LOGEMENT des ROMS: 200 PERSONNES EVADEES dans la NATURE…

Publié par Les Républicains 38 le

S’agissant du coût du logement des Roms, la municipalité Piolle (Verts/PG) choisit l’opacité. Les « citoyens » dont elle est censée émaner (!) ont bien du mal à s’y retrouver.

Il faut beaucoup chercher pour obtenir des bribes partielles d’informations. D’autant que la ville et la Métro se passent le sel et la moutarde afin de bien cacher ce qu’il en est. Les élus Verts/PG/Ades de la ville qui siègent à la Métro sont tous à la manoeuvre: Claire Kirkyacharian, Christine Garnier, Vincent Fristot ont à un titre ou à un autre à voir avec le dossier.

22 CHALETS : 600 000 € d’investissement, 655 000 € de FONCTIONNEMENT

Les 22 chalets installés au Rondeau auraient coûté 600 000 € selon une déclaration au DL d’Eric Piolle. Ils logeaient jusque là 100 personnes. Après le démantèlement du bidonville, 50 sont ajoutées. Le coût de fonctionnement mensuel cité par le DL était de 55 000 €/mois soit 655 000 €/an

DES TENTES  » PROVISOIRES » : 180 000 € de FONCTIONNEMENT

Depuis novembre 2013 ( municipalité Destot/Safar PS) des tentes « provisoires » avaient été installées pour accueillir des Roms à proximité du camp Esmonin. Elles demeurent. Alain Dennoyelle ( DL du 31/7) Adjoint (Verts/PG) au Maire chargé du social, affirme qu’elles hébergent 58 personnes et le coût mensuel du gardiennage et de l’accompagnement est de 15 000 € par mois soit encore 180 000 € à l’année. Bref, les chalets et les tentes environ 850 000 € pour Grenoble seule. Une ville ruinée s’offre des dépenses supplémentaires.

QUE SONT DEVENUES les 400 PERSONNES du BIDONVILLE ESMONIN?

Côté fluides on ne peut connaitre la dépense puisque c’est la Métro qui la prend en charge.

Tout à coup ce campement  » provisoire » et ses tentes marabout en très mauvais état, qui a bientôt deux ans devient encombrant: Alain Dennoyelle  » reconnait » que c’est un dossier à traiter  » dès septembre » (!).

Voilà pour ce qui est public. Mais personne ne sait ce que sont devenues les 400 personnes du bidonville Esmonin. Combien ont été logées gratuitement et ou? La municipalité de Grenoble avait bien réquisitionné des appartements d’instituteurs, acquis des villas, bloqué des HLM. Sa transparence s’arrête à ces 50 personnes ajoutées dans les chalets du Rondeau.

OU SONT LES 150 du « CIRCUIT d’INTEGRATION?  »

Car la municipalité crée la confusion en communiquant au DL le fait que  » 200 personnes sont entrées dans un dispositif d’insertion » . Parmi ces 200 il y a les 58 logés sous les tentes entrées , elles, dans un dispositif d’insertion depuis 21 mois. Au passage, une brève visite de ce campement est conseillée à toute personne qui voudrait juger de l’efficacité du  » dispositif d’insertion » ( avenue Esmonin, dans le prolongement de la friche Allibert).

Il y a bien les 50 logés dans les chalets du Rondeau, mais qui sont et ou sont les 150 autres? Et quel est le coût de l’opération pour la collectivité? De cela il n’est évidemment question nulle part.

200 PERSONNES SUR 400 ONT DISPARU DANS LA NATURE…

Il est également demandé au passage pourquoi 200 personnes sur les 400 se sont évadées dans la nature? Est-ce à dire que la moitié du camp était occupé par des mafieux, des voleurs et des proxénètes et ( ou) en situation irrégulière? La municipalité Piolle a donc fourni l’eau , l’électricité, le ramassage des ordures pendant 16 mois à 200 personnes qui commettaient des exactions dans l’agglomération. Les  » citoyens » , les vrais, ceux qui travaillent et paient impôts et taxes ont donc subi la double peine. Financer par leurs impôts et subir la délinquance ainsi encouragée à Grenoble.

Il faudra bien que la municipalité Piolle rende des comptes aux Grenoblois. Sa posture idéologique dans un dossier humain si sensible s’est soldée par une Bérezina. Les Républicains exigeront un bilan complet de ce fiasco.

Les Grenoblois qui en supportent les conséquences sur tous les plans ont le droit de savoir.

Photo: la destruction du bidonville Esmonin par la Métro (PS/Verts/PG/PC)….

 

 

 

Catégories : Actualité