LESDIGUIÈRES à Grenoble: 15000 M2 de commerces et 150 logements sur un hectare!

Publié par Les Républicains 38 le

C’est une vraie obsession : bétonner à tout prix. Il reste un hectare entre le Stade Lesdiguières et le cours de la Libération. Il est occupé par des Tennis. Il y a un peu d’espace, de verdure, de respiration.
M.Destot et son adjoint au bétonnage l’ont traqué .Il ne résistera pas. C’est un des derniers lieux auquel ils peuvent s’attaquer .

Ils avancent masqués. Les logements ? autour de 100 disent ils alors que c’est plutôt 150 . Les commerces ? Plutôt pas d’hypermarché mais peut être une grande supérette,en tout cas  12 et 15  000 m2 de commerces  » moins qu’à Bonne « .  Ou le succès est évident ?

LES COMMERCES EXISTANTS N’ONT PAS BESOIN D’ÊTRE ENCORE AFFAIBLIS

Parce qu’à Grenoble les commerces se portent bien , sont florissants , prospères ? Ils manquent de concurrence ? C’est le moment pour la ville de mettre de la surface commerciale supplémentaire  sur le marché . C’est le rôle de la puissance publique, avec l’argent public de nuire à l’existant ?  En cette période de baisse de pouvoir d’achat la ville devrait conforter les commerces grenoblois en tentant d ‘attirer la clientèle  à Grenoble. Ils sont déjà pénalisés par la suppression des places de stationnement, la paralysie de l’entrée de la ville, les impôts , l’insécurité (83% des commerçants Grenoblois préoccupés par l’insécurité) et voilà qu’on veut ajouter des handicaps supplémentaires!

LA VILLE NE MAINTIENT PAS LES COMMERCES DE MISTRAL!

La ville est dans l’incapacité de maintenir les commerces (Grenoble : MISTRAL?  » Un désert  » selon K.Kadri ) pas loin – à Mistral – mais elle veut en créer 15 000 m2 à Lesdiguières. C’est l’incohérence absolue.( MISTRAL/VILLENEUVE à Grenoble: Les COMMERCES FERMENT). Que MM Destot et de Longevialle sauvent ce qui doit l’être plutôt que de poursuivre cette fuite en avant.

UN QUARTIER D’UN HABITAT DÉJÀ DENSE

Quant au quartier Libération il est réputé pour sa faible densité. Mistral , les Eaux Claires ne sont pas loin. Alliés Alpins non plus. Il y a la un besoin urgent de logements supplémentaires !« Ça va secouer, on le sait, mais on assumera » dit l’Adjoint au Bétonnage Philippe de Longevialle(  Grenoble. Ph. de Longevialle (app PS) : de Charles Pasqua à François Hollande) qui se retire le soir au bord du Lac d’Aix les Bains. Pourquoi pas 150 logements en face de chez lui ?( PHILIPPE FALCON DE LONGEVIALLE ( ap.PS Grenoble) pisté par R.Avrillier )

L’EXEMPLE DE LA MUNICIPALITÉ UMP: REYNIÉS BAYARD

 Rappelons que le dernier quartier créé par la municipalité UMP a été Reyniès Bayard , pas éloigné non plus : un parc public, des logements de toutes catégorie qui le bordent, un immeuble de HLM, la création du Centre Sportif Reynies Bayard ,d’une Maison pour Personnes Agées dépendantes, d’un hôtel . Des immeubles plus élevés vers le Bd Foch et un habitat qui se fond dans  les rues existantes en allant vers la rue des Alliés.Un quartier ou la municipalité UMP avait estimé que les habitants pourraient utiliser et renforcer les commerces existants bd Foch, rue des Alliés, voire rue de Stalingrad plutôt que d’en créer de nouveau et de les faire vivoter difficilement.Un modèle réussi parce qu’à l’échelle humaine et tenant compte des réalités et des habitants. Pourquoi la municipalité Destot  ne suit pas cet exemple que l’Adjoint à l’urbanisme alors chargé de mission d’Alain Carignon a du connaître ?

Le Parc Pompidou au coeur de Reyniés Bayard un quartier équilibré entièrement réalisé par la municipalité UMP : le contre modèle du bétonnage Destot

Le Parc Pompidou au coeur de Reyniés Bayard un quartier équilibré entièrement réalisé par la municipalité UMP : le contre modèle du bétonnage Destot

LA COURSE AU BÉTONNAGE

Au contraire on assiste avec la municipalité Destot et ses Adjoints successifs au logement et à l’Urbanisme ( MM Avrillier, Kermen, De Longevialle) à une lugubre course au bétonnage qui défigure Grenoble.

On ne sait pas encore si les pétitions pour un référendum sur l’esplanade seront déposées pour mettre un coup d’arrêt à cette politique.

Bien entendu  le concept des nouveaux Stade implique des animations de toutes nature.  Bien entendu cette animation est une nécessité avec et autour du Stade Lesdiguières .

Mais ce n’est pas l’objectif de la ville.Pour la municipalité Destot il s’agit seulement de densifier pour créer des clientèle électorale.(DENSIFICATION DE L’AGGLOMÉRATION : LA COURSE AU BÉTONNAGE .Pour une autre orientation)

Et de prendre appui sur le Stade pour étancher sa soif de béton. Le Stade Lesdiguières n’est qu’un prétexte. D’ailleurs elle renvoie  » au plus tard à 2017 le financement de la tribune Nord de Lesdiguières »

LA CRISE DU LOGEMENT EST AGGRAVÉE PAR LE GOUVERNEMENT

La crise du logement aussi : si Grenoble savait la résoudre alors ce serait déjà fait puisqu’il y a 40 ans le PS racontait déjà que Villeneuve avait cet objectif !( Pour l’Adjoint à l’Urbanisme « Les choix urbanistiques de Villeneuve sont un échec ! »‘)En 2013 du fait de la politique conduite par Cécile Duflot et soutenue par Michel Destot et les Verts au lieu des 500 000 logements/an promis par François Hollande on tombera à 300 000 soit l’un des chiffres les plus bas de ces dernières années.(LOGEMENT: LES MESURES DUFLOT ACCÉLÈRENT LA CHUTE EN FIN D’ANNÉE)

Ce ne sont ni les 150 logements de Lesdiguières ni le densification à outrance de Grenoble qui compenseront cette politique absurde.

Battons nous pour sauver les derniers espaces de respiration de Grenoble.( DENSIFICATION DE L’AGGLO : DESTOT/BAÏETTO ACCÉLÈRENT) .

Catégories : Actualité