LA MUNICIPALITÉ PIOLLE (Verts/PG) PRIVATISE MÉTROVÉLO

Publié par user1 le

La municipalité Piolle (Verts/PG) a d’abord confié à Bouygues/Vinci l’éclairage public de la ville: il aura fallu attendre un siècle et l’arrivée d’une majorité d’’extrême gauche pour que cette fonction échappe du service public. 5 élus de la majorité Municipale (Antoine Back, Bernard Macret, Bernadette Finot, Guy Tusher, Jérôme Soldeville) ont préféré faire éclater la coalition en  refusant de voter ces 17 M€ affectés au « grand capital » plutôt qu’à la société publique.

Y.MONGABURU (Verts/ADES) DÉFEND la GESTION PRIVÉE…

A la Métro – moins observée de près par le citoyen- il ne s’en est trouvé aucun pour refuser de confier la gestion de Métrovélo à une société privée Velogig (DL 21/9/15) .Le service était jusque là assuré par une société à majorité publique la SEMITAG. On a vu monter au créneau … Yann Mongaburu (Verts/Ades), Georges Oudjaoudi (Verts) soutenus par le PS Guy Lissy pour défendre l’attribution du service au privé.

… IL DEVAIT « REMETTRE la FINANCE à SA PLACE » (!)

On se souvient que le premier acte d’élu de Y Mongaburu devait être de « remettre la finance à sa place » (!). Il a revu ses ambitions très à la baisse puisqu’il a même avalé, une fois élu Président du SMTC, le recul historique du financement des transports collectifs grenoblois imposé par André Valloni (PS). Il était sur les bords du Bosphore...

IL FAUT RESPECTER la CONCURRENCE

Les mêmes qui ont péroré au Conseil Municipal sur le Traité Transatlantique donnant des leçons au monde sur le libéralisme ont expliqué à la Métro qu’il fallait respecter la concurrence, s’incliner devant le mieux disant , accepter le transfert du personnel du public au privé . Ils ont même lancé  : «Imaginez le vi­de qu’on créerait si « notre » pré­sident ne signait pas!» (Georges Oudjaoudi). L’enfer qu’on vous dit. Le capitalisme sait se faire respecter.

Par moment ils sont rigolos.

Catégories : Echos