La DISPARITION de Pierre AMBROISE-THOMAS

Publié par Les Républicains 38 le

La disparition de Pierre Ambroise-Thomas suscite beaucoup d’émotion dans le monde médical et au delà. En effet cette personnalité du monde de la médecine a occupé les responsabilités les plus éminentes notamment la direction de l’Administration centrale du Ministère de la santé sous le gouvernement Chirac ( 1987.89).

Engagé aux côtés de l’UMP dont il était un militant fidèle, Pierre Ambroise-Thomas a été de tous les combats locaux de notre famille politique malgré son engagement international qui l’a conduit à intervenir en Afrique , en Amérique Latine et en Asie comme  Expert de médecine tropicale et parasitologie.

Il a été le premier Président de l’Académie Nationale de Médecine à ne pas être parisien ce qui en dit long sur ses compétences et la reconnaissance de ses pairs.

A.CARIGNON:  » LA FIDELITE A SES IDEES et à SES AMIS »

Alain Carignon , Ancien Maire de Grenoble lui a immédiatement rendu hommage en ces termes :

«  Avec Pierre Ambroise-Thomas disparait une grande figure de la médecine Grenobloise, le premier provincial porté à la tête de l’Académie Nationale de Médecine qui aura marqué de ses recherches , de ses activités et de ses responsabilités éminentes l’ensemble des domaines de sa compétence. Il a occupé les postes les plus prestigieux .

« Présent dans le monde comme expert de médecine tropicale et parasitologie, Pierre Ambroise-Thomas a conduit inlassablement des missions d’enseignement et de coopération de l’Afrique à l’Asie en passant par l’Amérique Latine.

« Cet homme exceptionnel , courageux, affable, attentif aux autres, ouvert, avait la capacité d’affronter le vent du grand large sans jamais renier ses engagements locaux et nationaux et la fidélité à ses idées et à ses amis.

« A son épouse Colette très engagée aussi dans la vie collective, à sa famille éplorée tous ceux qui ont eu la chance de croiser Pierre Ambroise-Thomas peuvent témoigner de leur admiration pour l’homme et de la reconnaissance pour son action. »

L’UMP38 présente ses condoléances les plus attristées à son épouse Colette, à ses enfants et à toute sa famille.

LA CARRIERE EXCEPTIONNELLE DE P.AMBROISE-THOMAS

Docteur en Médecine (Lyon 1963), Docteur d’Etat ès-Sciences (Lyon 1969), Admissible à l’agrégation de médecine (1965), agrégé de médecine, (parasitologie médicale, 1970). Docteur Honoris Causa de l’Université médicale de Shanghai (2002). Lauréat de l’Académie de médecine (1985).

Assistant des Facultés de Médecine (Alger 1959-1962; Lyon 1962-1969). Maître de conférences de parasitologie médicale (1970) puis, Professeur sans Chaire (1972), Professeur titulaire de la Chaire de parasitologie (1978) et  Professeur Classe exceptionnelle (1989) à la Faculté de médecine de Grenoble. Externe des hopitaux d’Alger (1959-1962). Attaché des Hôpitaux de Lyon (1962-1969). Médecin-biologiste (1970) puis Médecin-biologiste Chef de service au CHU de Grenoble (1972-2004). Consultant au CHU de Grenoble (2004-2006).

Directeur d’Administration centrale (pharmacie et  médicament) au Ministère de la santé (1987-1989).

Académie nationale de médecine: membre correspondant (1989) puis Membre titulaire (1999) et Président (2007)
Académie nationale de pharmacie:  membre associé  (2004).

Organisation mondiale de la santé: Expert de médecine tropicale et parasitologie (1974-). Membre du Strategic and Technical Advisory Group on Neglected Tropical Diseases, auprès de la Directrice générale de l’OMS

Missions d’enseignement ou  de coopération médicale au titre de l’Organisation mondiale de la santé pour  la lutte contre les grandes endémies tropicales (paludisme, maladie du sommeil, bilharzioses, etc.) dans  plus de 50 pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine.

Vice-Président de la Fédération mondiale de médecine tropicale (2001-).
Membre de la Société de pathologie exotique depuis 1965 et Président (2007-2010).
Membre de 10 autres Sociétés savantes françaises et étrangères.

Président de section médicale du Conseil national des universités (1986-2000). Vice-Président du Comité des spécialités pharmaceutiques auprès de la Commission Européenne (1987-1989)

Président de la Commission hospitalo-universitaire de l’Académie nationale de médecine (2003-).

Directeur du Centre collaborateur OMS immunologie du paludisme. Grenoble. (1976-2001) Directeur de l’Unité associée CNRS 5082. Grenoble (1989-2000).