Les manoeuvres PS/VERTS pour conserver la Région Rhône-Alpes

Publié par Les Républicains 38 le

Les manoeuvres ont commencé entre PS et Verts pour le renouvellement à la Région .On sait que François Hollande a retardé l’élection à 2015 mais cette mesure est sous la menace d’une décision du Conseil Constitutionnel qui pourrait l’annuler.
Alors les Conseillers Régionaux seraient renouvelables en mars 2014.

D’où comme à Grenoble un  marketing pas très subtil  :

Premier temps, Jean-Jacques Queyranne Président sortant (PS) annonce sa candidature au renouvellement de sa présidence en plein mois de janvier alors que personne ne lui pose la question . Il aura 70 ans à son renouvellement et le PS et les Verts si favorables à la retraite à 60 ans et au changements de têtes ne trouvent pas de remarque à faire. Il parcourt cette fois la région au frais du contribuable pour annoncer cette bonne nouvelle que personne n’attend.  Dans une indifférence assez générale reconnaissons le car depuis la construction de son hôtel de Région qui vaut 10 lycées on a guère entendu parler de Jean-Jacques Queyranne qui a du penser pour vivre heureux vivons caché. Gageons que ça va changer !

UTILISER LES MOYENS PUBLICS AVANT LE 28 FÉVRIER

En l’occurence Il s’agit là encore d’utiliser les moyens publics avant le 28 février car ensuite ils seront pris en compte dans les comptes de campagne du PS . On connaît ça à Grenoble puissance 10.(GRENOBLE FACTORY : souriez , faites vous photographier, on vous instrumentalise avec votre argent)

Deuxième temps  Éric Piolle , Co-président du groupe Verts à la Région annonce combien il est satisfait de la gestion Queyranne .( DL 31/1)  En effet la dernière lettre du Président (PS) commence par  » nous sommes confrontés à des défis climatiques… »

ÉRIC PIOLLE: UN BON EXEMPLE DE GIROUETTE OPPORTUNISTE

C’est dire. Il est donc selon le « DL  »  » un écologiste heureux de travailler avec ses partenaires socialistes « . Difficile de dire autrement puisque Marie-Odile Novelli ( Verts) de Meylan est Vice Présidente de la Région…

Éric Piolle était le candidat de la nébuleuse Verts/Ades/alternatifs dans la 1ere circonscription aux dernières législatives. Il avait été soutenu par Marie-Odile Novelli ,  Raymond Avrillier, Olivier Bertrand qui sont dans  » l’opposition  » au sein du Conseil municipal de Grenoble… À ce moment la il voulait  » revenir aux fondamentaux, mobiliser les intelligences, redonner du sens à notre projet de vie, amener de la cohérence ( …) Il s’agissait  » surtout de « système à changer », de « faire autrement ».(Grenews) .On voit très clairement le changement et comment Éric Piolle et ses amis  » font autrement » (!).

AUX LÉGISLATIVES LES DÉFICITS DU PS, À LA RÉGION QUE DU BON !

Il expliquait alors  ( site de l’ADES) : » mon expérience en tant que co-président du groupe écologiste au conseil régional me permet de pointer tant les fractures idéologiques avec la droite que les déficits – de projets, de pratiques et d’ambitions – du parti socialiste ».Comme on aime constater cette façon de s’adapter à l’échéance et d’avoir une pratique opposée .Notons d’ailleurs que par prudence tous les sites sur sa candidature aux législatives et ses propos sont fermés. C’est préférable dans le cadre de la transparence et de l’éthique qui sont les fondamentaux de l’engagement des Verts.

Car le budget de Jean-Jacques Queyranne a été approuvé comme un seul homme par les groupes PS et apparentés, Radicaux de gauche et Europe Écologie Les Verts,.

Les mêmes à Grenoble chipotent Michel Destot (PS)sur des détails secondaires parce qu’ils n’appartiennent pas à sa majorité.Les mêmes qui soutiennent André Vallini (PS) avec ferveur et participent au gouvernement Ayrault (PS).

ça ne veut évidemment pas dire qu’ils ne se présenteront pas séparément aux élections afin de ratisser large au premier tour. Mais ne doutez pas qu’il s’agit de conserver le pouvoir à tout prix.

Quant on vous dit qu’il s’agit de « changer le système  » et  » faire autrement »…

Notre photo: Éric Piolle avec un autre supplétif plus en difficultés , avec encore moins de moyens et d’électeurs , Morad Bachir Cherif Conseiller délégué et Vice Président de la Métro (Avec C.LEPAGE « Une visibilité nationale  » pour M.Bachir Cherif et S.Gemmani)

 

Catégories : Actualité