J.SAFAR (PS) sur DESTOT (PS): « SI C’EST POUR FAIRE LE CHEVAL de RETOUR… »

Publié par user1 le

<< grenoble-m-destot-ps-plombe-par-son-bilan-desastreux/

» MICHEL A UNE RESPONSABILITE dans la DÉFAITE »

» Je ne sais pas s’il se voit en recours. Mais s’il a ce type d’intentions, on en parlera à un moment et je ne suis pas certain, là, que le débat interne sera très apai­sé sur la question. Michel a eu une responsabilité dans la gestion pas très réussie de la transition, oui, c’est un des éléments, et on le sait très bien, de la défaite de 2014. Si nous n’avons pas gagné en 2014, c’est aussi pour des raisons locales fondamentales « .

<< grenoble-diagnostic-commun-sur-le-bilan-destotsafar-ps/

J.SAFAR MENACE de SE JOINDRE à la CONDAMNATION du BILAN

Bref il menace de se joindre à la horde de ceux qui découvrent avec horreur  le bilan désastreux de 20 ans de gestion immobile pendant laquelle la seule chose qui a augmenté régulièrement ce sont les dépenses de fonctionnement et les impôts, Grenoble devenant la première ville de France de sa catégorie sur ces deux critères.

Ajoutant clairement en attendant  » des gens n’ont pas compris ce qu’il s’est passé, avec un calendrier trop tardif. Alors si c’est pour faire le cheval de retour, je pense que ça créera des tensions que je ne lui souhaite pas.

Jérôme Safar traite Destot de " cheval de retour"

Jérôme Safar traite Destot de  » cheval de retour »

E.PIOLLE (Verts/PG) A FAIT REFUSER UNE VICE PRÉSIDENCE à J.SAFAR

L’autre qui en prend pour son grade est l’évanescent Christophe Ferrari Président (PS) de la Métro. Jérôme Safar ne digère pas que celui-ci ait obéi au diktat de Piolle qui refusait une Vice Présidence au Grenoblois.

Et de menacer:  « Jusqu’à pré­sent, à la Métro, j’ai voté les budgets, avec la majorité greno­bloise, entre autres. Si demain, il devait y avoir un clash, ce ne serait sûrement pas avec le président Christophe Ferrari, mais parce que je considérerais que le poids ou le rôle de Grenoble au sein de la Métropole devient un vrai problème et nous empêche d’avancer sur des dossiers fondamentaux.  »

<< metro-c-ferrari-ps-signe-les-cheques-de-piolle-vertspg/

LA PLAIE C.FERRARI (PS) : PAS de CAP, PAS d’AUTORITE, PAS de LEADERSHIP

Jérôme Safar confirme avec éclat que le Président de la Métro est totalement à la merci de la majorité Rouge/Verts grenoblois. Il ne lui rend pas service, lui dont l’absence de leadership , de cap et d’autorité étaient déjà très considérés comme une plaie de l’agglo.  Les élus socialistes se trouvent dans une situation intenable à voter à la Métro tous les financements réclamés par Eric Piolle afin de continuer à fermer les accès de Grenoble pour conserver des postes aux responsabilités fictives.

<< c-ferrari-president-ps-de-la-metro-cest-parcequon-a-rien-a-dire/

J.SAFAR :  » JE SERAIS CAPABLE de DIRE, JE QUITTE CET ATTELAGE »

» Et là, oui, j’en tirerais les conclusions qui s’imposent, indique Jérôme Safar, et je serais capable de dire que je quitte cet attelage métropolitain. Pas parce que je pense que Christophe Ferrari ou le vice ­prési­dent Fabrice Hugelé ne sont pas à leur place, mais sur des problématiques politiques « .

LES GRENOBLOIS DÉCOUVRENT le BILAN ACCABLANT et les CONTRADICTIONS

Au fur et à mesure que les Grenoblois découvrent à la fois le bilan accablant de la municipalité Destot/Safar qui a été 13 ans alliée aux Verts et qu’Eric Piolle poursuit et aggrave une politique qui aboutit au déclassement de l’agglomération, les contradictions de  » l’attelage  » – comme le nomme J.Safar- éclatent au grand jour.

<< grenoble-j-nemoz-rajot-lr-ancien-adjoint-aux-finances-fustige-ses-successeurs/

L'évolution des dépenses de personnel de Grenoble première ville de France de sa catégorie pour les dépenses de fonctionnement : M.Destot, J.Safar et MJ Salat ancienne Adjointe au personnel , tous PS, s'affrontent sur la place publique pour savoir qui doit revenir....

L’évolution des dépenses de personnel de Grenoble première ville de France de sa catégorie pour les dépenses de fonctionnement : M.Destot, J.Safar et MJ Salat ancienne Adjointe au personnel , tous PS, s’affrontent sur la place publique pour savoir qui doit revenir….

MJ SALAT (PS) CUMULE LES INCOHÉRENCES et les ECHECS

Une Marie-Jo Salat est le bon symbole de ces incohérences et de ces échecs: Adjointe (PS) au personnel sous la municipalité Destot, elle est donc responsable du poste principal qui constitue une plaie de Grenoble, les dépenses de fonctionnement. Fausse « opposante » à Piolle au conseil municipal de Grenoble, elle est Vice Présidente de la Métro dans un exécutif qui finance et accompagne toute la politique de la municipalité Grenobloise.

L’EXPLOSION du PS ÉTAIT INÉLUCTABLE

L’explosion du PS de l’agglomération était inéluctable. Entre les élus socialistes qui bénéficient des postes octroyés par la coalition Rouge/Verts ( qui elle a pris tout ce qui compte, logement,  urbanisme ,déplacements, administration, personnel…) et les conseillers municipaux PS les intérêts sont opposés.

LA CRISE EST GRAVE CAR IL S’AGIT D’AMBITIONS PERSONNELLES

La crise est d’autant plus grave entre eux qu’il ne s’agit que d’ambitions personnelles: MM Ferrari et Piolle ne font que poursuivre en l’aggravant la politique de MM Destot et Safar. D’ailleurs les uns et les autres ont gouverné ensemble avec les Verts Grenoble et la Métro ( 95/2008) comme ils gouvernent ensemble cette dernière depuis 2014.

LE DÉCLASSEMENT de l’AGGLO S’ACCÉLÉRE

On ne voit toujours pas ce qu’ils feraient de différent en matière d’attractivité, de développement économique, de déplacements , de bétonisation que ce qu’ils ont fait jusque là avec le résultat que l’on voit.

<< la-metro-est-en-train-de-decrocher-selon-les-organisations-economiques/

Entre 2009 et 2014 Lyon a enregistré 26 570 emplois de plus, quand Grenoble en perdait 870. Cette dernière année, avec le »nouvel exécutif de la Métro » le chômage augmentait de 9,5 % dans l’agglo contre 4,3% dans le Grand Lyon. Rouge/Verts/PS ou PS/Rouge/Verts c’est pareil.