L’ATTRACTIVITÉ de GRENOBLE MINÉE par la VIOLENCE de la DÉLINQUANCE
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  L’ATTRACTIVITÉ de GRENOBLE MINÉE par la VIOLENCE de la DÉLINQUANCE
18 mai 2017 06:05 Commentaires fermés user1

Dans la nuit du 28 au 29 avril,  3 jeunes femmes qui rentraient chez elles en voiture d’un dîner chez des amis quartier de la Capuche à Grenoble ont été séquestrées pendant 3 heures par un homme seul. Il avait pénétré dans leur voiture au feu de la rue des Déportés du 11 novembre 43 armé d’un couteau. 3 heures de calvaire pendant lesquelles, papiers confisqués, lame sur le cou de la passagère arrière, menaçant de viol,  elles se sont arrêtées  devant des distributeurs automatiques l’une d’elle descendant chaque fois pour vider leur compte. Depuis lors déjà condamné pour des violences aggravées et « recherché »  pour exé­cuter sa peine de dix mois d’emprisonnement, Salim Ben Slimane a été mis en examen pour “extorsion avec arme”…

LA VIE QUOTIDIENNE à GRENOBLE AU TEMPS de M.PIOLLE

Cette scène de la vie quotidienne au temps de M.Piolle n’est que l’une de celles qui se multiplient et font régner la peur et l’inquiétude chez les grenoblois. Pour beaucoup plus question de sortir le soir, interdiction aux enfants d’emprunter les transports en communs réputés dangereux. Mais même la journée les agressions se multiplient. C’est toute la question de l’attractivité de la ville qui est posée à travers cette situation.

 La propagande d’Eric Piolle est totalement en décalage avec la réalité

DES DIZAINES de VOITURES INCENDIÉES CHAQUE MOIS

Des dizaines de voitures sont incendiées chaque mois dans l’indifférence générale. Le 14 mai place Lavalette face au Musée un voiture brûle. Mais les mêmes fait se sont produit quelques jours avant avenue des Jeux Olympiques et rue Aimé Pupin au Village Olympique pour 4 voitures au total . Il arrive, comme chemin de la Madeleine,  que l’incendie de voiture fasse aussi des dégâts à un immeuble d’habitation: un appartement étant rendu inhabitable par le dégagement de fumée une famille a dû être relo­gée!  Mais on a aussi noté  6 voitures brûlées rue Dr Bordier, 3 voitures brûlées rue du Mont Aiguille… Dans la nuit de dimanche/lundi une voiture en stationnement sur le quai Claude-Brosse a été la proie des flammes.Le feu s’est propagé à un autre véhicule garé à proximité. Pendant ce temps deux autres voitures brûlaient dans l’agglomération.

La liste est interminable et le bilan soigneusement caché.

Que fait on de ces mineurs quand ils sont pris sur le fait? Puisqu’ils sont mineurs selon la loi alors qu’il s’agit à l’évidence de jeunes adultes. Le 5 avril de passage sur l’avenue des Jeux-Olympiques, vers 22 h 30  des policiers de la Bac ont vu trois hommes en train de s’affairer autour d’une Renault Clio en stationnement qui ont pris la fuite à leur vue. L’un des suspects, âgé de 17 ans, a pu être rattrapé et arrêté. Les gardiens de la paix sont ensuite retournés jusqu’au véhicule et ont découvert que ses vitres avaient été cassées à coups de pierre et que l’habitacle avait été aspergé d’essence, vraisemblablement dans le but d’y mettre le feu…. (DL 18/3/17)  Et pour ce « jeune » de 15 ans qui jetait des morceaux de carrelage sur les policiers à hauteur du 80, galerie de l’Arlequin ? Cette haine de l’autorité , de la société, de nos valeurs, cette culture selon laquelle il faut imposer une contre société de la force par la force sont inculquées très tôt à des jeunes qui ne le sont plus tout à fait.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/09/villeneuve-le-chomage-et-linsecurite-nexistent-pas/

Rue Maurice Doderot au Village Olympique, voitures brûlées

« AGRESSÉS DU REGARD »  ILS MASSACRENT DEUX HOMMES

Ainsi deux autres « jeunes » – 17 et 19 ans – se sont senti  « agressés du regard «  et ont sauvagement attaqué  deux hommes ( 32 et 33 ans) qui sortaient d’une soirée entre amis vers minuit. Ils se sont rués sur eux et ont porté des coups de cou­teau.L’une des victimes a été atteintes au visage et a failli perdre un œil. L’autre a été poignardée dans le bas du dos, la lame ne touchant fort heureuse­ment aucun organe vital.(DL du 8/3/17). S’agissant du plus virulent des deux suspects, le » jeune homme » de 17 ans, très connu des services de police ­ une source judiciaire explique  que « toutes les solu­tions alternatives ont déjà été testées »­… L’autre Oussama Mezioud va t il enfin réfléchir à ces « agressions du regard » dont il se dit victime et qui ne sont que le refus d’accepter une autre société que la sienne ?

Voitures brûlées à Mistral du temps de M.Destot (PS) 

UNE FEMME ROUÉE de COUPS POUR SON ORDINATEUR

Ce sont évidemment ces agressions physiques en tout genre qui inquiètent de plus en plus les grenoblois. En pleine journée une femme de 49 ans a été attaquée alors qu’elle se trouvait sur une passerelle piétonne permettant de traverser la voie ferrée: une demi-douzaine de « jeunes » l’a rouée de coups de poing et de pied avant de lui voler son ordinateur. Elle a été transportée à la clinique des Cédres en urgence( DL du 12/5/17).

Dans la nuit du 26 avril un homme de 24 ans a été agressé et roué de coups par 3 hommes place Sainte-Claire : la victime a eu les machoires fracturées et les dents cassées (DL du 27/4/17).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/06/insecurite-dans-lagglo-christophe-ferrari-ps-promet-dy-reflech

OCTOGÉNAIRES, NONAGÉNAIRES AGRESSÉES DANS LA RUE, CHEZ ELLES 

Le 21 avril c’était une octogénaire qui était agressée sur le pas de sa porte vers 15 h cours Jean Jaurés .La victime revenait de la supé­rette du coin où elle avait fait ses courses.Alors qu’elle ouvrait la por­te de l’immeuble, un hom­me en a profité pour s’en­gouffrer derrière elle. Il a agressé l’octo­génaire au moment où elle ouvrait sa porte d’entrée.Le malfaiteur l’a bousculé pour lui voler son sac de courses, son pain et le peu d’argent qui lui restait, à sa­voir une douzaine d’euros. Le 22 à 16 h vers le marché de l’estacade une femme âgée de 90 ans a été bousculée pour se faire voler sa sacoche ( DL du 23/4/17). En pleine journée, vers 13 heures,  une dame de 84 ans  s’était vue  arracher ses bijoux, che­min Meney, dans le quartier de la Capuche. Ou encore à l’arrêt de bus Malherbe ( DL du 27/3/17)

LES ÉTUDIANTS PAIENT UN LOURD TRIBU à la VIOLENCE

Mais ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui sont des victimes. Les étudiants paient un lourd tribu à la violence. Les conséquences sont considérables puisque malgré leurs atouts nos universités perdent des étudiants chaque année et Grenoble est maintenant placée au même rang que Marseille en termes d’attractivité.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/09/11/classement-letudiant-linsecurite-fait-perdre-des-etudiants-a-grenoble/

6 ÉTUDIANTS SAUVAGEMENT AGRESSÉS par des ROMS LOGÉS par E.PIOLLE 

On se souvient des 6 étudiants attaqués violemment selon le même mode opératoire à savoir en étant suivis le soir dans le Tram au moment ou ils rentraient sur le campus  (DL 9/6/16). Etalées sur plusieurs mois ces agressions avaient secoué le campus.Chaque fois roués de coups, frappés systématiquement au visage alors qu’ils étaient à terre. Deux victimes sur 6 ont perdu connaissance et ont subi un traumatisme crânien. Les deux agresseurs étaient logés dans les chalets installés  par Eric Piolle au Rondeau au bénéfice de familles Roms.Evidemment aucune sanction à ces familles logées gratuitement par la ville.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/13/les-agresseurs-des-6-etudiants-loges-gratuitement-par-e-piolle/

MINEURS ALGERIENS LOGÉS à l’HÔTEL PAR L’ADATE:  DE MULTIPLES AGRESSIONS VIOLENTES

Deux mineurs Algériens pris en charge par  l’Adate (Association dauphinoise d’accueil des travailleurs étrangers) logés  dans un hôtel près de la gare ont été arrêtés récemment (DL 5/4/17) après une série d’agressions violentes sur des jeunes: le 26 février au petit matin, un étudiant de 22 ans était agressé par eux sur le cours Ber­riat.  L’u n’a pas hésité à l’agripper par­ derriè­re en passant fermement son bras autour de son cou pour le faire suffoquer et permet­tre à son complice de s’em­parer de sa sacoche conte­nant son ordinateur portable.Le 1er mars, vers 23 heures, un homme de 36 ans s’est  fait dépouiller rue Adrien ­Ricard, dans le quar­tier d’Europole, puis le 7 mars au soir, ce fut le tour d’un étudiant de 22 ans rue Roger­ Josserand, près du quartier Jean ­Macé. Le 25 mars, vers minuit, alors qu’elle rentrait chez elle après son travail et qu’elle venait de descendre du tram­way, une jeune femme de 29 ans s’est fait arracher son sac à main de la même façon sur le cours Jean­ Jaurès.Le lendemain, vers 3 heures du matin, un homme de 28 ans a été agressé suivant le même mode opératoire rue du Général­ Marchand, à deux pas de la place de Verdun. Le 29 mars vers 15 h 30, au même endroit un hom­me de 23 ans subissait le mê­me sort avant qu’un autre homme de 22 ans soit égale­ment attaqué, trois heures plus tard, sur la place Victor­ Hugo…. Une longue série aux conséquences dramatiques pour les victimes et pour l’image de Grenoble.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/14/mineurs-etrangers-1-300-arrivees-cette-annee/

NICOLAS-CHORIER: DEUX JEUNES ATTAQUÉS PAR 7 à 8 PERSONNES 

Ainsi deux jeunes gens âgés de 16 et 17 ans ont été attaqués vers 18 heures, sur le parking situé entre la rue Nicolas- Chorier et la place Saint-Bruno, par un groupe de sept ou huit personnes. Ils ont été frappés et se sont fait voler un sac de marque, la somme de 800 euros, ainsi qu’un téléphone portable. (DL 5/4/17) Ou encore un  jeune homme de 26 ans agressé par deux voleurs qui l’ont frappé au visage pour lui prendre son scooter. ( DL 29/3/17) C’ était encore le cas quai Perière ou un jeune homme qui circulait en scooter se l’est fait voler : deux individus se sont approchés de lui et l’ont bousculé. La victime est tombée à terre et les malfaiteurs en ont profité pour partir avec le deux-roues.( DL 27/3/17)

NOTRE DAME: UN COUP DE COUTEAU POUR SON PORTABLE 

Alors qu’il buvait un verre avec une amie dans un bar de la rue Saint-Hugues à Grenoble, un jeune homme de 22 ans est sorti quelques minutes pour passer un coup de téléphone.À la sortie du bar, un homme l’attendait une arme blanche à la main. Après l’avoir menacé pour obtenir son téléphone portable, l’individu a donné un coup de couteau au niveau du thorax du jeune homme (DL  23/03/17 ) . La plaie a été très profonde mais son pronostic vital n’a pas été engagé.

SAINT BRUNO : UN CALIBRE 7,65 DANS LA POCHE et 700 €

Mais c’est tous les jours qu’au hasard de cette délinquance qui envahit la ville les policiers interpellent. Ainsi lorsque les policiers voient un homme se mettre à courir à leur simple vue on comprend pourquoi la présence policière serait importante. Place Saint Bruno le 3 avril un jeune homme qui se trouvait sur la place  vers 19 heures  s’est mis à courir en se débarrassant d’un objet en voyant arriver des policiers de la Brigade anticriminalité (Bac). Interpellé, le suspect, âgé de 19 ans et connu des services de police, était en possession de 700 euros en espèces et l’objet qu’il avait jeté s’est révélé être un pistolet automatique de calibre 7,65, approvisionné. On sait que dans le quartier les armes font souvent la loi. On a déjà tiré au milieu des habitants.

http://www.republicains38.fr/caches-darmes-dans-lagglo-une-situation-inquietante/

Une militante des Républicains qui témoigne: son collier a été arraché parc Paul Mistral une après midi d’août 

 

A TEISSEIRE: ON AVAIT TIRÉ DEVANT L’ECOLE 

Car les armes sont partout. On se souvient de la fusillade de Teisseire devant l’école, du règlement de compte sur le marché St Pierre du Rondeau quand une balle a ricoché sur un client, de la balle entrée dans un salon de coiffure cours Berriat , des coups de feu tirés sur le foyer de jeu­nes travailleurs  rue Aimé ­Pupin, au Village Olympique: vers 22 h 30, deux hommes étaient arrivés à scooter et tiré de­puis le parking à quatre re­prises en direction de l’en­trée du Foyer des Iles, situé au numéro 39. (DL du 18/4/17)

http://grenoble-le-changement.fr/2016/04/26/6570/

On a tiré aussi quartier de la Luire à Echirolles (DL du 30/3/17): le passager d’un scooter a ouvert le feu à plusieurs re­prises sur une Renault Clio. C’est le Far West .

Les braquages violents de commerçants se multiplient.Beaucoup de  bureaux de tabac. Rue Galilée la commerçante a été braquée  peu avant 7 h le matin . Un homme encagoulé et ganté a surgi, l’a violemment frappée au vi­sage et l’a menacée avec une arme de poing. Cours Berriat une bijoutière qui a subi 7 tentatives ou effractions en un mois ferme définitivement et quitte Grenoble .

http://grenoble-le-changement.fr/2017/05/12/cours-berriat-apres-7-attaques-en-un-mois-elle-quitte-grenoble/

Combien d’agressions à l’arme blanche ? D’hommes blessés qui appellent à l’aide? Quartier Vigny-Musset un homme qui  saignait abon­damment après avoir visi­blement reçu un coup de couteau à une cuisse s’est réfugié dans une pharmacie (DL du 6/4/17)

 

L’entrée de l’autoroute A 480  a été inaccessible plusieurs mois à cause de l’incendie qui a affaibli un pont prés de Mistral: un stock de matériel Hi-Fi volé a brûlé

 

IL SE FAIT VOLER SA BMW AU POSTE à ESSENCE 

Le car -jacking est également un sport qui fait beaucoup de victimes.. Plus question d’avoir une grosse cylindrée à Grenoble. Les Rouge/Verts ont trouvé un moyen efficace de lutter contre la présence des voitures. Les délinquants s’en chargent. La conséquence ? Les personnes à revenus supérieurs à la moyenne ne consomment plus à Grenoble. Le DL raconte (3/4/17)que le conducteur d’un BMW X1  qui faisait le plein à une station service a  vu s’appro­cher un homme, le visage partiellement dissimulé sous une capuche. L’in­connu l’a alors menacé avec un couteau avant de l’extraire de l’habitacle de la voiture en le saisissant par le bras et de prendre la fuite avec sa voiture.

 

LES DÉLINQUANTS RÉCUSENT L’AUTORITÉ ET LES SERVICES PUBLICS

Dans les quartiers on ne compte plus les rebellions contre l’autorité ou les services publics : pompiers, ambulances, médecins ont été caillassés ou attaqués à Mistral à Villeneuve ou ailleurs. Guet-apens aux policiers, jets de pierre, interdiction de territoire se multiplient. Tout est bon. Dans le parc de la Savane même le local des boulistes a été incendié!

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/24/la-guerilla-urbaine-franchit-des-degres-supplementaires/

A MISTRAL: INCENDIE DES LOCAUX MUNICIPAUX POUR PROTESTER CONTRE UNE INTERPELLATION! 

A Mistral un groupe de délinquant a tenté de s’opposer à l’interpellation d’un suspect et pour se venger a projeté une voiture bêlier pour incendier un local municipal devenu inutilisable pour de nombreux mois ( DL du 24/3/17) Rappelons qu’en l’absence de caméras de vidéo-protection les compagnies n’assurent plus Grenoble. Ces exactions sont donc totalement à la charge du contribuable.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/03/24/absence-de-video-protection-les-compagnies-refusent-dassurer-grenoble/

A VILLENEUVE ON JETTE DES PLAQUES EN FONTE SUR LES POLICIERS

A Villeneuve on a même jeté des plaques en fonte sur les véhicules de police depuis la passerelle piétons. A Teisseire un homme a été menacé de mort après une reconstitution : quatre hommes s’en sont pris à lui en proférant des menaces de mort à son en­contre et en brisant les vi­tres de son véhicule, garé en bas de chez lui, avec une matraque télescopi­que avenue Paul­ Cocat.

AUX EAUX-CLAIRES: FRAPPÉ à la NUQUE POUR VOLER SON VÉLO

Mais aux Eaux-Claires un Grenoblois qui rentrait chez lui, rue de Dunkerque, a été attaqué  vers 19 h 15, par des inconnus alors que, vélo à la main, il composait le code d’accès à son immeuble. Frappé durement à la nuque, il a chuté au sol tandis que ses agresseurs s’emparaient de son vélo et disparaissaient. (DL du 17/3/17) Une bonne nouvelle pour Eric Piolle ? Même les vélos font l’objet de vol avec violence .

Mais ce sont aussi les conducteurs de bus et de tram qui sont agressés si bien que les bandes qui menacent ne paient plus les transports collectifs.On a vu une conductrice agressée par des filles à coup de poings ( DL du 27/4/17)

http://www.republicains38.fr/grenoble-les-transports-en-communs-victimes-de-la-delinquance-aggravee/

GRENOBLE: 63 % de DÉLINQUANCE SUPPLÉMENTAIRE par RAPPORT à la MOYENNE! 

Selon Bernard Cazeneuve alors Ministre (PS) de l’intérieur , à Grenoble la délinquance est de 63 % supérieure à la moyenne des villes de même importance.  Cela signifie 11 000 actes de délinquance par an dans une agglo « normale  » et …. 18 000 à Grenoble.  Depuis 2 ans plus aucun chiffre n’est publié. Toutes les mesures et annonces de la municipalité Piolle vont dans le même sens:le renoncement à toute vidéo-protection a été reçue 5 sur 5 par les délinquants. Ils ont compris que la municipalité leur donnait le feu vert. L’absence de renforcement et d’armement de la police municipale la rend inopérante. Sans arme, elle est menacée. La progression de l’économie souterraine est fulgurante et des quartiers entiers (5) sont officiellement sous le seuil de pauvreté, mais vivent en grande partie grâce à elle.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/20/agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/

E.PIOLLE POURSUIT LA BÉTONISATION

N’empêche. Eric Piolle poursuit la bétonisation, l’empilement sous des dénominations diverses ( éco-quartier, ville de transition…) qui aboutissent à une ville asphyxiée, anxiogène avec des espaces de respiration de plus en plus réduits: plus que 12,6 M2 d’espaces verts par habitant ( un chiffre qui a du baisser avec les nouvelles constructions) contre 31 M2 à  la moyenne des villes de même importance. Les mêmes qui prétendent lutter contre la pollution. La plus grande arnaque municipale jamais vue.

Des mesures sont possibles. Elles ont été proposées par l’opposition LR grenobloise. Il est encore temps de s’en saisir avant qu’il ne soit trop tard et que d’autres grenoblois soient de nouvelles victimes de cette violence qui s’est emparée de Grenoble.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/28/10-mesures-pour-lutter-contre-linsecurite/

Partager/Marquer