L.WAUQUIEZ (LR): LA RÉGION FAIT LA LEÇON AU GOUVERNEMENT
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  L.WAUQUIEZ (LR): LA RÉGION FAIT LA LEÇON AU GOUVERNEMENT
1 déc 2017 16:12 Commentaires fermés user1

A Lyon, lors de la séan­ce publique du Conseil Ré­gional, Laurent Wauquiez le président (LR) de la collectivité s’est  élevé contre les baisses de dotations de l’État, listant tous les mil­lions en moins pour Auver­gne-­Rhône­-Alpes. « Le gou­vernement remet en cause les fonds de soutien au dévelop­pement économique attribués aux Régions, ce qui constitue une perte de 62 millions d’euros pour nous. L’État pré­voit également une baisse de la compensation de la réforme de la taxe professionnelle et c’est encore une perte de 10 millions d’euros pour nous… »

Et le président a con­tinué ainsi la liste « des mau­vaises manières de l’État », ce sont les mots du premier vice­ président Étienne Blanc, pour arriver à un total de 90 millions d’euros !

 » QUE FAIT L’ÉTAT, LUI, EN MATIÈRE d’ÉCONOMIES? » 

« Nous avons fait des efforts budgétaires énormes depuis 2015, qui ont été soulignés par la Cour des comptes qui, le 11 octobre, classait Auvergne­ Rhône­-Alpes comme la pre­mière Région de France en matière d’économies réalisées et pour son effort d’investisse­ment. Mais, au final, tous nos efforts sont captés par l’État», s’est plaint Laurent Wauquiez, avant d’en remettre une cou­che : « L’État de­mande aux maires, aux Dé­partements, aux Régions de faire des économies, de maîtri­ser leurs dépenses, mais que fait t ­il, lui ? Car, visiblement,quand on voit que, dans le projet de loi de finances, le budget des ministères pari­siens est augmenté de 2,2 %, on est loin des promesses de campagne d’Emmanuel Ma­cron. »

 » JE DEMANDE AU GOUVERNEMENT d’ÊTRE AUSSI VERTUEUX QUE NOUS » 

Et de rappeler “le contrat de confiance” proposé en sep­tembre par le ministre de l’Ac­tion et des Comptes publics Gérald Darmanin à 319 col­lectivités locales pour les inci­ter à réduire leurs dépenses de fonctionnement. « Le gouver­nement voudrait nous mettre à la diète, sans s’imposer les mêmes règles. Quelle hypo­crisie ! Je suis d’accord pour être vertueux et nous avons montré que nous pouvons l’être, mais je demande au gouvernement de faire la mê­me chose. »

La Région comme le département de l’Isère font en effet des efforts exemplaires que n’imitent ni l’Etat ni les collectivités locales gérées par la gauche et les Verts qui poursuivent la fuite en avant. La  France occupera à partir de 2018 la dernière place de la zone Euros dés lors que le déficit de l’Espagne sera limité à 2,4% du PIB en 2018 et 1,7 en 2019.

LES PRÉLÈVEMENTS les PLUS ÉLEVÉS du MONDE DÉVELOPPÉ 

L’écart avec nos partenaires se creuse en termes de déficit avec la performance moyenne de nos partenaires ( 2,9% contre 1,1%) comme en matière de dette publique ( 96,9% contre 87,2% du Pib).

Or l’asphyxie des finances publiques ne résulte pas d’un défaut des prélèvements obligatoires qui sont les plus élevés du monde développé devançant y compris le Danemark. Elle résulte de la dérive des dépenses qui culminent à 55% du PIB et continuent d’augmenter de 1,8% en 2018 !

Non seulement  ces politiques mettent la France en danger, mais elles ne produisent aucun résultat efficace en matière de solidarité et de création de richesse à partager.

( source partielle le Dauphiné Libéré du 30/11/17 Ève Moulinier)

Share