JC PEYRIN ( UMP ) : « J’ACCUSE LA COALITION PS/VERTS DE GRENOBLE … »

Publié par Les Républicains 38 le

À l’occasion de sa rencontre avec la presse le Président de l’UMP38 a développé de nombreux thèmes et en particulier le bilan de la gauche au pouvoir local . Le  » Dauphiné Libéré  » ( 9/10/12) reprend largement les propos de Jean-Claude Peyrin.
S’agissant des événements de Villeneuve il a porté de graves accusations sur la connivence qu’implique la situation de ces quartiers rejoignant en cela les analyses des sociologues qui ne comprennent pas pourquoi depuis plus de 30 ans les relais très nombreux ( associatifs , institutionnels ) ne fonctionnent pas ?

Cette connivence est d’ailleurs couverte par les commentaires de militants s’exprimant comme  » chercheurs  » qui détournent l’attention des véritables pratiques et des responsabilités politiques .( VILLENEUVE , FAUX « CHERCHEURS  » ET VRAIES CONTRE VÉRITÉS.Le cas C.Jacquier )

PRÉPARER TOUT UN QUARTIER À UNE SOCIÉTÉ QUI N’EXISTE PAS

Le Conseiller Général de Meylan a rappelé à la presse que  » le bilan   également terrible pour ceux qui ont déjà géré Grenoble pendant 35 ans depuis 1965. Il ne faut pas oublier que Villeneuve est un concept socialiste des années 70 qui devait engendrer une sorte  » d’homme nouveau  » grâce à un urbanisme ultra densifié, des équipements sociaux et éducatifs très développés et des moyens publics constants. Très vite cette utopie a été un échec, mais, par un dogmatisme effrayant, le PS et les Verts ont continué a porter la fiction de cette utopie au détriment de la population. Car jamais les fondamentaux de l’éducation n’ont été au fronton de ce projet : responsabilité individuelle, effort, récompense, sanction. Si bien qu’on a sacrifié des générations en les préparant à une société qui n’existe pas »

LA RÉPONSE ? UNE SOCIÉTÉ PARALLÈLE

Et Jean- Claude Peyrin de poursuivre :  « Ils ont donc créé la leur, une société parallèle, dominée par les trafics et la délinquance, une société qui n’a pas rencontré de frontière face à elle, parce que le concept même de Villeneuve abolissait les frontières. Or, sans frontière pas de norme, rien à dépasser, pas de protection, pas de chez soi, ni d’identité. Il ne reste plus que la tribu »

J’ACCUSE

« J’accuse la coalition PS/Verts d’avoir fermé les yeux sur cette situation, de l’avoir laissé perdurer pour des bénéfices électoraux.

« J’accuse, parce que j’estime que lorsque deux partis politiques- PS/VERTS arrivent à totaliser jusqu’à 93% des suffrages dans un bureau de vote aux élections municipales, comme c’est le cas à Villeneuve, on se trouve dans un cas de figure qui n’est plus démocratique. Cela signifie en tout cas – c’est un simple constat inquiétant – que l’évolution du quartier lui profite. »

LE MESSAGE DU LAISSER FAIRE

D’ailleurs , selon lui ,  » le message récent donné par la municipalité qui a organisé une réunion à l’Arlequin avec Madame Vincent, Adjoint au Maire, pour vendre aux jeunes l’idée qu’ils pourraient demander un récépissé lorsqu’ils sont contrôlés par la police va toujours dans le même sens : celui du laisser faire, de la tolérance, et de l’absence de sanction. Je n’aime pas la sorte de connivence que ce message permanent implique. »

LA DROITE N’A PAS À ROUGIR DE SON BILAN

« Au passage  » rappelle Jean-Claude Peyrin, « je veux faire litière des accusations récurrentes du PS et des Verts qui cherchent des échappatoires : la droite n’a géré Grenoble que 12 ans dans ces 50 dernières années et n’a pas à rougir de son bilan à Villeneuve : ce quartier a été soutenu et de grands équipements ont été créés, en particulier le Collège du futur, au cœur du quartier, signe que la droite misait sur l’éducatif. Les crédits n’ont jamais manqué et de nombreux élus de l’époque peuvent en témoigner « .

C’est donc un réquisitoire sans appel du Président de l’UMP38 contre la gestion de Villeneuve par Michel Destot et ses alliés . Un réquisitoire chiffré , basé sur des faits et qui – malheureusement – bénéficie de l’histoire maintenant ancienne du quartier .

Nous reviendrons sur les autres thèmes développés par Jean-Claude Peyrin

Catégories : Actualité