LÉGISLATIVES à GRENOBLE: M.DESTOT, G.FIORASO, O.VÉRAN… le PS SE DÉCHIRE

Publié par user1 le

Geneviève Fioraso revient. Si la nouvelle se confirme l’habillage de son départ précipité du gouvernement apparaitra comme l’une de ces opérations dont la gauche et les Verts grenoblois ont le secret.

En effet la Députée sortante réclamerait à nouveau l’investiture du PS dans la première circonscription au grand dam de son suppléant Olivier Véran qui s’y voyait déjà. Celui-ci désirant utiliser sa candidature dans la première comme un tremplin pour devenir la tête de liste PS aux municipales. Cela démontre au passage l’impasse politique dans laquelle s’engagent  ceux qui penseraient renverser les alliances. A moins de vouloir jouer les supplétifs.

O.VÉRAN (PS) SE DÉPORTE SUR LA CIRCONSCRIPTION de DESTOT…

Comme son ambition est sans pudeur ni limites, son opportunisme aussi, qu’il ne recule devant rien, Olivier Véran  s’est donc immédiatement reporté sur la… 3 eme circonscription. Celle dont le sortant est un certain Michel Destot qui entend bien rempiler. En effet l’immobilité lui sied. Depuis la défaite de Jérôme Safar aux municipales il se persuade -sans forcer son tempérament porté au contentement de soi – que son échec n’est pas le sien. Jérôme Safar lourdement plombé dans la campagne par le bilan Destot qu’il a assumé appréciera la délicatesse.

… QUE RÉCLAME Amandine GERMAIN (PS)

Mais l’affrontement de Titans entre Destot et Véran pour l’investiture est amplifié par la présence d’Amandine Germain la Conseillère départementale qui cherche à se faufiler par tous les interstices disponibles. Cette permanente de la politique utilise toutes les ficelles politiciennes comme on l’a vu au moment des débats sur les transports publics ou elle était prête à trahir son parti si la municipalité Rouge/Verts lui permettait d’être réélue au département.

Elle brigue donc l’investiture au nom du « renouvellement », une antienne aussi ancienne que la politique, comme si le changement de tête était la condition du changement de méthodes! Mais quand on a rien à dire ça demeure un bon substitut au vide.

M.Destot, O.Noblecourt, G.Fioraso, J.Safar,O.Véran se déchirent pour les places ( photo le DL)

M.Destot, O.Noblecourt, G.Fioraso, J.Safar,O.Véran se déchirent pour les places ( photo le DL)

O.NOBLECOURT (PS) PASSE à la TRAPPE

Au passage Olivier Noblecourt , conseiller municipal PS, qui a failli – comme tous les élus socialistes grenoblois- avoir un grand destin National puisqu’il avait annoncé sa nomination comme délégué Interministériel à l’intégration Républicaine (!) ( qui n’attendait que lui pour réussir) passe à la trappe.  Il était le successeur désigné puisqu’il avait brutalement écarté  A.Djellal. Il demeurera salarié au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem. Celle-ci, on le sait, fait d’ailleurs beaucoup pour « l’intégration Républicaine » en défendant le Burkini.  Ses positions n’ont pas fait sourciller son membre grenoblois du cabinet.

LES ÉLUS PS OUBLIENT QU’ILS ONT RUINÉ GRENOBLE

Cette « lutte finale » pour l’investiture dans la 3 eme circonscription a pour objet de se positionner pour l’élection municipale. Michel Destot veut sa revanche. Olivier Véran voudrait jouer un calque physique et politique de Piolle. Amandine Germain la surprise de la candidate femme. Comme à leur habitude les socialistes ne doutent de rien. Ils omettent quelques détails que la campagne « ils ont ruiné Grenoble » est en train de leur rappeler. Pour sortir la ville de l’ornière il faudra rompre avec les politiques conduites depuis 20 ans. Pour rompre il faudra reconnaitre qu’elles étaient mauvaises. Pirouette fort difficile à réussir en épargnant les responsables.

Ils sont co-responsables de la ruine de Grenoble

Ils sont co-responsables de la ruine de Grenoble

M-J SALAT à la TÊTE DU GROUPE PS SYMBOLISE LA TROMPERIE d’une FAUSSE OPPOSITION

Au passage Jérôme Safar qui a du rejoindre le cabinet du… Maire de Villeurbanne pour gagner sa vie, lui qui devait être le nouveau phare de Grenoble, que la France – à défaut du monde- nous aurait envié, se trouve politiquement disqualifié par ses amis. Il va installer à sa place Marie-Jo Salat à la présidence du groupe PS de la ville, celle-ci symbolisant la tromperie d’une fausse opposition à Piolle à l’hôtel de ville puisqu’elle figure dans le même exécutif que les Rouges/Verts à la Métro. Elle en est elle-même Vice-Présidente à rien. Les Verts/Ades et leurs alliés trustent tous les postes clefs (administration, personnel, déplacements, équipements, logement…) ayant plumé la volaille socialiste qui se contente des indemnités.

Rappelons que l’opération de fermeture du bd Lyautey et Agutte Sembat à laquelle les élus socialistes Grenoblois affirment s’opposer est totalement financée par la Métro.

LES GRENOBLOIS NE SE LAISSERONT PAS ABUSER DEUX FOIS

Ce pugilat local démontre en tout cas que les forces politiques demeurent à la manoeuvre et, si chacune cherche à donner l’image de l’élargissement,  rien ne se fera sans elles. Elles demeurent le socle de la vie publique ce que démontrent aussi les Républicains par leur action. D’autant que les mensonges de la liste Piolle ayant fait long feu, les grenoblois ne se laisseront pas abuser deux fois par les faux « réseaux citoyens » et autres rideaux de fumée qui ont disparu le lendemain de l’élection ;  Derrière lesquels sont apparus crument, en chair en en os, crocs acérés et méthodes groupusculaires opaques systématisées, les tireurs de ficelle structurés, les Verts/Ades avec Raymond Avrillier et Vincent Comparat. Camouflés par le lyrisme Mélanchoniste d’Elisa Martin et des hurluberlus type A.Back ou A.Confesson, mélange de dogmatisme et d’opportunisme comme on l’a vu dans les différents dossiers municipaux.

LE PS VEUT FAIRE PORTER LE CHAPEAU de L’ÉCHEC à J.SAFAR

Au fur et à mesure que le puzzle se met en place la marge de manoeuvre et l’importance de Jérôme Safar se réduit. Il est sacrifié sur l’autel de la défaite et ses « amis » veulent lui faire porter seul le chapeau du bilan s’exonérant de tout. Ainsi on lit même sur les réseaux sociaux, suite aux affiches Wanted des Républicains,  des thuriféraires de Geneviève Fioraso qui expliquent qu’elle « n’a jamais participé aux municipalités Destot ». Depuis la fausse  » Start -up » avec Michel Destot  en passant par le cabinet du Maire, puis comme Adjointe, comme Première Vice Présidente de la Métro elle est au contraire au premier rang des comptables de la situation de Grenoble.

LA GAUCHE et les VERTS/ADES CRAIGNENT LE DIAGNOSTIC de la VILLE

Le rôle de la droite ne consiste évidemment pas à s’impliquer dans ces querelles d’ambitions personnelles qui oublient complétement le fond à savoir la situation de la ville et ce qui ( « ceux qui » aussi) l’ont amené à ce point. Il s’agit pour elle de combattre  un  bloc qui demeurera co-responsable tant que l’un d’entre eux n’aura pas fait un réel mea-culpa. En effet pour répondre aux défis de l’avenir, encore faut il être d’accord sur un diagnostic commun. Dans le cas contraire les grenoblois sont trompés et la ville continue sa descente aux enfers.

E.MARTIN (PG) EST ANNONCÉE dans la 3 EME CIRCONSCRIPTION

Les élus PS qui se déchirent pour un très hypothétique avenir rendent encore plus urgente une alternative de droite et du centre. Dans la 3 eme circonscription en particulier ou Elisa Martin (PG) est annoncée: l’affaiblissement de la municipalité Piolle, ses mesures anti sociales dans le Sud de la ville (fermeture du Siège du CCAS et de la piscine des Iris à Villeneuve, de la bibliothèque Prémol, suppression des agents de sécurité à la sortie de l’école au Village Olympique, paupérisation des quartiers, spoliation des propriétaires par la baisse de la valeur des biens, insécurité endémique,…), tout concourt à rendre cette alternative crédible. Car la municipalité Destot est autant responsable de ces extrémités que la municipalité Piolle.

Plus ils seront eux-mêmes, forts et déterminés, plus ils défendront leurs valeurs, plus la droite et le centre permettront aux grenoblois de renouer avec l’espoir. Plus les élus de gauche et Verts/Ades/PG se discréditent, plus le chemin de celui-ci deviendra évident.