ISERE: RECORD de l’AUGMENTATION du CHÔMAGE avec 57 256 DEMANDEURS d’EMPLOIS

Publié par Les Républicains 38 le

Au moment ou Eric Piolle (Verts/PG) récuse les 700 emplois prévus par l’implantation de Center Parcs à Roybon au prétexte qu’ils ne  » sont pas de bonne qualité » on apprend que le chômage explose en Isère.

S’il a encore augmenté de 1,4% en Rhône-Alpes en novembre, l’Isère bat tous les records d’augmentation avec + 2,3% . Tous les secteurs sont en berne et l’asphyxie de l’agglomération grenobloise – qui devrait jouer le rôle de locomotive – accentue la tendance départementale.

INCAPABLES de RELANCER l’ACTIVITE DEPARTEMENTALE

Ou que l’on se tourne et sur tous les fronts les élus socialistes et Verts/Parti de gauche, alliés aux PC se trouvent dans l’incapacité de relancer l’activité départementale. Que ce soit par idéologie ( Eric Piolle et Yann Mongaburu Verts/PG)  du fait des concurrences entre élus d’un même parti ( A.Cottalorda (PS) et Christophe Ferrari PS) , par absence de leadership ( Geneviève Fioraso (PS) est aux abonnées absentes et tente de se faire oublier) le résultat est le même : tout est bloqué.

LE NOMBRE LE PLUS ELEVE DE CHÔMEURS de l’HISTOIRE du DEPARTEMENT

Alors que l’Isère atteint le nombre le plus élevé de chômeurs de son histoire  – 57 256 demandeurs d’emploi – on annonce une prévision de 4000 emplois perdus dans le bâtiment et les travaux publics en 2015 dans la région. C’est le seul domaine ou l’Isère est moteur ! En bloquant tous les projets de voirie, en n’ayant sollicité aucune programmation de l’Etat depuis 20 ans l’agglomération Grenobloise est en panne.  MM Vallini et Destot (PS) ont été à la remorque des Verts et n’ont jamais voulu avancer sur ces dossiers: 3 eme voie de A 480, achévement de Grenoble Sisteron, contournement Nord de Grenoble.

LE RETARD du RONDEAU ne SERA JAMAIS RATTRAPé

Seulement d’accord sur la modernisation de l’échangeur du Rondeau, calamité de la circulation dont les travaux pourraient … démarrer avant la fin du mandat de Christophe Ferrari le Président (PS) de la Métro : c’est à dire avant 2020. Il n’y a pas encore les plans et Christophe Ferrari avait annoncé en juin avoir… écrit une lettre au Préfet pour demander une réunion sur ce sujet. A l’automne il envisageait que celle -ci ait lieu. Un rythme d’enfer pour les socialistes.

L’ACTIVITE COMMERCIALE de GRENOBLE DUREMENT ATTEINTE

L’activité commerciale de la ville centre est durement atteinte par l’inaccessibilité de l’agglomération. La réputation non usurpée d’insécurité endémique éloigne la clientèle à fort pouvoir d’achat qui choisit de plus en plus Lyon.  Les annonces de suppression des caméras de vidéo protection n’ont pas rassuré les acheteurs potentiels. La suppression du stationnement, comme on l’a encore vu bd Gambetta , n’améliore pas les choses dans l’hyper centre.

la carte qui fait mal: l'Isère est le département de Rhône Alpes ou le chômage augmente le plus. Une véritable explosion.

la carte qui fait mal: l’Isère est le département de Rhône Alpes ou le chômage augmente le plus. Une véritable explosion.

L’IMAGE de GRENOBLE SE DEGRADE

L’image de Grenoble se dégrade de plusieurs manières: un équipement prestigieux et phare comme le Musée de Peinture n’a plus les moyens de ses deux expositions annuelles. La mort des Musiciens du Louvre qui élevaient le niveau de la ville , favorisant son attractivité n’a pas de conséquences directes sur l’emploi, mais contribue à un sentiment de déclassement de Grenoble.

CENTER PARCS: IL A MANQUé UNE CONDUITE PUBLIQUE du DOSSIER

Dans l’Isère la gauche ne parvient pas à se dépêtrer d’un dossier comme Center Parcs. Depuis 7 ans , alors qu’André Vallini est Secrétaire d’Etat, le projet n’a pas pu passer tous les obstacles dressés contre lui. Il a manqué une conduite publique du dossier, le Président du Conseil Général se contentant – comme à son habitude – de communication. Aujourd’hui la mobilisation des élus UMP tels Jean-Pierre Barbier Député et Yannick Neuder Président de la Communauté de Communes, la mobilisation des élus locaux et de la population permet d’espérer que ce projet aboutisse.

LES GAUCHES SONT à BOUT de SOUFFLE

Dans l’agglomération Grenobloise et dans l’Isère les gauches sont à bout de souffle. Les conséquences économiques sont désastreuses et se traduisent par cette montée catastrophique du chômage. On se demande comment Jean Vaylet (CCI) et Georges Burba ( Chambre de Métiers) peuvent encore cautionner une telle politique!

l'attractivité de l'agglomération Grenobloise est en chute libre

l’attractivité de l’agglomération Grenobloise est en chute libre

JJ QUEYRANNE ( PS) S’ALIGNE SUR LES VERTS

L’alignement de Jean Jacques Queyranne le Président (PS) de Rhône Alpes sur les Verts a été un sale coup pour Roybon. Mais il a démontré la duplicité des élus PS qui choisissent toujours l’alliance avec les Verts plutôt que l’intérêt général. On l’avait vu au plan national avec l’échange de l’abandon de centrales nucléaires contre l’alliance avec Hollande en 2012. En 1997 c’était l’abandon de Grenoble -Sisteron qui était dans le marchandage Jospin (PS) Voynet ( Verts) avec l’appui… d’André Vallini.

LA FAIBLESSE POLITIQUE D’André VALLINI

Cet alignement souligne aussi la faiblesse politique d’André Vallini dans l’Isère: le Président de Région lui inflige un démenti sur Center Parcs comme il lui avait infligé un démenti sur l’achévement de l’autoroute Grenoble Sisteron.  Cela n’aide pas à la solution des grands dossiers de l’Isère.

700 emplois sont en jeu. Dans un territoire qui en manque cruellement. 700 emplois non délocalisables. 700 emplois créés par un investissement essentiellement privé. Il se trouve pourtant une coalition d’élus socialistes, Verts et de l’extrême gauche pour s’y opposer.

DES CONSEQUENCES ECONOMIQUES DESASTREUSES

Les conséquences économiques de toutes ces politiques sont désastreuses et se traduisent par cette montée catastrophique du chômage. On se demande comment Jean Vaylet (CCI) et Georges Burba ( Chambre de Métiers) peuvent encore cautionner des élus socialistes qui obtiennent de tels résultats.

Julien Polat sur le terrain, ici notamment avec Hervé Gaymard, Ancien Ministre et Président du Conseil Général de Savoie et Gérard Simonet Maire de Moirans

Julien Polat sur le terrain, ici notamment avec Hervé Gaymard, Ancien Ministre et Président du Conseil Général de Savoie et Gérard Simonet Maire de Moirans

Julien POLAT ( UMP) PROPOSE de « PORTER de GRANDS PROJETS »

Les échéances de mars dans le département doivent être l’occasion d’un sursaut. Julien Polat le nouveau et jeune Maire de Voiron ( UMP) a très bien compris la dimension des problémes. Dans le « DL »  il a expliqué  « Nous, nous voulons impulser une nouvelle dynamique, via un vaste plan de 500 millions d’euros, et pas un petit plan de relance ridicule. Il faut redonner du boulot aux PME, au BTP de la région, il faut porter de grands projets! » .

Effectivement si l’Isère veut renverser la vapeur du chômage, il faut redonner l’espoir en prenant immédiatement des mesures fortes à la dimension des enjeux.

 

 

Catégories : Actualité