LÉGISLATIVES: LA GAUCHE SE DÉCHIRE à GRENOBLE
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  LÉGISLATIVES: LA GAUCHE SE DÉCHIRE à GRENOBLE
16 mai 2017 06:05 Commentaires fermés user1

« L’hémorragie interne continue au parti de gauche 38. Depuis 2014 et l’arrivée du PG au pouvoir municipal à Grenoble, plus de la moitié des 400 militants de ce parti avaient déjà quitté le navire en septembre 2016 » a expliqué le Postillon (N°37). Plus Eric Piolle et Elisa Martin exercent le pouvoir, plus la déception de leurs partisans augmente.

A l’occasion des élections législatives c’est une véritable révolte qui se manifeste contre eux.

Même les sourires de façade ont disparu

Même les sourires de façade ont disparu

M.BOILEAU (Verts/Ades) AJOUTE à la CONFUSION 

Le dernier coup de poignard vient d’être porté ce week end par Maryvonne Boileau, la présidente (Verts/Ades) de Grenoble Habitat, responsable de la politique de la ville au Conseil Municipal, une vétéran du système Avrillier/Comparat. Elle a décidé de pousser dans la 3 eme circonscription la candidature de Soukaïna Larabi (PS) qui était “permanente de campagne” du candidat Benoît Hamon, en Isère, pendant l’élection présidentielle. Donc proche de Yann Mongaburu et Pierre Mériaux (Verts/PG/Ades) de la municipalité Piolle qui se sont engagés pour Hamon au lieu de soutenir Mélenchon comme leur Maire. Afin de bien marquer son engagement Maryvonne Boileau sera sa suppléante!
Alors que les quartiers grenoblois explosent la responsable de la politique de la ville au Conseil Municipal se consacre à la politique politicienne.

 

Maryvonne Boileau (Verts/Ades) et Eric Piolle (Verts/PG)

M.DESTOT (PS) ACCOMPAGNE LA DÉGRADATION DEPUIS 30 ANS 

Michel Destot (PS) qui a été récusé par « En Marche » est député de cette circonscription depuis 30 ans.  Bien entendu il a installé et acquis sa permanence de Député… avenue Alsace Lorraine. En bâtissant lui-même des quartiers ou la valeur des biens allait s’effondrer, il était informé et n’a pas commis la faute d’y acquérir quelque chose. Plus les quartiers se dégradent, plus la gauche et les Verts font des voix. Aux Baladins 2  JL Mélenchon a obtenu  59 %, mais encore 45 % à l’Arlequin ou 40 % au Village Olympique. Une autre version de « merci patron ». Le secteur est une chasse gardée dont les habitants sont de la chair à canons.

E.PIOLLE (Verts/PG) NE PARVIENT PAS à IMPOSER SON CANDIDAT 

Dans cette circonscription,selon les militants de la France Insoumise, Eric Piolle voulait « imposer »  la candidature de  Mathilde Dupré qu’il présente comme …« une figure nationale de la lutte contre les paradis fiscaux » ( DL du 10/5/17). En effet cette candidate ne risque pas de le gêner. C’est elle qui participait aux côtés de Fabienne Mahrez (Alternatiba, Collectif Roosevelt etc..) candidate Verts aux élections départementales à un débat le 27 janvier avec lui-même et dans un cadre municipal à la dénonciation de ces « paradis » sans poser de question à Eric Piolle !
http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/26/demain-e-piolle-interpelle-sur-singapour-par-f-mahrez-collectif-roosevelt/

 

Aux élections départementales, croyant tout dévorer, Eric Piolle récusait les « cartels » . Aux élections législatives il plaide désespérément pour en constituer un…

LA BASE SE RÉVOLTE CONTRE E.PIOLLE 

Mais la base ne veut plus rien entendre. La lutte contre les paradis fiscaux « de l’intérieur », comme l’avait dit Eric Piolle actionnaire à Singapour ne fait plus recette.  Même le PCF se dit, selon le DL, irrité par « l’interventionnisme d’Éric Piolle » .

Bref il n’a pas plus de succès à Grenoble qu’à Paris ou personne n’a su qu’il proposait de substituer les candidatures de JL Mélenchon, Benoit Hamon et Yannick Jadot par celle de … Nicolas Hulot, lequel avec sa fondation sponsorisée par les entreprises du CAC 40 se garde bien de risquer de passer au scanner de la présidentielle: ce serait Fillon puissance 1000.
http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/06/de-jl-melanchon-a-c-duflot-et-n-hulot-eric-piolle-titube/
MÉLENCHON, HAMON et JADOT NE GARDENT PAS UN BON SOUVENIR de E.PIOLLE 
Sauf que JL Mélenchon, Benoit Hamon et Yannick Jadot, eux, l’ont su et ne gardent pas un excellent souvenir de ce coup de poignard en pleine campagne.
Il est vrai qu’Eric Piolle pense que le national et le local se ressemblent. Que tout le monde s’écrase comme  avec sa biennale des « villes en transition »: il suffit d’arroser au bon endroit et le tour est joué.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/05/09/villes-en-transition-place-grenet-a-revele-limposture/

LA GÂTEAU des QUARTIERS EN DIFFICULTÉS ATTIRE 4 CANDIDATS de GAUCHE!

Pour résumer, sous l’autorité (!) d’Eric Piolle,  on trouve comme candidats à dévorer ce que la gauche considère comme un  gâteau qui lui appartient, le communiste Jean-­Paul Trovero Maire de Fontaine, Président de le Semitag, membre de l’exécutif de la Métro avec E.Piolle,  le Mélenchoniste estampillé France Insoumise Raphaël Briot, le PS canal historique Michel Destot, les représentantes officielles de la majorité municipale Verts/Ades à nouveau camouflées « citoyens » (et autres billevesées)  Soukaïna Larabi/Maryvonne Boileau auxquels s’ajoute la candidate d’En Marche Emilie Chalas et les autres candidats groupusculaires habituels de l’extrême gauche (Lutte Ouvrière, NPA…)

L’EXPLOSION de la GAUCHE MUNICIPALE DÉSORMAIS SANS CHEF

Comme le résume le Postillon : « depuis son arrivée au pouvoir, Piolle et son politburo n’ac­ce­ptent aucune divergence et aucun débat de fond parmi les élus ou les militants. En 2020, ils pourront renommer leur liste « Grenoble, un avis sur tout pour tous ». »

Elodie Léger voit sa permanence quartier St Bruno régulièrement saccagée: l’extrême gauche en jonction avec la délinquance récuse par la violence la démocratie 

L’élection législative apporte la preuve de l’explosion de la gauche municipale désormais sans chef et de son cynisme  à l’égard de ces quartiers considérés comme captifs d’un seul vote possible. Les grenoblois pourraient le comprendre et se révolter en votant autrement ! Ce serait la chance d’Elodie Léger (LR) la candidate de la droite et du centre qui incarne l’authenticité et la fraicheur dans ce monde de brutes.

Share