L’ADJOINTE DE DESTOT PERSISTE ET SIGNE : elle dénonce « la violence subie quotidiennement « 

Publié par Les Républicains 38 le

En voilà une qui n’a pas de sentiments. Elle est en désaccord total avec le Maire de Grenoble et son Premier Adjoint cumulard. Pour elle l’insécurité n’est pas un « sentiment d’insécurité « . Ce n’est pas seulement un « ressenti  » comme l’exprime si délicatement Jérôme Safar (PS).(Pour J.SAFAR (PS)  » certains Grenoblois ont un ressenti de la violence… »)

MARIE CLAIRE NÉPI Adjointe : les trafiquants touchent le RSA !

Marie Claire Népi est Adjointe au Maire de Grenoble . Elle appartient donc à la coalition autour du PS mais dans le groupuscule de Philippe de Longevialle par ailleurs actuellement visé ( PHILIPPE FALCON DE LONGEVIALLE ( ap.PS Grenoble) pisté par R.Avrillier ) du fait de son itinéraire alimentaire.

MC Népi dénonce dans une tribune du journal de propagande de la ville les zones de non droit  » les communautés qui amorcent (?) le repli sur elles mêmes ,des individus au dessus des lois, des bandes de voyous, des chiens dressés à l’attaque , des jeunes menacés ou frappés  » jusqu’à envisager  » la suppression du RSA aux trafiquants  » ( parce qu’ils le perçoivent ?) et la sanction des » parents  pour complicité d’actes délictueux « .(MC Népi (Adjointe au Maire app PS) dénonce  » les zones de non droit « à Grenoble)

POUR A.DJELLAL (PS) « C’EST UN CRI DU COEUR »

Donc elle ramasse fort de la part des groupuscules concurrents qui font dans la surenchère pour l’attaquer : d’abord celui de Morad Bachir Chérif et Stéphane Gemmani (C.LEPAGE ( majorité Hollande) À GRENOBLE AVEC DES SUPPLÉTIFS DU PS ).

Mais aussi de la part  de l’ADES/Verts de Raymond Avrillier et Olivier Bertrand. Dans le cadre d’une  langue de bois permettant la meilleure compatibilité avec le PS à l’heure du partage des postes . Les problèmes réels des habitants étant évidemment secondaires.

Par contre, paradoxalement, Marie Claire Népi a bénéficié de la tolérance de A.Djellal (PS) et même Président du groupe qui a vu là un  » cri du coeur » se souvenant peut être qu’il a habité Villeneuve à ses débuts.

ELLE DÉNONCE LA VIOLENCE QUOTIDIENNE

Attaquée donc, elle a répondu à l’ADES/Verts : « « Sachez que ma tribune n’est le fruit que de la parole donnée aux habitants de Mistral : Ceux qui souffrent victimes de la violence subie quotidiennement par les délinquants… En ce qui me concerne je n’ai reçu que des soutiens de la population de ce quartier à qui j’apporte mon aide quotidiennement sur le terrain et durant mes permanences. De votre côté que faites-vous pour ces habitants,?rien ! Vous passez votre temps et dépensez votre énergie en attaques politiciennes et diffamations. Je suis bien plus proche des habitants que vous et au lieu d’écrire vos conneries vous feriez mieux d’avoir de la compassion pour ces personnes »

POURQUOI MM DESTOT ET SAFAR NIENT LA RÉALITÉ ?

Elle confirme donc la situation de Grenoble que Michel Destot nie en expliquant que ça s’améliore (Pour DESTOT et SAFAR: « la délinquance est en baisse à Grenoble »)  et en tout cas qu’il n’y a pas de problème. (SÉCURITÉ À GRENOBLE :M. DESTOT EST SATISFAIT !  ) Elle s’oppose donc à  » l’analyse  » de Jérôme Safar Premier Adjoint  » chargé du sentiment d’insécurité « (J.SAFAR (PS) « Adjoint au Maire chargé du sentiment d’insécurité » ( JC Peyrin) ). C’est donc rassurant d’une certaine manière qu’un membre de la majorité municipale – un seul il est vrai- remarque ce qui se passe à Grenoble.

La seule question à se poser est de savoir ce qu’elle fait dans cette majorité ? À moins qu’elle ne partage la philosophie de son chef de file en matière politique. (L’esplanade : DE LONGEVIALLE LE POLITIQUE ALIMENTAIRE

 

Catégories : Actualité