L’UMP38 « demande à André VALLINI de renoncer à l’opacité »

Publié par Les Républicains 38 le

l’UMP38 a rendu public hier soir un le communiqué de presse suivant qui a pour objet d’interpeller le Président PS du Conseil Général sur ses méthodes, espérant que les médias locaux se feront l’écho de ces faits inadmissibles :

Par lettre en date du 23 mars notre collègue Gérard DÉZEMPTE Conseiller Général avait demandé au Président du Conseil Général de lui communiquer la liste des contrats cabinets et leurs montants depuis qu’il exerce cette fonction. Le… 23 mai, deux mois après jour pour jour, le Directeur Général du département a été mandaté pour refuser ces informations sous des prétextes divers. Cette réponse à cette date a surtout pour objet de retarder la saisine de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) puisque celle-ci aurait contraint M. VALLINI à communiquer les informations immédiatement. Dés le 29 mai Gérard DÉZEMPTE a saisi à nouveau le Président du Conseil Général sur d’autres bases encore plus précises « sollicitant les arrêtés relatifs aux recrutements de vos collaborateurs de cabinet en vertu de la loi de 1978 ».

L’UMP38 tient à dénoncer avec force cette politique d’obstruction de la part de l’exécutif du Conseil Général qui en dit long sur le mensonge des leçons de transparence que la coalition PS/Verts donne en permanence. Elle dénonce aussi particulièrement la technique malhonnête des élus de cette coalition qui font mousser à partir de Grenoble l’information sur l’Élysée du temps de Sarkozy et la refusent dans cette même ville et au Conseil Général ou ils siègent ! Il s’agit pourtant de l’impôt du contribuable départemental qui est ainsi détourné à des fins exclusivement partisane. L’UMP38 demande à André VALLINI de renoncer à l’opacité dans sa gestion départementale.

Les manœuvres de retardement qu’il met en œuvre avec ses alliés Verts n’empêcheront pas la vérité d’éclater à terme et l’UMP38 ne renoncera pas à son devoir afin que nos concitoyens soient informés dans une région ou tous les pouvoirs sont détenus par une seule coalition PS/Verts.

Téléchargez la réponse du Conseil Général

Téléchargez la nouvelle saisine du Conseil Général