L’EXEMPLE D’UN « ENFUMAGE « : « 20 MINUTES » ET ANTICOR

Publié par Les Républicains 38 le

C’est «  une info 20 minutes «  quasi une exclusivité que révèle le quotidien sur une page  le 15 juin. «  Potentiellement ( !) concerné par 4 affaires judiciaires ce tout nouveau justiciable ordinaire pourrait d’abord avoir à s’expliquer sur celle des sondages de l’Élysée «  écrit le journaliste Vincent Vantighem s’agissant de Nicolas Sarkozy .

Et de poursuivre dans la même veine d’exclusivité haletante  «  selon nos informations  (sic) l’association Anticor – qui lutte contre la corruption – a prévu de saisir la semaine prochaine le juge d’instruction en charge de cette affaire afin qu’il relance les investigations. »

Et l’avocat d’Anticor d’expliquer  que le juge doit avancer sur les faits .

Tout est bien huilé puisque,  heureusement , selon le journaliste «  le juge pourra s’appuyer sur le travail de Raymond Avrillier .Élu écologiste de Grenoble ce membre de l’association Anticor s’est battu pendant des années pour obtenir des informations sur les sondages commandés par l’Élysée entre 2007 et 2012 »

Et selon lui «  certains sondages n’avaient rien à voir avec la fonction de Chef de l’État de Sarkozy « . En supplément du délit de favoritisme …

Anticor  est une officine de la mouvance EELV/Verts avec dans son comité l’ancien juge Halphen , lui même candidat de gauche aux législatives en 2007 et «  spécialiste des affaires «  puisqu’il a poursuivi … la droite  , Cécile Duflot et  Christiane Taubira désormais Ministres et à ce titre particulièrement désintéressées et neutres sont à ses côtés.

Raymond Avrillier lui-même adjoint au Maire de Michel Destot au moment des affaires Corys , candidat écarté en 2011 pour le Sénat sur la liste de … André Vallini  dont les turpitudes sont portées devant la justice … est tout a fait bien placé pour se battre «  pendant des années «  pour obtenir des informations sur les sondages de l’Élysée !

Avec son collègue Olivier Bertrand , Conseiller Général EELV/ Verts il soutient André Vallini Président PS qui refuse depuis des mois de livrer des informations aux élus qui lui demandent des comptes sur le nombre et le coût des membres de son cabinet .

Gérard DEZEMPTE, Conseiller Général, exige la liste du Cabinet d’André VALLINI

Si bien qu’il faut saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs ( CADA) pour y parvenir  . Il sont associés à cet élu qui n’a pas pu faire reconnaître son innocence dans une affaire de harcèlement et qui a utilisé les moyens publics pour ses fonctions partisanes auprès de François Hollande ( Le « M. Justice » de HOLLANDE finance le PS par les contribuables de l’Isère ) et pour ses campagnes parlementaires ., sujets qui font l’objet de plaintes avec les documents qui établissent les faits .

(Documents du Conseil Général : Une étrange alliance politique fait barrage !)

M.Avrillier, M.Bertrand  et ses amis d’Anticor gouvernent le Conseil Général de l’Isère avec leur Vice Président Christian Nucci  condamné à rembourser les fonds publics envolés  dans l’affaire dite du « Carrefour du Développement « !  Le contribuable étant lésés deux fois puisque ces élus perçoivent les indemnités au lieu de rembourser le Trésor Public .

Ce qui est amusant dans cet enfumage ce sont les détails qui tuent . Évidemment R.Avrillier n’est pas » élu écologiste «  car il n’est plus élu depuis longtemps malgré  ses tentatives pour le Sénat et n’a jamais été écologiste,  seulement agitateur contre la droite au service d’une gauche qui l’utilise  et l’a déjà récompensé par des mandats .

Amusant encore  le fait que l’existence de ces sondages soit révélée par .. Nicolas Sarkozy lui-même  puisque c’est le premier Président de la République qui a mis l’Élysée sous le contrôle de la Cour des Comptes , permettant de savoir à quoi sont affectées les dépenses . Il est certain qu’avec Mitterrand pas question de «  se battre pendant des années » pour chercher l’information !

On comprend qu’Anticor et Raymond Avrillier oublient ces faits mais on n’est pas contraint de ne rien vérifier…

On ne résiste pas à la publication de l’encadré/tract qui est en bas de page de l’article en imaginant également la source . Il s’agit certainement de ce qu’on peut qualifier «  d’une info 20 minutes « :

LES AUTRES AFFAIRES QUI MENACENT L’EX PRÉSIDENT :

«  En 1995 Nicolas Sarkozy était proche d’Édouard Balladur  sur qui pèsent des soupçons   de financement illégal à travers l’affaire des sous marins de Karachi.(1) Il y a aussi l’ex comptable des Bettencourt qui laisse entendre que l’ancien Président aurait touché 150 000 E en liquide pour les frais de sa campagne en 2007. Dans le même but , Médiapart assure ( !) que Sarkozy aurait négocié 50 millions d’Euros avec Mouammar Khadafi en 2007 »

(1) déjà coupable d’un délit non établi parce que  » proche  » de celui qui l’aurait commis …

 

Karachi, Bettencourt, Khadafi … les informations ( !) sont précises : Corys , ( DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe ) les dossiers Vallini , (André VALLINI : « un destin judiciaire » Nucci sont bien trop proches d’eux pour que Anticor et Raymond Avrillier soient informés.  Et « 20 minutes «  avec .

NB Rappelons que  « le Monde.fr  » qui a fait un portrait de Raymond Avrillier  avait pris la peine à minima d’indiquer :

« la publication récente par le site Atlantico d’un rapport d’expertise judiciaire mettant en cause la gestion de la société CORYS dans les années 1990 par M. DESTOT et Mme FIORASO, aujourd’hui ministre de l’enseignement supérieur  et de la recherche  » .  Citant l’UMP selon laquelle   « Raymond Avrillier était lui-même adjoint au maire de Michel Destot au moment où la société en faillite, dont le même Michel Destot était le PDG, se voyait reprise par une filiale de la Lyonnaise des eaux », l’UMP  qui « s’étonne ainsi que « M. Avrillier « débusque » des informations sur le fonctionnement de l’Elysée à Paris, tandis que lui et ses amis sont solidaires de l’opacité qui règne au conseil général », présidé par le socialiste André Vallini.