JD MERMILLOD-BLONDIN et ALPEXPO: CHIFFRE d’AFFAIRES en BAISSE,NOUVEAUX DÉFICITSS

Publié par user1 le

Le départ de Semicon Europa pour Munich continue à faire couler beaucoup d’encre.Il est le symptôme de ce que tout le monde constate et dénonce depuis un moment: la perte d’attractivité de l’agglomération grenobloise.

En réalité l’agglomération s’est endormie avec sa marchande de sable, Geneviève Fioraso aux commandes de l’économie à la ville comme Adjointe de Destot, à la Métro comme Première Vice Présidente chargée du secteur.

L’ARGENT PUBLIC a ÉTÉ DISTRIBUE à TORT et à TRAVERS par G.FIORASO (PS)

Dans le cadre d’une « économie mixte » elle a distribué sa poudre de subventions afin de se créer des affidés. L’argent public a été distribué à tort et à travers. Le bon exemple – si on ose dire- aura été Raise Partner la société dont E.Piolle (Verts/PG) est actionnaire: l’antenne grenobloise de la société sise à Singapour aura perçu 2 M€ pour 9 emplois à Grenoble!

L’AGGLO GRENOBLOISE PERD des EMPLOIS DEPUIS 2009

On comprend que beaucoup de silence ou de propos dithyrambiques ont été achetés. Car les chiffres sont là, râpeux et désolants, énoncés par Jean-Pierre Gillet le Vice Président de la Chambre de Commerce de Grenoble: entre 2009 et 20014 pendant que l’agglo Lyonnaise gagnait 27 000 emplois , la Métro en perdait 900. Où sont en effet les nouvelles locomotives apportées par la droite dans les années 90 ? Le Synchrotron ou ST Micro à Crolles?

ALPEXPO: la GAUCHE et les VERTS/ADES ONT BÉNÉFICIÉ d’UNE ÉTRANGE PROTECTION

Le palais des Expositions et des Congrès reflète parfaitement  ces reculs. Ils s’inscrivent dans une durée longue. En 2004 Grenoble, capitale des Alpes, perdait le Salon International des Sports d’Hiver, la vache à lait d’Alpexpo. Une des nombreuses victoires de Michel Destot. Les présidents PS successifs de Georges Lachkar à Alain Pilaud ont continué la gabegie comme si le niveau de recettes était le même!  Les turpitudes des dirigeants ont été couvertes et le parquet  a toujours refusé d’ouvrir une information judiciaire malgré la demande de cadres dirigeants et d’élus de droite confirmant l’étrange protection dont bénéficient la gauche et les Verts/Ades grâce à un éco-systéme bien organisé.

Les élus Verts/Ades de la municipalité Piolle sont comptables de cette gabegie dont ils sont co-responsables pour avoir siégé jusqu’en 2008 au conseil d’administration.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE ACCÉLÉRE LA DÉCROISSANCE

Le contribuable a versé et verse donc des millions d’€ pour que la société tienne la tête hors de l’eau entre subventions directes, exonération de loyers, de remboursement de travaux…

Depuis 2014 la municipalité Piolle se tient dans la continuité. Elle prône  la décroissance en supplément et prend des mesures qui vont toutes à l’encontre de l’attractivité du territoire. Elle accélère et rend lisible une réalité qui était cachée par les élus PS.

POUR K.HABFAST (Verts/PG) CRÉER de la BUREAUCRATIE C’EST AGIR

Klauss Habfast le Président (Verts/PG) ressemble à ses prédécesseurs. Sans autorité ni compétence, très éloigné du monde de l’économie réelle, pas réputé pour son sens du concret, bien représentatif de la municipalité à cet égard, il poursuit dans les dépenses de fonctionnement et pense sincèrement peut être que créer de la bureaucratie c’est agir.

J.SAFAR (PS) AVAIT RECONNU LES RETARDS D’INVESTISSEMENTS D’ALPEXPO

Jérôme Safar (PS) lui-même avait reconnu les retards d’investissements en faveur du Palais des Expositions par rapport à ses concurrents.  Ici aussi les grandes avancées datent de la droite: création de l’échangeur d’Alpexpo qui apporte une desserte exceptionnelle. Création des immenses parkings devenus sous exploités et du Summum qui diversifie l’offre.

Plutôt que d’aborder en face la réalité dans la culture de la gauche et des Verts/Ades on préfère biaiser. Eric Piolle veut donc « refiler » l’équipement à la Métro. ça tombe bien le Vice Président aux grands équipements de la Métro n’est autre que Klauss Habfast, juge et partie dans un évident conflit d’intérêt.

Changer de niveau d’administration ne change rien aux déficits et à la gestion! Le contribuable est toujours le cochon de payant. Mais pour ces politiques là c’est comme une action.

JD MERMILLOD-BLONDIN:  » ALPEXPO, le SUMMUM MÉRITENT MIEUX »

Jean-Damien Mermillod-Blondin, président du groupe Métropole d’Avenir (opposition de la droite et du centre) ne dit pas autre chose : “Alpexpo, son centre de congrès, le Summum… méritent mieux, les congressistes, visiteurs et spectateurs méritent mieux ! Nous proposons une vraie réflexion partagée par tous les partenaires concernés qu’il s’agisse des actionnaires, mais également des professionnels qui font vivre par leurs activités ce lieu de salons et de spectacles. Le territoire attire moins, oser le dire, c’est oser affronter le symptôme et le corriger”.(DL du 2/11/16).

ALPEXPO: CHIFFRE D’AFFAIRES EN BAISSE, NOUVEAUX DÉFICITS à REDOUTER

Il rappelle en effet que  “quel que soit l’habillage médiatico-politique que l’on pourra en faire, le constat est celui-ci : Semicon Europa quitte Grenoble et Alpexpo ! Le chiffre d’affaires est en baisse et de nouveaux déficits sont à redouter ! Ainsi plombé, Alpexpo continue à prendre l’eau malgré les incantations et les recapitalisations des majorités grenobloises et métropolitaines”.

L’opposition grenobloise, les Républicains Grenoblois comme Jean-Damien Mermillod-Blondin dénoncent le « projet » de réduire l’assise d’Alpexpo en construisant 400 logements supplémentaires dans le sud de Grenoble. Il s’agit d’une courte vue.

« ’Aucun gestionnaire n’est en capacité de reprendre la Délégation de Service Public  » redit également le Président du groupe d’opposition à la Métro. Aucun privé n’est en effet en capacité d’investir pour gérer un équipement qui ne lui appartient pas.

LES RÉPUBLICAINS GRENOBLOIS ONT PROPOSÉ LA MISE EN VENTE

C’est pourquoi les Républicains Grenoblois avec Alain Carignon ont proposé la mise en vente dans le cadre d’un appel d’offres international en bloquant le tènement dans les documents d’urbanisme sur la vocation unique d’expositions et congrès. La réflexion globale qu’appelle Jean-Damien Mermillod-Blondin est donc urgente et indispensable.

LE TEMPS des TOURS de PASSE PASSE EST TERMINÉ

Le temps des tours de passe passe administratifs est terminé L’agglomération prend l’eau par tous les bouts. Le Titanic d’Alpexpo démontre qu’il faut adopter des solutions fortes, innovantes qui épargnent le contribuable et apportent de l’investissement, de l’emploi et du dynamisme à notre territoire. Pour l’instant, seuls les Républicains Grenoblois ont proposé des mesures qui répondent à tous ces critères à la fois. Il serait temps en effet d’en débattre.