L’OFFENSIVE DES RÉPUBLICAINS GRENOBLOIS MARQUE la RENTRÉE

Publié par user1 le

Thierry Kovacs, Président des Républicains38 a commenté la campagne d’information engagée à Grenoble en s’étonnant que la gauche et les Verts soient si sensibles, eux qui avaient prôné la liberté d’expression lorsqu’une fresque subventionnée montrait la police entrain de terrasser la République symbolisée par une femme à terre!  Leur épiderme en effet semble très délicat dès qu’ils sont mis en cause politiquement sur leurs résultats catastrophiques.

UN GRAND COUP DE PIEDS DANS LA FOURMILIÉRE

En engageant fin août la bataille pour la vérité sur la situation financière de Grenoble et ses responsables, les Républicains Grenoblois ont mis un grand coup de pieds dans la fourmilière. Tous ceux qui de prés ou de loin ont participé ou ( et) bénéficié d’un système fermé poussent des cris d’orfraies. Pensez donc. Ils sont nommément désignés.  Ceux qui ont retrouvé leurs fonctions dans les abris dorés de la fonction publique, au CEA ou ailleurs, font savoir qu’ils sont horrifiés qu’on rappelle qu’ils ont joué un rôle dans ce que les Grenoblois doivent supporter aujourd’hui. La culture de l’impunité rémunérée par l’impôt est très partagée à gauche et chez les Verts. Eux qui ont multiplié les communiqués à leur gloire pendant 20 ans, Eric Piolle (Verts/PG) , lui , ayant  déclaré que Grenoble entrait dans le XXI eme siècle à son arrivée,  découvrent tout à coup les vertus du pouvoir impersonnel!

Sous Destot (PS) Grenoble était passé en tête sur les impôts. Elle l'est demeuré.

Sous Destot (PS) Grenoble était passé en tête sur les impôts. Elle l’est demeuré.

L.COMPARAT (Verts/Ades):  » ON POINTE DU DOIGT DES PERSONNES! « 

Laurence Comparat (Verts/Ades) , fille du Président de l’ADES  est la mieux placée pour évoquer la retenue en matière d’action politique et de respect des personnes . Elle explique sur France 3: « une ligne rouge est franchie, on pointe du doigt les personnes… »  S’il s’agit d’évoquer la gloire des élus Rouges/Verts Grenoblois il est possible de les citer. Seulement dans ce cas.

Grenoble est la première ville de France pour l’impôt sur les ménages, la première pour les dépenses de fonctionnement et probablement la première pour la dette par habitant compte tenu des progrès rapides d’Eric Piolle dans ce domaine.

Le compte de gestion de la ville st déficitaire sous la gestion PS/Verts/Ades ou PG/Verts seuls. Sauf après le + 10 % d'impôts de 2009 dilapidés en 4 ans !

Le compte de gestion de la ville est déficitaire sous la gestion PS/Verts/Ades ensemble ou PG/Verts seuls. Sauf après le + 10 % d’impôts de 2009 dilapidés en 4 ans !

LA MUNICIPALITÉ ROMPT AVEC TOUS SES ENGAGEMENTS de CAMPAGNE

Contrairement à tous ses engagements solennellement pris devant les Grenoblois, la municipalité en plein été ferme des bibliothèques,  maison de quartier, réduit la prévention de santé scolaire, supprime les agents de sécurité à la sortie des écoles, facture le soutien scolaire aux familles, augmente jusqu’à + 150 % le prix du stationnement , + 55 % le prix de la location des vélos, de +19 % la taxe de ramassage des ordures…

L’AFP GRENOBLE:  » Les DÉFENSEURS DU PORT D’ARMES ÉTAIENT à MÊME de STOPPER SON ADVERSAIRE »

Mais qui ose désigner par leurs noms les auteurs de ces actes ? Des adeptes de Donald Trump. A cet égard le représentant de l’AFP Grenoble qui n’était pas présent à la conférence presse des Républicains et n’a contacté aucun des participants réussit à déborder la municipalité  à gauche .Après 9 lignes qui permettent presque de comprendre pourquoi les Républicains engagent une action , 35 lignes suivent pour expliquer pourquoi celle -ci est condamnable. Terminant même  sa dépêche : « Au début du mois, le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump avait suscité un tollé en laissant entendre que seuls les défenseurs du port d’arme étaient à même de stopper son adversaire démocrate Hillary Clinton.Cette formulation avait été interprétée à gauche et par des éditorialistes comme un appel à peine voilé à une résistance armée. Mais Donald Trump avait ensuite affirmé qu’il voulait simplement dire que les détenteurs d’armes devaient se faire entendre en allant voter en novembre. »(!).

LES ÉLUS PS et VERTS/ADES PEUVENT ILS ÊTRE ATTAQUES NOMMÉMENT ?

On ne voit pas trop le rapport avec la campagne engagée par les militants Grenoblois. Mais on comprend que  la question se pose de savoir si les élus PS et Verts/Ades qui ont conduit Grenoble a être  la lanterne rouge de France sur tous les critères clefs de la gestion publique, dont le Maire est à la tête du combat contre les paradis fiscaux, signant toutes les chartes possibles comme Roosevelt 2012  mais possède des actions dans une société à Singapour,  peuvent être attaqués nommément?  Ont ils ont juste le droit d’être loués nommément ?

Tandis que pour la droite la question ne se pose pas. Depuis 21 ans le clan Avrillier/Comparat multiplie les coups pour disqualifier ses adversaires sous les applaudissements de certains médias.

CE QUI EST CHOQUANT?  » LA SUPPRESSION de SERVICES de PROXIMITÉ DANS DES QUARTIERS DEJA EN DIFFICULTÉS »

De « 20 minutes » avec Olivier Aballain à Europe 1  en passant par « Ouest France » la dépêche est plus ou moins reprises, certains rappelant tout de même qu’Eric Piolle a tenu son dernier conseil municipal sous la protection des CRS.  Sans que – pour l’instant – les factieux Républicains émules de Trump ne soient en cause. D’autres déniant à Alain Carignon sa qualité de citoyen oubliant le bilan exceptionnel de la municipalité de droite, la ville reposant encore sur ses grandes réalisations culturelles, industrielles ou en matière de déplacements.

Sur France 3 justement Alain Carignon explique  » ce qui est choquant c’est en particulier la suppression des  services de proximité dans les quartiers déjà en difficultés « . Dans le « Dauphiné Libéré ( 27/8/16) : « l’extrême gauche au pouvoir a pris des décisions comptables et bru­tales, en reniant tous ses en­gagements de campagne. »

VISAGE MASQUÉ QUAND çA DÉRANGE et BEAU PROFIL QUAND çA ARRANGE

On est loin de Donald Trump avec ces thématiques. Loin de l’idéologie répétée à satiété par certains  » observateurs ». Très très loin. Car la municipalité Piolle se livre à une attaque frontale qui remet en cause le fameux  » vivre ensemble » , la non moins célèbre  » mixité sociale » en abandonnant à leur triste sort des populations entières le coeur léger et toujours à gauche.

Pour l’analyser il faudrait abandonner sa grille de lecture habituelle et son confort intellectuel. Les Grenoblois ont soif d’informations et de débats. Les Républicains ont un « devoir de vérité  » à leur égard. Ceux qui s’affrontent sont tous des personnes qui ont un visage. Il ne peut pas être masqué quand ça dérange et ,quand ça arrange, découvert pour présenter seulement son bon profil.

photo: Adrien Fodil Secrétaire Départemental Adjoint a animé une réunion de travail vendredi soir au siège . Par ailleurs à partir de lundi tous les grenoblois qui veulent se manifester pourront venir au siège Grenoblois 9 place Paul Vallier de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h tous les jours et le samedi matin de 9h à 12 h .