LR à L’OFFENSIVE: WANTED , « ILS ONT RUINÉ GRENOBLE »

Publié par user1 le

Les Républicains Grenoblois ont lancé hier leur campagne de rentrée. Elle a pour objet d’expliquer aux Grenoblois pourquoi leur ville est dans cette situation. Première ville de France de sa catégorie pour l’impôt sur les ménages, les dépenses de fonctionnement et la dette par habitant Grenoble est bien cette « médaille d’or des excès fiscaux » qui lui avait été décernée dès 2014 par le  » Figaro-Magazine ».

Adrien Fodil, François Tarantini, Alain Carignon, Daniéle Fodil pendant la conférence de presse

Adrien Fodil, François Tarantini, Alain Carignon, Daniéle Fodil pendant la conférence de presse

Après 21 ans de gestion de gauche ( PS/PC) dont 15 avec les Verts/Ades, la ville est dans une impasse financière sans précédent. La municipalité Piolle (Verts/PG/Ades) a aggravé la tendance si fortement que le Préfet et le directeur des services fiscaux l’ont menacé en mai dernier d’une mise sous tutelle.

Dans la précipitation la cigale a pris des mesures  que subissent les Grenoblois. « Dans la panique, a expliqué Alain Carignon. Au lieu d’engager des réformes de structures, de réviser le périmètre de l’action municipale, Eric Piolle a appliqué des mesures comptables, injustes, pénalisant les quartiers déjà en difficultés, avec une brutalité et un cynisme effrayants, reniant tous les engagements qu’ils avaient pris devant les grenoblois sur la méthode, comme sur le fond ».

Ajoutant : « dans cette panique la municipalité ferme des bibliothèques, maison de quartier, réduit la prévention de la santé scolaire, supprime les agents de sécurité à la sortie des écoles, fait payer aux familles le soutien scolaire. Cette déroute idéologique ne permet malheureusement aucunement de résoudre l’équation financière grenobloise ».

Ancien Président de l’agglomération Grenobloise, Alain Carignon a ajouté inquiet « qu’aujourd’huià Grenoble  les seuls maigres investissements reposent sur les chèques que Christophe Ferrari est contraint des signer pour conserver sa présidence de la Matro. Jusqu’à quand les autres Maires vont ils accepter de tenir la tête d’Eric Piolle hors de l’eau au détriment de leur commune ?  »

Wanted LRune affiche à reproduire et à diffuser sur les réseaux sociaux

UN DIAGNOSTIC PARTAGE AFIN D’ÉLABORER des SOLUTIONS COMMUNES

Alain Carignon, Adrien Fodil, François Tarantini, Nicolas Ponchut et les élus Républicains Grenoblois des adhérents ont donc préparé cet été une campagne afin de faire partager aux grenoblois leur analyse. En effet seul un diagnostic partagé permettra d’élaborer ensemble des solutions pour redresser la ville et lui permettre d’affronter à nouveau les défis de l’avenir.

LES PRINCIPAUX ÉLUS QUI ONT RUINE GRENOBLE

Ils ont présenté hier les affiches intitulées « wanted, ils ont ruiné Grenoble » avec les portraits des principaux élus  (1) des municipalités Destot/Safar et Piolle/Martin qui sont responsables des malheurs de Grenoble. Il s’agit que ceux-ci soient bien identifiés par les Grenoblois afin que tous ceux qui ont à subir la dégradation de la ville, la suppression ou la réduction de services, l’augmentation folle de toutes les taxes et redevances sachent à qui ils le doivent.

 

UN TRACT à 80 000 EXEMPLAIRES DISTRIBUÉ PAR LES MILITANTS

Un tract à 80 000 exemplaires sera distribué par les adhérents dans toutes les boites aux lettres: il rappelle les données essentielles de la situation financière catastrophique de la ville après cette trop longue gestion de la gauche et des Verts, marquée par la démagogie et l’irresponsabilité. Ce sont évidemment les plus faibles, les plus démunis et la classe moyenne qui supporte taxes et impôts records qui en sont victimes.

Ce tract comporte un formulaire d’adhésion aux Républicains.

Une campagne d’information offensive qui permet aux Républicains Grenoblois de faire la rentrée politique et contraint les élus de gauche et les Verts à s’expliquer devant les Grenoblois.

(1) Michel Destot, Geneviève Fioraso, Jérôme Safar, Paul Bron, Marie José Salat, Jacques Chiron, Olivier Noblecourt, Stéphane Gemmani,Stéphane Siébert,Jean-Michel Detroyat, Amandine Germain, Raymond Avrillier, Pierre Kermen, Eric Piolle, Olivier Bertrand, Elisa Martin, Klauss Habfast, Vincent Fristot, Claire Kirkyacharian, Laurence Comparat, Yann Mongaburu, Maryvonne Boileau, Christine Garnier, Pascal Clouaire, Hakim Sabri