LOGEMENT :  » IL N’ Y A PLUS DE DYNAMIQUE SUR GRENOBLE « 

Publié par Les Républicains 38 le

« La tendance n’est pas à l’embellie dans le secteur immobilier sur l’agglomération grenobloise et en particulier sur la ville-centre » rapporte le journal L’Essor du 31 juillet dernier.

« Tel est le constat d’Olivier Gallais, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers des Alpes lors de la présentation des chiffres de leur observatoire pour le premier semestre faisant état d’un attentisme latent et d’une désertion des promoteurs comme des investisseurs de Grenoble  »

« Il n’y a plus de dynamique sur la ville de Grenoble. » Une affirmation qu’Olivier Gallais, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers des Alpes (FPI Alpes), chiffres du premier semestre en main, a détaillé lors du bilan à mi-année de la FPI Alpes fin juillet à Grenoble.(GRENOBLE: LES LOGEMENTS VACANTS AUGMENTENT dans le PUBLIC et le PRIVE)

F.HOLLANDE AVAIT PROMIS 500 000 LOGEMENTS/AN

Une situation Grenobloise critique qui ne va pas améliorer la situation nationale. Comme il avait décrété la croissance, l’inversion de la courbe du chômage, François Hollande avait aussi promis la construction de 500 000 Logements par an…

« Sur le plan national, en 2011, rappelle L’ESSOR  on était à 420 000 logements / an, en 2012, à 346 463 logements / an et en 2013 à 334 000 logements / an. Aujourd’hui, on va tomber à 315 000 logements pour cette année. »

LA CATASTROPHE DUFLOT (Verts)

Il faut dire que tous les actes de Cécile Duflot , Ministre (Verts) du Logement ont été une catastrophe. De véritables usines à gaz ont été mises en place qui n’ont eu qu’un résultat : faire fuir les investisseurs et inquiéter les propriétaires.
Encadrement des loyers, loi sur les plus-values immobilières ,nouvelle réglementation sismique, réglementation thermique 2012, attaque des agents immobiliers …(GRENOBLE: 300 EMPLOIS MENACÉS DANS L’IMMOBILIER PAR LA LOI DUFLOT)

Le gouvernement tente même de revenir sur les lois votées qui permettraient de garantir les loyers lesquelles seraient un gouffre financier et une incitation à l’irresponsabilité en créant une économie administrée.

GRENOBLE : LA MUNICIPALITE a ALOURDIT LES DELAIS

Sur Grenoble, le constat s’avère peu clément. Le Président des Promoteurs rappelle notamment  » qu’un système administratif pour l’obtention des permis de construire mis en place depuis plusieurs années par la municipalité, alourdissant les délais » a eu pour résultat  : « au lieu d’obtenir un permis en trois ou quatre mois comme dans les autres communes de taille similaire, à Grenoble, il faut compter le double ! », s’exclame Olivier Gallais. Une situation qui ne va pas s’arranger avec la municipalité Piolle hyper bureaucratique et totalement éloignée des réalités comme on le voit dans toutes ses déclarations.(LOGEMENT à GRENOBLE : les FAUX CHIFFRES de le MUNICIPALITE)

ON N’ECOULE PLUS NORMALEMENT les LOGEMENTS NEUFS

Mais bien entendu les effets de la densification à outrance se font sentir concrètement y compris sur les constructions neuves:  » Sur la Métro, la durée prospective d’écoulement (DPE) est de 15,8 mois avec 656 logements disponibles à la vente. « Il faut savoir qu’au-delà d’un DPE de 15 mois, on passe dans le rouge, signe que l’activité marche au ralenti », précise Olivier Gallais dans L’ESSOR. (GRENOBLE: Les PRIX CONTINUENT à BAISSER dans l’IMMOBILIER)

Ainsi on est dans le rouge pour écouler un logement neuf dans le privé et prés d’un demandeur de logement social sur deux refuse la proposition des bailleurs sociaux.(LOGEMENTS SOCIAUX à GRENOBLE: TAUX DE REFUS à 40%!)

LA MUNICIPALITE PIOLLE VA AGGRAVER CES FACTEURS

Quelles conséquences pensez vous que la municipalité Piolle en tira? Décider d’augmenter encore dans les projets la part du logement social ( 40%) ce qui devrait avoir pour conséquence de rendre encore plus difficile l’écoulement des logements privés et poser très vite des problèmes dans les nouveaux ensembles ( cf Bonne) .(GRENOBLE: DANS les ECOQUARTIERS C’EST l’HABITANT QUI POSE PROBLEME)

Avec cet effet ciseau qui peut s’accélèrer on ne peut pas exclure une crise immobilière grave à Grenoble.(GRENOBLE: LA MENACE D’UNE CRISE IMMOBILIÈRE)

L’INSEE a montré que Grenoble se paupérisait assez fortement.(VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ).

Grenoble compte maintenant 5 quartiers dont la population a été classée comme étant en dessous du seuil de pauvreté. Si tout va bien – si on ose dire- sur ce critère on devrait progresser encore… (GRENOBLE: 5 QUARTIERS avec une POPULATION EN DESSOUS du SEUIL de PAUVRETE)

photo: Olivier Gallais Président des Promoteurs des Alpes

Catégories : Actualité