LE JOUR du DEUIL, la GAUCHE MEYLANAISE FAISAIT la FÊTE

Publié par user1 le

Les élus de la majorité et le public du Conseil municipal de Meylan ont assisté médusés à une scène à laquelle ils ont eu du mal à croire.

Deux jours après la pire attaque terroriste dont notre pays a été victime,le 16 novembre,  en pleine période de deuil national, les élus de gauche et écologistes à Meylan par la voix de Philippe Cardin décidaient de réclamer une suspension de séance pour lancer un « évènement festif » autour d’un repas improvisé.

UNE FÊTE INDECENTE et CHOQUANTE

Nul n’interdit bien sûr de demander une suspension de séance ou de diner durant un Conseil, mais cette petite fête, programmée à l’avance a présenté un caractère indécent, choquant  alors que le Pays comptait ses morts et qu’un hommage venait d’être rendu par le Maire juste avant la séance.

L’isère venait d’apprendre la veille que Matthieu Giroud, l’habitant de Jarrie de 39 ans dont la famille était sans nouvelles depuis le soir des attentats de Paris, pére d’un enfant et dont l’épouse est enceinte du second  faisait désormais partie de la longue liste des victimes du Bataclan.

Le DL étonné a rendu compte de cet étrange pique nique festif en plein deuil national

Le DL étonné a rendu compte de cet étrange pique nique festif en plein deuil national

LA DECONNEXION avec les REALITES

C’est un nouveau pas qui est franchi par la gauche et les écologistes à Meylan vers la déconnection totale avec les attentes des Meylanais. Ces élus font preuve d’un dogmatisme effrayant lorsqu’ils s’opposent à l’installation des caméras de vidéo protection, à l’armement de la police municipale, luttent contre toutes les mesures qui permettent à la ville d’être le dernier rempart contre l’insécurité galopante.

LA MÊME VISION DOGMATIQUE que la MUNICIPALITE PIOLLE (Verts/PG)

A la Métropole, ils siègent aux côtés d’Eric Piolle (Verts/PG) avec lequel ils partagent la même vision de la ville bétonnée, et défendent le « tout logement social » au risque de bouleverser le caractère de la ville de Meylan. On imagine avec la plus grande inquiétude la catastrophe que pourrait représenter l’accession aux responsabilités de ce groupe de militants.

Même le DL d’ailleurs qui a rendu compte de cette opération l’a fait avec des pincettes:  » le groupe d’opposition a alors débouché une bouteille de vin rouge sous le regard médusé de certains élus de la majorité « .

Les élus et les Meylanais qui nous ont signalé ces comportements sont en effet encore « médusés » plusieurs jours après par tant de mépris à l’égard d’un drame qui rassemble toute la Nation.

Photo: les élus PS et Verts de Meylan font la fête le 16 novembre en plein deuil national…

 

Catégories : Actualité