JUSTICE: JP. BARBIER et G. FENECH le 27 mai à Chatonnay

Publié par user1 le

Jean-Pierre BARBIER Député (LR) organise le vendredi 27 mai à 20 heures, à la salle polyvalente de Chatonnay, une réunion publique sur le  thème de la justice et de la réponse qu’en attendent les Français et ce au moment où l’Assemblée nationale examine le projet de loi « Justice au XXIe siècle ».

Georges FENECH, ancien magistrat, député (LR) du Rhône et membre de la commission des lois à l’Assemblée nationale, sera présent à cette occasion et témoignera de son expérience professionnelle et de son expertise sur le sujet.

Pour Jean-Pierre BARBIER, le sentiment d’insécurité met en danger aujourd’hui, la cohésion sociale de la France.

Le Député Les Républicains estime que nos concitoyens attendent des réponses et force est de constater que le Gouvernement n’a pas pris la bonne direction en la matière depuis 2012. Christiane TAUBIRA, l’ancienne Garde des Sceaux, a abandonné un navire en perdition face à une délinquance en pleine explosion, après avoir méthodiquement déconstruit le système répressif. Depuis 2012, fidèle à sa tradition angélique, la gauche a engagé une politique laxiste :
• Annulation du programme de création de 24 000 places de prison ;
• Création d’une nouvelle peine de sursis (« la contrainte pénale ») pour éviter l’incarcération des personnes encourant des peines de moins de 5 ans de prison ferme ;
• Libérations conditionnelles automatiques et aménagements de peines généralisés ;
• Suppression des peines planchers pour les multirécidivistes.

En matière de sécurité et de justice, il faut changer de cap. Il faut tourner le dos à la politique de désarmement pénal engagée depuis 2012.

Selon Jean-Pierre BARBIER, pour rassembler les Français dans les valeurs de la République, il faut que celle-ci leur donne le sentiment de vivre en sécurité sans avoir à craindre l’autre. Cela passe par des mesures en termes de sécurité et de justice. Sécurité et justice sont les deux maillons d’une seule et même chaine : l’autorité de la République, le droit et les libertés. Sans justice, il n’y a pas de sécurité, il n’y a plus de République.

Catégories : Actualité