L’UMP38 DEMANDE DES COMPTES AUX ÉLUS PS ET VERTS/ADES

Publié par Les Républicains 38 le

« Suite aux communiqués communs du PS et des Verts/Ades qui démontrent bien la connivence de ces formations qui préparent leur alliance sous couvert de l’utilisation de la morale à géométrie variable, suivant que l’on est de gauche ou de droite », l’UMP38 a rappelé hier sa position.(É.PIOLLE (Verts/Ades) DOIT RÉGLER LA DETTE AU CONTRIBUABLE)

En effet pour elle « les Grenoblois ne marchent plus avec ces méthodes éculées utilisées depuis 20 ans dans le seul but de se maintenir au pouvoir en discréditant l’adversaire »

Poursuivant : « Aujourd’hui Grenoble est endettée,imposée comme jamais, avec une insécurité endémique et elle le doit aux 20 ans de gestion de la municipalité sortante et à personne d’autre.

« Du point de vue de la morale et de l’exemplarité des élus, l’UMP demande des comptes aux PS et aux Verts/Ades qui élisent au Conseil Général de l’Isère un Vice Président socialiste condamné en 2002 à rembourser 3 M € disparus des caisses de l’État.Non liés à un financement politique.(Les VERTS/ADES de l’ISÈRE « DÉCOUVRENT » QUE LE PS A SPOLIÉ LE CONTRIBUABLE)

L’UMP EXIGE QUE LES ÉLUS PS/VERTS/ADES SE METTENT EN RÉGLE AVEC LE CONTRIBUABLE

« L’UMP exige que les élus PS, Verts/Ades et leurs amis se mettent en règle avec la justice et le contribuable comme c’est le cas de tous les candidats UMP avant de pouvoir se présenter légitimement aux élections municipales à Grenoble .  »

Une très bonne leçon pour ceux qui font semblant d’en donner pour éviter d’y répondre.

À noter que les élus Verts/Ades se cachent derrière des  » citoyens  » au rôle peu honorable. On leur demande de signer un appel contre Carignon mais les noms de MM Avrillier, Bertrand, Piolle, de M.Boileau et des autres élus qui siégent dans les majorités PS du Conseil régional et général ne figurent évidemment pas.

UNE MANIPULATION PEU RELUISANTE

Ni celui de Jean Vincent Placé le Sénateur (Verts) qui estime que les 75000 € passés de l’organisme de formation au siège des Verts sont une somme  » sans importance ». (VERTS /ADES : ENCORE UN PROBLÈME DE FINANCEMENT ILLICITE)

Les noms des personnes qui se livrent à cette manipulation peu reluisante en signant  » l’appel » sont : Claus Habsfat, Martine Jullian , Alain Denoyelle , Jean Marc Cantèle , Bernard Macret et Enzo Lesourt. On se demande qu’elle est leur éthique personnelle pour s’associer à ces tactiques d’utilisation de la morale contre la morale élémentaire, celle d’un comportement digne.

MÊME MOTS, MÊMES THÈMES PS/VERTS/ADES POUR LA MÊME ALLIANCE

La concomitance des mots et des thèmes entre le PS et les Verts/Ades démontre aussi que la séparation grenobloise est de pure tactique électorale.  L’opération « réseau citoyen » est bien une tromperie de la sincérité du scrutin. La désignation de E.Piolle dés le mois d’avril est la preuve qu’il s’agit d’un truquage organisé. On sait qui tire les ficelles.(RÉSEAU CITOYEN  » OPÉRATION CAMOUFLAGE DES VERTS/ADES » pour l’UMP)

Ils gouvernent à Paris,  aux Conseils Régional et Général, ils ont gouverné Grenoble avec Destot/Safar pendant 13 ans et ils font donc  les ramasses miettes électoraux du PS à Grenoble.On peut à nouveau annoncer qu’au second tour des municipales à Grenoble la liste Verts/Ades avec tous ces « citoyens indépendants » fera alliance avec le PS Safar!

On a bien compris que la justification serait Carignon : un peu court pour des élus empêtrés dans les affaires,  qui n’ont pas remboursé le contribuable et qui sont totalement solidaires du bilan du PS.