LES GALIMATIAS de M.DESTOT (PS) DANS le TEXTE

Publié par Les Républicains 38 le

Le joggeur de Vilnius en Lituanie auquel il se rend si souvent qu’il a finit par jumeler la ville avec Grenoble, M.Destot (PS)  a livré un article qui lui ressemble. Co signé avec Alain Rousset Président de l’Association des Régions de France et un chercheur Jean Viard.

Mais on se demande si les deux élus PS ont relu avant de le publier dans « Libération »  ce texte indigeste , illisible, incompréhensible si caricatural de la loghorrée socialiste ?(Le Conseil du départ pour M.DESTOT (PS): DONNER UN CONTENU AU VIDE).

FAIRE PLAISIR a TOUT le MONDE

Intitulé  » pour une refondation territoriale  » le texte ménage la chèvre et le chou, ne veut mécontenter personne et veut même faire plaisir à tout le monde.

Alors que M.Destot ne cesse de vanter  » les Métropoles  » – alors qu’il n’aura jamais réussi à diriger la Métro – le texte demande  de « structurer nos appareils de production autour des métropoles, hubs de développement  » mais en même temps de peur de se faire peur,  » la qualité des villes moyennes, de bourgs et des villages doit être intégrée à la nouvelle vitalité locale » . Et les hameaux?

 » QUAND M.DESTOT S’EVEILLERA »

Le meilleur reste sans doute le chapitre des propositions pour cette « refondation territoriale « .

On retrouve le souffle, la vision, le caractère , la clarté , la capacité d’entraînement , l’originalité que le « DL » avait déjà relevé dans le rapport Destot sur la Chine ( « Quand Destot s’éveillera ») qui avait vieilli soudainement Peyrefitte et tous les sinologues. (Dernier Conseil Municipal.CHINE : QUAND M.DESTOT (PS) S’EVEILLERA)

« LA REFORME DANS LA CLARTE » (!)

Cela mérite d’être lu également pour les territoires :

 » Cette réforme doit être menée à bien dans la clarté(!).Ainsi on pourrait décider , pour que chacun s’y retrouve, de généraliser autant que possible,comme modèle unique et commun, le modèle électoral de la loi PLM ( Paris-Lyon-Marseille) au niveau des pays, des Métropoles et des Régions, ou les départements verts pourraient garder ( en dehors des Métropoles) une fonction relais qui est celle des Mairies d’arrondissement  – avec une loi PLM pondérée par une part de proportionnelle pour qu’à chaque niveau ce soit la liste arrivée en tête qui recueille 50% des sièges , afin que les responsabilités soient claires « .

IMMOBILE AVEC TOUS LES POUVOIRS

ça commence et ça finit par la clarté.

Précisons que M.Destot était encore Député Maire de Grenoble lorsque la loi Métropole a été votée en 2012: L’agglomération était gérée par le PS, le département par le PS , l’Assemblée et le Sénat avec des Majorités de gauche , le gouvernement PS/Verts.

LYON a FAIT CE QUE GRENOBLE  N’A PAS SU FAIRE

Lyon a décidé à cette occasion -par un amendement parlementaire – de supprimer l’échelon du Conseil Général dans l’aire Métropolitaine avec l’accord du Président du Conseil Général du Rhône, Ancien Garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy (Michel Mercier). (DÉBAT MÉTROPOLE : CARIGNON (UMP): 1082 DESTOT (PS): 281)

Au même moment l’agglomération grenobloise gonflait encore en structures en créant Vega , un organisme public supplémentaire chargé de la concertation de la Métro et du Voironnais!(VEGA: LA CARICATURE DE LA GESTION PS EN ISÈRE)

M.DESTOT IMMOBILE OBSERVAIT l’INEFFICACITE

M.Destot était pourtant le Maire qui voyait sur son terrain l’inefficacité de l’enchevêtrement du Conseil Général et de la ville : lui qui est Député de Villeneuve était impuissant quand André Vallini  Président (PS) retirait toutes les assistantes sociales de Villeneuve ne pouvant selon lui  » assurer leur sécurité  »  , impuissant quand le Conseil Général socialiste remettait en cause les acquis de la municipalité UMP d’Alain Carignon à savoir les financements à 50% des grandes institutions culturelles Grenobloises par le Conseil Général.

Comment cette impuissance qui concernait la ville dont il était  le Maire, les principaux quartiers dont il est le Député depuis 25 ans n’a t elle pas suscité chez lui le besoin d’agir?

Signer aujourd’hui des textes sans application , proposer dans le vide  des usines à gaz  et rendre incompréhensible au moindre des citoyens la réforme régionale  ne peut  masquer un terrible immobilisme dont les Grenoblois ont été les victimes pendant une si longue et si médiocre  gestion.

Catégories : Actualité