur le territoi­re grenoblois. En 5 ans, 1328 emplois ont été créés par GEM, de façon directe ou indi­recte, dont 30 % sur le territoi­re grenoblois (DL 30/9/15). Encore une réalisation de la droite. Sans évoquer les grandes liaisons indispensables au développement.

LE PS de GRENOBLE A PERDU les JO CONTRE… ANNECY

De son côté qu’est-ce que la gauche peut aligner depuis 20 ans comme apport personnel au développement de l’agglomération Grenobloise? Le saut qualitatif et quantitatif qu’auraient permis les Jeux Olympiques a été lamentablement manqué. Porté par Stéphane Siébert Adjoint (PS) notre dossier a été battu aux éliminatoires par Annecy !

LES ANNONCES de PIOLLE (Verts/PG) DONNENT UNE IMAGE de DECLIN

Aujourd’hui Grenoble poursuit son combat d’arrière garde pour le blocage des contournements de l’agglomération. Eric Piolle (Verts/PG) se félicite que la Métro  » ait mis fin au dogme de la croissance » (!). Les différentes annonces (fin de la pub, zone 30 km/h partout, pastille verte payante à terme pour les voitures, autoroutes à vélo, emprunt sans dette…) ont confirmé à l’extérieur que Grenoble a choisi la voie du déclin.

J.PEYRELEVADE:  » CONDAMNEE à l’APPAUVRISSEMENT »

L’Economiste Jean Peyrelevade l’avait pronostiqué dans un retentissant article d’une revue économique: « Grenoble est condamnée à l’appauvrissement » .

Questionné à l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, Michel Dantin , Maire (REP) de Chambéry ( DL du 12/10/15) a reconnu a demi mots que sa ville profitait du désastre Grenoblois.

Au détour d’un chapitre sur les implantations d’entreprises, il a déclaré que le secteur chambérien profitait « de quelques interrogations vis-à-vis de l’agglomération grenobloise »(!).

GRENOBLE: « Le DÉVELOPPEMENT N’EST PAS UNE PRIORITÉ »

Pour développer un peu plus tard : « Les Grenoblois ont fait des choix politiques clairs. Ils ont porté à leur tête des élus qui considèrent que le développement n’est pas une priorité, et il y a un certain nombre d’entreprises qui portent désormais leur regard sur notre territoire. »

TROIS GROUPES INDUSTRIELS CHOISISSENT CHAMBÉRY au LIEU de GRENOBLE

Citant l’arrivée de la direction régionale d’Eiffage, l’élu a évoqué l’existence de discussions entamées par Chambéry Métropole avec trois groupes qui « regardaient initialement vers Grenoble».  Il semble d’ailleurs aussi que le Voironnais de Julien Polat (Rep) bénéficie de ce mouvement.

LA GARE TGV du GRESIVAUDAN a DISPARU du LYON/TURIN….

Avec l’arrivée d’une nouvelle majorité départementale, sous l’impulsion de Jean-Pierre Barbier le Président (REP) le département retrouve également une nouvelle attractivité économique de nature à compenser les faiblesses Grenobloises.

Chambéry qui avait déjà obtenu sous Destot et Vallini la suppression de la gare TGV du Lyon/Turin à Pontcharra/Montmélian – formidable atout pour la vallée du Grésivaudan- au profit d’une gare plus difficile d’accès pour les Isérois dans Chambéry (1)

MERCI MM PIOLLE et FERRARI POUR LES PERTES D’EMPLOIS

Merci à Eric Piolle et à Christophe Ferrari (PS) pour ces emplois perdus. Ce dernier est de plus en plus décrédibilisé en accompagnant une politique locale en contradiction complète avec les objectifs affichés de son gouvernement et de son parti.

F.HUGELE (PS): UN NON DEPART D’ENTREPRISE EST UNE VICTOIRE

Le PS Fa­brice Hugelé, maire de Seys­sins et vice­ président de la Métro a bien essayé de rameuter sur le thème “Le Grenoble bashing, ça suffit!” ( DL du 14/10/15). Citant notamment  Schneider Electric qui regroupe ses sites de l’agglomération grenobloise. Comme si un non départ était une victoire! Enumérant des implantations classiques pour une agglomération comme la notre. Sans rapport avec celles qu’elle devrait attirer. En tout cas les élus de gauche et les Verts n’ont jamais gagné  l’arrivée d’une forte locomotive internationale nouvelle capable de générer ou conforter des filières comme ce fut le cas avec les victoires du Synchrotron ou de ST Microelectronics.

DES CHOIX CATASTROPHIQUES pour l’AGGLOMERATION GRENOBLOISE

Mais qui donc dans l’agglomération serait il  en mesure de conduire de tel combats? La Métro est sans tête. Son Président n’en recevrait même pas l’autorisation compte tenu de la composition de la coalition qui la gouverne.

Michel Dantin , l’agglomération Chambérienne et bien d’autres ont de beaux jours devant eux maintenant que Grenoble a affiché publiquement ses choix catastrophiques. Les victimes en sont connues.

(1) L’émission  » Pièces à Conviction » sur FR3 le 4 novembre sera consacrée à cet échec Isérois et Grenoblois

Photo: Michel Dantin Maire (REP) de Chambéry, Député Européen

Catégories : Actualité