L’ASSOCIATION des MAIRES DÉNONCE les OPÉRATIONS AVRILLIER (Verts/Ades)

Publié par user1 le

Après  François Tarantini, Secrétaire Départemental Adjoint des Républicains ,l’As­sociation des maires de l’Isè­re a réagi au dossier signe Denis Masliah paru dans le Dauphiné Libéré le 4 avril sous le titre “Corrup­tion en Isère : l’alarmant constat d’échec”.

R.AVRILLIER (Verts/Ades) POLLUE LA VIE PUBLIQUE 

Le DL donnait en effet largement la parole à deux acteurs de la vie publique ,engagés dans un camp, qui ont à leur palmarès un grand nombre de coups politiques. Raymond Avrillier (Verts/Ades) en premier lieu qui pollue la vie politique locale et Nationale et protège ses amis politiques: successivement M.Destot (PS), M.Baïetto (PS)Eric Piolle (Verts/PG) avec lesquels il a été élu ou il travaille.

T.LABELLE ANIME l’OFFICINE ANTICOR 

Thierry Labelle ( Verts) de son côté anime l’officine « Anticor » crée par la gauche et des Verts (C.Taubira et C.Duflot) qui est là pour réaliser des actions anti-droite au nom de la corruption. Si on ajoute l’engagement politique de nombre de magistrats, la boucle est bouclée. Même  Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la Magistrature a reconnu (  La Croix du 14 /1/16): » Notre dépendance vis-à-vis de l’exécutif est telle aujourd’hui que nombre de procureurs anticipent et  devancent les souhaits de leur hiérarchie. Tout le monde veut faire carrière … » (!)

De son côté la rédaction du DL répond à l’association des Maires qu’elle abordait  « une problématique largement débattue dans cette campagne  » ce qui est vrai bien que ce soit dans un sens et avec un but précis : abattre le candidat de la droite et du centre.

LE DL « DONNE LA PAROLE à CEUX QUI TRAVAILLENT CETTE QUESTION »(!) 

Mais « en donnant la parole à des Isérois qui travaillent sur cette question » ce qui est beaucoup moins vrai. Car MM Avrillier et Labelle ne « travaillent » pas sur cette question. Ils en font un arme politique et trichent avec les principes qu’ils sont censés promouvoir.

R.AVRILLIER VOULAIT les PLACES 

L’histoire politique locale qui a démontré que les actions de Raymond Avrillier pour détruire la municipalité Carignon au nom des grands principes n’avaient qu’un seul objet: prendre les postes à sa place.  Il a été pendant 13 ans Adjoint au Maire, Vice Président de la Métro et souhaitait devenir Sénateur en 2011. La similitude avec la campagne anti-Fillon est évidente: quand la gauche ne peut vaincre un homme de droite populaire  par les urnes, elle cherche à le détruire autrement.

F.TARANTINI: E.PIOLLE NE RESPECTE PAS SES ENGAGEMENTS AVEC ANTICOR 

Mais François Tarantini a cité des exemples récents très concrets et très précis qui démontrent la totale tromperie des opérations conduites  Anticor ne fait évidemment aucunement respecter à Eric Piolle les engagements qu’il a publiquement signé avec elle pendant la campagne sur la place de l’opposition pour garantir la transparence des décisions . Anticor ne lui a jamais posé de question sur la compatibilité qu’il y avait à s’engager sur des chartes pour le boycott des paradis fiscaux avec le fait d’être actionnaire à Singapour. Il s’agit d’une totale mascarade. « 

2014: 5 COLONNES du DL SUR LES ENGAGEMENTS de PIOLLE 

On s’étonne tout de même que dans le cadre d’un dossier local ces questions ne soient pas posées? Le « DL » lui même (22/1/14) avait déjà consacré 5 colonnes en pleine campagne  des élections municipales dans un article signé Philippe Gonnet aux engagements précis que prenait Eric Piolle avec Anticor. Il ne serait pas inconvenant que M.Thierry Labelle s’en explique puisqu’il « travaille » sur cette question.

R.AVRILLIER NE DÉCÉLE JAMAIS de FAILLE à GAUCHE et CHEZ les VERTS

On sait ce qu’il en est pour Raymond Avrillier qui n’a pas trouvé de « failles  » lorsque la municipalité Destot à laquelle il appartenait a signé un chèque à la Lyonnaise des Eaux pour racheter un contrat d’eau entaché de corruption? Lorsqu’une filiale Belge de la même Lyonnaise a racheté la société en faillite du même Maire de Grenoble? Ni dans le dossier d’Alpexpo, ni dans la gestion Vallini alors qu’il souhaitait figurer sur sa  liste des Sénatoriales  en 2011, ni dans le dossier soulevé par la GAM à propos du soupçon de trafic d’influence de Yann Mongaburu (Verts/Ades) .

TOUS LES ÉLUS RENOUVELES SONT CLIENTÉLISTES ou (et) CORROMPUS 

Cette indignation a géométrie très variable se marie avec une accusation généralisée de tous les élus qui sont renouvelés censés être  clientélistes ou (et) corrompus.  Donc tous condamnables. On comprend que l’Association des Maires de l’Isère fasse part “de sa consternation face à une description bien trop sombre de la situation politique ca­chant une immense majorité d’élus propres.” ( DL du 6/4/17) .

D.VITTE: « AUCUNE PREUVE, NUANCE NI ÉLÉMENTS TANGIBLES »

Au nom des quelques 2 500 maires, adjoints, présidents et vice­-présidents d’inter­ communalités du départe­ment, le président de l’asso­ciation Daniel Vitte poursuit : “En effet, ce réquisitoire à charge contre tous les élus locaux, met en cause de fa­çon systématique leur probi­té, sans aucune preuve, nuance, ni éléments tangi­bles ».

SOUCIEUX DU RESPECT DU DROIT 

« La probité et l’honnêteté des responsables politiques sont des préoccupations cen­trales pour les Français qui sollicitent le meilleur de leurs élus. Ces derniers, loin d’être tous responsables de ces pra­tiques dénoncées, sont au contraire soucieux du res­pect du droit et de la bonne utilisation des fonds publics. »

S’ATTAQUER AUX ÉLUS EST FACILE 

L’Association des Maires et Adjoints de l’Isère estime que  « s’attaquer de manière frontale et sans distinction à des élus est facile. La réalité est bien plus complexe. Le dénigrement des responsa­bles politiques tout comme celui des fonctionnaires est une pratique courante en cette période. Mais cette fâ­cheuse tendance ne résout en rien les problèmes qui peuvent exister. »

LE DÉVOUEMENT DES ELUS EST LE SOCLE DE NOTRE RÉPUBLIQUE

L’association rappelle que «  l’im­mense majorité des élus est irréprochable et respectueu­se des lois de ce pays. Nous devons rappeler que la moti­vation première d’un élu de terrain est de servir les ci­toyens et non pas de se servir. Son dévouement désintéres­sé est le socle de notre Répu­blique.”

LE VENIN EST DISTILLÉ, LA RUMEUR EST AMPLIFIÉE

Devoir énoncer ces bases démontrent que l’attaque porte. Le venin est distillé. La rumeur est amplifiée par des voix qui la colportent.  » Tous pourris » sauf ceux qui poussent ce cri et ceux qui les soutiennent. En janvier 2014 Eric Piolle seul des candidats aux municipales à le faire, signait  des engagements  en grande pompe avec Anticor.

L’OPÉRATION 2014 EST EFFACEE PAR L’OPÉRATION ANTI-FILLON 

Il lavait déjà plus blanc que les autres. 3 ans après Raymond Avrillier et Thierry Labelle mettent en cause tous les élus sans aucun fondement, montent des opérations anti-Fillon et couvrent ainsi d’un grand manteau d’enfumage toujours blanc l’opération de 2014.

F.MAHREZ  ( Alternatiba) COUVRE LE FLANC ROOSEVELT 

Comme Fabienne Mahrez, la candidate ( Verts ) agite Alternatiba et le collectif Roosevelt qui engage ses membres à boycotter les paradis fiscaux couvre un autre flanc celui d’Eric Piolle signataire de la charte et actionnaire à Singapour dont la société commerce avec Guernesey et les Iles Caïmans.

La dénonciation de l’association des Maires, si elle n’entre évidemment pas dans ces faits établis, par sa condamnation sans appel, démontre qu’elle n’est pas dupe des procédés et en tout cas indignée des amalgames.

Photo de une: Raymond Avrillier, Eric Piolle, Elisa Martin…