« LIBERATION » SEVERE avec la GESTION PIOLLE (Verts/PG) de GRENOBLE

Publié par Les Républicains 38 le

Même « Libération » le quotidien de la gauche Bobo et de l’extrême gauche est sévère avec Eric Piolle (Verts/PG).
Il était en effet difficile au correspondant présent dans la région,François Carrel, de paraître ignorer toutes les réalités comme l’un de ces journaliste de passage qui reproduit seulement les propos du Maire.
Pour le quotidien en effet, « Eric Piolle peine à mettre en oeuvre toutes ses promesses ». (12/4). C’est peu dire.

F.CARREL (Libération) NE RECOPIE PAS LA PROPAGANDE PIOLE

Même si le journaliste sacrifie au politiquement correct local en attribuant ses trahisons à la baisse des dotations de l’Etat, même s’il décrit avec une certaine complaisance la fausse consultation des citoyens qui ne fait que camoufler les prises de décision par un petit noyau municipal,même s’il sacrifie au conformisme de gauche présentant R.Avrillier comme juge du système alors qu’il l’a construit et l’anime en partie, François Carrel ne recopie tout de même pas la propagande municipale comme une Annabelle Nicoud pour » La presse »,un journal en ligne de Montréal.

LA MUNICIPALITE a SUPPRIME  » UNE PARTIE » de l’AFFICHAGE MUNICIPAL

Pour lui la municipalité a supprimé une « partie de l’affichage publicitaire ». Le journaliste sait qu’il reste 1200 abri bus Decaux…Même si, côté ressources, le correspondant n’évoque pas le coût de l’opération Decaux pour le contribuable, ni par exemple les conséquences financières de la municipalisation du Palais des Sports.

AUCUNE ATTENTION PARTICULIERE AUX ECOLES

Quant à la « végétalisation » de la ville l’opération était lancée par Destot (PS) afin de limiter les critiques sur la bétonisation de la ville. Le Bio dans les cantines évolue à un rythme normal. Par contre  » les écoles font l’objet d’une attention particulière » est totalement faux. La municipalité a déjà renoncé à sa promesse de construire une école si attendue dans le nord de Grenoble et elle ne rattrape pas le retard d’entretien des groupes scolaires.

RIEN SUR LE RENONCEMENT à la GRATUITE des TRANSPORTS

Rien non plus sur le renoncement à la promesse de gratuité des transports des 16/25 ans. Mais toujours la citation de la fausse « baisse de 25 % des indemnités des élus » alors qu’elle est largement compensée par la forte hausse à la Métro et la création d’une indemnité de garde d’enfants… Les grosses ficelles passent à « Libération » qui n’a d’ailleurs pas interrogé la droite.

LES CCI PAS ELUS EN ASSEMBLEE GENERALE, SANS BUDGET PARTICIPATIF

Malgré la complaisance qui interdit d’évoquer l’enfumage de Piolle qui a constitué principalement de membres des partis de la majorité la mise en place les Conseils Citoyens Indépendants (!) François Carrel note que « au bout du compte, les CCI ne seront pas élus en assemblée générale, ils ne géreront pas le budget participatif de 800 000 euros annoncé par la ville…  »
Citant malheureusement un acteur engagé, Guillaume Gourgues, selon lequel « ces conseils sortent des consultations verrouillées ». Alors que leur constitution est la preuve inverse.Et leur organisation a pour objet de décourager tout citoyen lambda de participer.

 » LES ACCROCHAGES SONT COURANTS »

Par contre l’article affleure la sordide réalité politique de la coalition en notant que « les accrochages sont courants » et en rappelant qu’un  » tiers des adjoints et conseillers municipaux délégués, encartés, ont déjà un passé d’élu ». Sans préciser que ces mêmes siégeaient pendant 13 ans (95/2008) dans la majorité Destot/Safar (PS). Y compris Raymond Avrillier (Verts/Ades) alors Adjoint au Logement et Vice Président de la Métro, candidat à la candidature au Sénat en 2011 sur la liste Vallini (PS)

R.AVRILLIER (Verts/Ades) « LE PARRAIN ATTENTIF de la MAJORITE »

Présenté comme « le parrain attentif de la majorité », il théorise maintenant le  » soutien critique ». Après avoir théorisé au lendemain de l’élection de Piolle le fait d’incarner le pouvoir et le contre pouvoir.Un an après on descend d’un cran.
Raymond Avrillier vise l’un des travers de la municipalité  » le pouvoir fort du Maire et de son cabinet, très majoritairement Verts ».

R.AVRILLIER DEMENT LA CO-CONSTRUCTION

Cette attaque frontale dément toutes les assertions d’Eric Piolle sur la co-construction et la décision collective. D’ailleurs R.Avrillier voit aussi  » des ratés, des retards à la décision et un travers libéral » (!). S’agissant du dossier de GEG il s’exonère ce faisant de toute responsabilité alors que ce sont ses procédures obsessionnelles qui ont créé la situation inextricables.

LE SYSTEME AVRILLIER/COMPARAT EST AUX MANETTES

Comme il s’exonère des décisions municipales alors qu’il est associé avec Vincent Comparat aux réunions de municipalité ou tout se décide, que la mère de ses enfants, Claire Kirkyacharian (Verts/Ades) est Première Vice Présidente de la Métro, que Laurence Comparat (Verts/Ades) fille est Adjointe au Maire, Maryvonne Boileau (Verts/Ades) compagne de Vincent à la Présidence de Grenoble Habitat, Olivier Bertrand (Verts/Ades) a pris en mains toutes les programmations de la ville, Yann Mongaburu (Verts/Ades) propulsé sans expérience à la tête du SMTC, tandis que Vincent Fristot un vieux de la vielle, déjà présent à leurs côtés dans toutes les municipalités Destot préside GEG et est Adjoint à l’Urbanisme !

PIOLLE, ROUSTAN, LECOEUR DANS LE VISEUR d’AVRILLIER

Que se passe t il en matière d’intérêts pour que Raymond Avrillier s’attaque à Piolle après seulement un an, mette en cause Gaël Roustan son chef de cabinet? On sait que ce dernier était secrétaire du groupe Verts au Conseil Régional lorsque Piolle en était le président dans la majorité Queyranne. Erwan Lecoeur, le communicant de Piolle à la Mairie travaillait déjà pour le groupe. « Libération » n’en dit pas plus sur ce point et on doute que beaucoup d’investigations soient engagées.

25 ANS DE VINDICTE CONTRE LA SEM GEG

En tout cas le calamiteux dossier GEG divise toujours aussi fortement la municipalité Piolle qui ne parvient visiblement pas à s’en sortir. En l’accusant de  » ratés, de retards dans la décision, et un travers libéral » Raymond Avrillier poursuit sa vindicte contre la Société d’Economie Mixte créée en 1986.Une sorte de fixation depuis 25 ans.Bien qu’il ait perdu toutes ses procédures contre Pierre Gascon le Président (UMP) de GEG, après l’avoir mis en cause de façon éhontée compte tenu de son passé, R.Avrillier a obtenu que l’éclairage public soit séparé de l’activité de GEG. D’où l’appel d’offres qui aboutit à le confier à Bouygues/Vinci!  » il est improbable que Vinci perde le marché » reconnait « Libération ».

LES PROCEDURES AVRILLIER AURONT FAIT BEAUCOUP de MAL à GRENOBLE

Les procédures d’Avrillier auront fait beaucoup de mal à Grenoble et beaucoup coûté aux Grenoblois.En l’occurrence il s’obstine avec Vincent Fristot le Président de … GEG : «Sur le dossier GEG, j’ai saisi la commission d’accès aux documents administratifs. L’histoire n’est pas finie, c’est une décision qui peut être contestée en droit…» radote t il dans  » Libération ».

E.PIOLLE VOULAIT BAISSER les SALAIRES de GEG…

De son côté Eric Piolle avait proposé aux salariés de … baisser leurs salaires pour passer en Régie. Il a caché leur réponse pendant la campagne départementale pour ne pas nuire au résultat électoral de ses candidats.

« AUX DEPARTEMENTALES le RASSEMBLEMENT CITOYEN N’A PERCE NI DANS le DEPARTEMENT, NI DANS L’AGGLOMERATION »

« Aux élections départementales, le rassemblement citoyen n’a percé ni dans l’agglomération ni dans le département. A Grenoble, il a réuni le même nombre de voix qu’aux municipales. Pas de sanction donc, mais pas d’effet d’entraînement non plus. Comme si les Grenoblois demandaient à voir » écrit  » Libération ».

On a connu gauche plus enthousiaste. Décidément l’effet Piolle a vraiment fait « pschitt ».A l’aune de la description des divisions de la majorité municipale sous la surveillance de son parrain, les grenoblois ne peuvent être qu’inquiets pour la suite.

Photo: Raymond Avrillier (Verts/Ades) décrit comme  » le parrain de la majorité Grenobloise  » par  » Libération »..

Catégories : Actualité