JC PEYRIN(UMP) demande le départ de M.Urhy(PS) et C.Brette ( Verts) du contrôle de la pollution

Publié par Les Républicains 38 le

 » Ou est la vérité ? ou se situent vraiment Madame Brette (Verts) et M.Uhry (Ps) dont je demande la démission au nom de la transparence , car les habitants ne peuvent être assurés de recevoir la bonne information tant qu’ils sont aux commandes de l’Observatoire  » cite le Dauphiné Libéré (9/10/12) en conclusion de l’interview de Jean-Claude Peyrin Président de l’UMP38 sur le grave sujet de la pollution dans l’agglomération Grenobloise . 

LES HABITANTS DE L’AGGLO EN DANGER POUR LEUR SANTÉ

« Depuis que les Verts sont en cogestion avec le PS, les habitants de l’agglomération sont de plus en plus en danger pour leur santé  » a t il indiqué à la presse .
En effet   » l’Observatoire Air Rhône Alpes a récemment révélé que 319.000 habitants de l’agglomération Grenobloise souffraient de pollution. Et il a annoncé qu’en 2015 il n’y en aurait plus que … 11 200. Les deux principales mesures qui permettraient cette baisse incroyable (en 2 ans) sont : la mise en place des fameuses ZAPA (Zones d’Action Prioritaires pour l’Air) et l’absence de densification urbaine » .

 » ÉVITER LES CONSTRUCTIONS À PROXIMITÉ DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ! »
Le Conseiller Général de Meylan de poursuivre :

« Étonnant car :

  • Les ZAPA ne seront pas mises en place avant longtemps – la Ministre de l’Ecologie et du développement Durable, Delphine Batho a annoncé que les ZAPA sont stoppées et feront l’objet d’une nouvelle réflexion au sein d’un Comité interministériel qui reste à mettre en place.
  • L’absence de densification recommandée en ces termes par l’observatoire : « éviter la construction de bâtiments à proximité immédiate de grandes infrastructures routières », est contraire à toutes les mesures qui sont prises actuellement par Grenoble et la Métro, qui préconisent la bétonisation à outrance, tel le projet de 1200 logements à l’esplanade entre l’autoroute et la montagne. »
UNE INCOHÉRENCE COUPABLE
Jean-Claude Peyrin désigne alors les responsables :

« Il faut dire que c’est M. Urhy (PS, Président de l’Observatoire) et Mme Brette (Verts, Présidente du Comité territorial Sud-Isère de ce même Observatoire) qui animent l’observatoire au niveau politique » .

Et de décrire l’incohérence de leurs propos :

« Ainsi, pour diminuer la pollution urbaine, les élus PS et Verts misent sur la ZAPA en sachant qu’elle ne se fera pas avant longtemps, et préconisent  d’éviter la construction urbaine alors qu’ils choisissent la densification massive. »

« Sans compter la condamnation d’une partie du chauffage au bois ! Alors qu’ils en vantent les mérites depuis des années. »

M.UHRY (PS) ET MADAME BRETTE ( VERTS) DOIVENT PARTIR

C.BRETTE (Verts) avec notamment O.Bertrand . Photo de gauche JM Uhry (PS) Vice Président de la Métro

 

C’est pourquoi Jean-Claude Peyrin demande à ces deux élus de tirer les conséquences de toutes ces invraisemblances sur un sujet de cette gravité:

« Je demande à M. URHY (PS) et à Mme BRETTE (Verts) de démissionner des instances de contrôle de la pollution dans l’agglomération car ils sont juges et partie, et n’ont pas dit la vérité sur le sujet de la pollution. Les habitants de l’agglomération ne peuvent pas être assurés de recevoir la bonne information tant qu’ils sont là.

« Pour avoir une communication transparente, il faut remplacer les politiques qui dirigent les Observatoires par des citoyens indépendants. »

Catégories : Actualité