Les VERTS/ADES de l’ISÈRE « DÉCOUVRENT » QUE LE PS A SPOLIÉ LE CONTRIBUABLE

Publié par Les Républicains 38 le

Les Verts/Ades ont fait une conférence de presse pour annoncer que leur collègue Christian Nucci Vice Président (PS) du Conseil général devait encore de l’ordre de 3M€ au contribuable.
Le détecteur de failles Raymond Avrillier  » a bataillé 4 ans pour obtenir les documents sur la procédure de remboursement  » ( le DL).

On est au comble du ridicule. La décision de justice condamnant Christian Nucci date du 28 septembre 2001 quand le Conseil d’État a rejeté son dernier pourvoi que sa condamnation définitive à rembourser 3.119 605€ a été prononcée.(Christian Nucci et l’affaire du – Le blog de Julien Polat – Typepad)

LES VERTS/ADES ÉLISENT NUCCI VICE PRÉSIDENT DU CG…

Raymond Avrillier était à cette date Adjoint au Maire ( logement) de M.Destot ! Totalement intégré dans la majorité PS/Verts de l’agglo à laquelle il appartiendra jusqu’en 2008.

La formation politique du représentant des Verts  à ses côtés pour présenter le dossier Nucci est … toujours dans la majorité Nucci du Conseil Général : Olivier Bertrand et Catherine Brette Conseillers Généraux Verts/Ades siègent dans cette majorité et ont porté depuis sa condamnation Christian Nucci à la Vice Présidence du département.

… ET SONT FINANCÉS PAR VALLINI

O.Bertrand et C.Brette étant même personnellement financés par A.Vallini au titre de leur appartenance à cette majorité : c’est dire la solidité des liens.( RÉVÉLATION : O.BERTRAND et C.BRETTE ( Verts) FINANCÉS PAR LE PS)

Résumons : les Verts de l’Isère siègent sur les mêmes bancs  que Christian Nucci au Conseil Général depuis 12 ans. Ils appartiennent à la même majorité Vallini. À aucun moment, en aucune circonstance ils ne réclament du Président du Conseil Général des explications sur la situation à l’égard du contribuable spolié.

Au moment ou A.Vallini leur propose une petite gratification indemnitaire supplémentaire ils ne proposent pas que celle ci soit affectée au remboursement du contribuable.

R.AVRILLIER N’A PAS EU DE PROBLÈME D’ÉTHIQUE

R.Avrillier outre ses fonctions municipales et à la Métro pendant 13 ans aux côtés du PS  se fait désigner par les Verts aux dernières élections sénatoriales pour figurer comme le N°3 de la liste conduite par Vallini : il ne se pose aucun problème de principe, d’éthique et n’exige pas que sa candidature soit précédée d’une information sur la situation des élus PS de l’Isère à l’égard du contribuable volé.

Aucun élu du Conseil Général ne pose la question à l’intéressé aux côtés duquel ils sont assis en réunion de majorité depuis 12 ans de savoir combien il a pu rembourser depuis 2001 . Non .
R.Avrillier « bataille 4 ans « pour obtenir l’information!

LA CO-RESPONSABILITÉ PS/VERTS DU SCANDALE

On est au comble du mensonge et on s’étonne de la complaisance qui entoure de tels propos.

Le site UMP38 a publié maintes fois les informations qui concernent ce dossier. (R.AVRILLIER(Verts) laisse 3 Millions d’Euros au Vice Président (PS) du Conseil Général!)

On est surpris  que la presse fasse semblant de le découvrir.

Les élus Verts/PS sont co responsable de ce scandale : au lieu d’affecter une part de leurs indemnités au remboursement du contribuable  ils ont pas hésité à percevoir des fonds publics depuis 12 ans infligeant au contribuable la double peine.

JAMAIS LES VERTS N’ONT POSÉ LA QUESTION AU PS

Et jamais les élus Verts/Ades n’ont abordé cette question avec leurs alliés PS dans toutes les collectivités ou ils ont été ou sont alliés : ville de Grenoble, Métro, Conseil Général, Région…

De Maryvonne Boileau ( épouse à la ville de Vincent Comparat qui faisait l’opération presse avec Avrillier) qui siège au Conseil Régional dans la majorité Queyranne(PS) en passant par Cédric Piolle ( idem) jusqu’à Olivier Bertrand au Conseil Général et Raymond Avrillier lui même qui n’a jamais soulevé cette question de principe quand il était Adjoint au maire ou Vice Président de la Métro, ils sont évidemment tous complices de cette spoliation du contribuable.(2/b ARGENT: ÉLUS VERTS/ADES LES MAINS DANS LE POT DE CONFITURE)

FAIRE OUBLIER UN PASSÉ COUPABLE

En montant cette dernière opération V.Comparat et R.Avrillier ont voulu faire oublier leur passé coupable.

Non seulement c’est un échec mais surtout ils mettent en difficultés tous leurs élus dans la perspective de mars 2014 : l’UMP va réclamer avec force que les candidats socialistes soient d’abord sans dettes à l’égard du contribuable avant de se présenter aux prochaines échéances.

RÉGLER D’ABORD CE QUI EST DU AU CONTRIBUABLE

On voit mal à Grenoble M.Destot, J.Safar ou G.Fioraso se présenter encore en donneurs de leçons sans qu’ils aient réglé au préalable au niveau départemental ce qui est du au contribuable.

Et on voit encore moins les élus Verts/Ades continuer à cautionner une majorité  départementale qui est dans cette situation ubuesque de devoir de l’argent au contribuable! Et ne pas exiger à Grenoble que le PS soit quitte avec la justice et le contribuable après ce qu’ils ont exigé de la droite.

UN PIÈGE INFERNAL QUI RÉVÉLE LA RÉALITÉ

Mais c’est un piège infernal qu’ouvre cette conférence de presse : soit les Verts/Ades en tirent les conséquences politiques qui s’imposent et on se demandera pourquoi maintenant, si tard et ce qui a empêché de le faire avant ?

Soit ils poursuivent ces alliances avec le PS et on y lira la confirmation de ces positionnements politiques , postures électorales sans conséquences pour eux mêmes et leur crédibilité  continuera à s’effondrer.

 

Notre photo: l’Ades autour de Raymond Avrillier ; une conférence boomerang pour eux car ils n’ont rien dit depuis 12 ans que C.Nucci a été condamné à rembourser.