Le NEPOTISME de la MUNICIPALITE PIOLLE DENONCé par le PC AUSSI

Publié par Les Républicains 38 le

Ils prétendent faire de la poli­tique autrement et les exemples de népotisme se multiplient à la mairie ». Des exemples ? « Je ne vais pas donner des noms, mais tout le monde les connaît » raconte le « DL » (7/10) en rendant compte de la conférence de presse de 2 anciens élus communistes Grenoblois.  Les Anciens Adjoints au Maire Patrice Voir et Marie France Monery se lâchent .

Ils dénoncent -sans la nommer- la famille Avrillier/Comparat qui a trusté les postes clefs afin de tenir le système Piolle avec un circuit familial court de décision qui échappe à tout contrôle . Pour que ces élus communistes en arrivent à s’exprimer publiquement sur cette pratique il faut que les normes habituelles généralement admises à gauche soient dépassées.

LE PCF S’ATTAQUE à SES ALLIES de ST MARTIN D’HERES

Car en s’attaquant à l’extrême gauche ils s’attaquent à des alliés: en traversant l’avenue Jules Vallés à Grenoble on se retrouve à St Martin d’Hères ou le PCF gouverne avec le Parti de Gauche. Elisa Martin , la nouvelle Première Adjointe (PG) de Grenoble était même Adjointe à St Martin d’Hères dans le précédent mandat.

Au moment ou le PCF doit affronter à St Martin d’Hères l’affaire de l’association fantôme présidée par une élue communiste qui percevait plus de 270 000 € de subvention, on se demande comment ce grand écart va tenir pour les élus d’extrême gauche qui doivent soutenir les turpitudes du PCF en banlieue ou ils gouvernent avec lui et subir son pilonnage à Grenoble?

LES OPERATIONS AVRILLIER/COMPARAT TROP VOYANTES

Mais il est vrai que le système Piolle – de trop s’exposer – a éclaté en arrivant au pouvoir: les grenoblois ont vu Raymond Avrillier multiplier les opérations de diversion avec des médias assez complaisants; Il s’agissait pour lui de jouer le rôle d’un leurre en trouvant des pailles pour occuper la galerie pendant que la nouvelle municipalité réglait ses comptes. La dernière étant la  » découverte   » chez ce grand lecteur de « Valeurs Actuelles «  d’un sondage discutable en faveur de Sarkozy . (tout de même un compte rendu de 5 colonnes du DL dans la rubrique locale).

LA FAMILLE : « A NOUS LES POSTES  »

Pendant ce temps Claire Kirkyacharian – la mère des enfants de Raymond Avrillier – prenait possession de la Métro comme Première Vice Présidente, Vincent Comparat , Président de l’Ades était désigné comme «expert» par Piolle pour réaliser un audit de la Compagnie de chauffage, sa compagne Maryvonne Boileau (qui avait déjà exercé tous les mandats de 95 à 2008) devenait Présidente de « Grenoble Habitat » au titre du Conseil Municipal ou elle siége et sa fille Laurence Comparat Adjointe au Maire chargée de tous les moyens d’information (en dirigeant en parallèle le site de l’ADES) , présidente du groupe majoritaire du Conseil Municipal!

 

quelques uns des membres de la famille Rapetout, symbole du népotisme de la municipalité Piolle

quelques uns des membres de la famille Rapetout, symbole du népotisme de la municipalité Piolle

LA PANTALONNADE de  » ARRÊT sur IMAGES »

Au passage , pour cette dernière, une véritable pantalonnade a permis de découvrir le sérieux de «  Arrêt sur Images «  censé dire le bien et le mal dans les médias; Raymond Avrillier y officiant « Arrêt sur Images » a consacré un article type « publi-reportage » sur la mise en place de l’Open Data par Laurence Comparat. Grenoble passait à peu prés de l’ombre à la lumière.(UN PUBLI REPORTAGE de « ARRÊT sur IMAGES » sur L.COMPARAT ( Verts/Ades))

En faisant évidemment l’impasse sur les moyens que cette apparatchik prenait lui permettant de contrôler en réalité toutes les opérations à venir sur le net dites de « démocratie locale » avec les Grenoblois.(GRENOBLE: QUI DETIENT le VRAI POUVOIR CHEZ E.PIOLLE ( Verts/PG)?)

LES HERITIERS des MAOS à l’HEURE des TECHNOLOGIES

Ce sera un jeu d’enfants pour le système Piolle de maîtriser les consultations par internet sur les différents projets puisque Laurence Comparat disposera en temps réel des interventions des internautes, de leurs orientations et pourra donc organiser les contre offensives en toute tranquillité.Les méthodes Mao mise à l’heure des nouvelles technologies.

Ce sont ces raisons qui amènent  les anciens élus communistes grenoblois a franchir le rubicon de la dénonciation du népotisme de la municipalité Piolle: ils savent qu’ils seront dangereusement écartés de toute possibilité d’intervention si ce systéme se met définitivement en place.

LES ELUS GRENOBLOIS du PCF ONT ETE UNE CATASTROPHE pour la VILLE

Ce n’est pas par exemplarité car le PCF a très souvent pratiqué lui-même le népotisme y compris en Isére ou des noms d’élus se retrouvent de père en (fille) et fils. Ni par amour du service rendu à Grenoble car les dossiers qu’ont porté Patrice Voir et Marie-France Monery comme Adjoints au Maire dans la municipalité Destot/Safar (PS) ont été catastrophiques pour la ville. (GRENOBLE : Après la Tour Perret, la Halle Sainte Claire s’effondre)

Le silence coupable de l’Adjointe au Patrimoine qui n’a pas démissionné alors que la Tour Perret s’effondre, il pleut dans l’ancien Musée de Peinture, des morceaux de la Halle Sainte Claire se sont détachés … ne fait pas d’elle la meilleure porte parole de l’intérêt général! (GRENOBLE: IL PLEUT DANS l’ANCIEN MUSEE place de VERDUN)

JUSQU’A QUAND le SILENCE PUDIQUE à GAUCHE et dans les MEDIAS sur le NEPOTISME ?

Mais à gauche et dans les médias ou l’on garde un silence pudique sur ces pratiques de la municipalité Piolle  – qu’en serait il s’il s’agissait d’une municipalité UMP!- cette prise de position publique devrait contribuer à faire sauter le cordon sanitaire (médias, justice, éléments de Police Judiciaire, élus) mis en place par Raymond Avrillier et ses amis pour accomplir leurs basses oeuvres déguisés en chevaliers blancs. Une entreprise familiale. ( GRENOBLE: L’EXPLOSION EN VOL du SYSTEME PIOLLE)