ISERE: LE PLAN NEIGE de L.WAUQUIEZ SUSCITE L’ENTHOUSIASME de la MONTAGNE

Publié par user1 le

«Ça correspond à une attente déjà ancienne de beaucoup de mes collègues de stations de montagne, et particulièrement sur le dossier neige de culture où il y a un consensus très fort, car la neige de culture, c’est l’assurance-vie, l’assurance- chômage de nos stations a affirmé Pierre Balme Maire de Venosc, tandis que Philippe Cordon Maire de Chamrousse confirme  » Oui, ça fait longtemps que l’on attendait pareil discours. ». (DL du 4/5/16)

C’est peu dire que les annonces de Laurent Wauquiez Président (LR) de la Région Auvergne/Rhône-Alpes sur sa politique de la Montagne ont été bien accueillies en Isère. Aux côtés de Gilles Chabert son Conseiller Régional  » Montagne » , à Lans en Vercors aux côtés de Mickaël Kramer le Maire de la commune qui a tant souffert d’une gestion socialiste, en présence du Vice Président Isérois de la Région, Yannick Neuder,  Laurent Wauquiez a déroulé son plan.

JP BARBIER:  » NOUS METTRONS UN EURO à CHAQUE EURO QUE VERSERA LA RÉGION »

D’autant plus efficace que Jean-Pierre Barbier le Président (LR) du Conseil Départemental  confirmait sur place : « nous mettrons un euro pour nos stations à chaque euro que versera la Région. L’Isère a un retard significatif en neige de cul­ ture et, si nous ne travaille­rons pas seulement sur la neige, elle est essentielle et les stations sont les locomoti­ves du tourisme. » Ajoutant:  « La montagne a été trop longtemps oubliée, nous voulons une ambition pour elle et, comme pour l’ensemble des politiques publiques, nous entendons les partager avec la Ré­gion. »

C.CARRIOZ:  » NOUS RÉUNIRONS TOUS LES MASSIFS »

« En juin, renchérit Chan­tal Carlioz, vice ­présidente du Département en charge du tourisme, nous réunirons tous les massifs. On doit tra­vailler l’application et les modalités opérationnelles, mais c’est d’abord une ques­tion de principe. Avec les contrats “Performances Al­pes ­ Isère”, on se calera sur chaque opération avec la Région et on regardera ce qui est éligible. »

250 PROFESSIONNELS DE LA NEIGE à LANS EN VERCORS

250 pro­fessionnels de la neige et élus sont  venus à Lans en Vercors ,de toutes les vallées, des confins du Can­tal ou du Chablais. « Toute la famille est unie », se félicitait Laurent Wau­quiez. La famille de la mon­tagne aménagée. En l’espè­ce, la politique de la nouvelle équipe de la grande Région est orientée sur l’hiver, géné­rateur d’emplois. « Le moni­teur est un animal qui ne vit que quand il y a de la neige. Le reste, c’est du folklore », a rappelé Gilles Chabert.

Éclairé par ce conseiller spécial qui est aussi patron de l’École du ski français (ESF), Laurent Wauquiez y voit la clé de voûte. Un trésor à préserver des assauts cli­matiques.

250 professionnels de la neige à Lans en Vercors autour de Laurent Wauquiez avec JP Barbier, Y.Neuder,Ch.Carlioz...

250 professionnels de la neige à Lans en Vercors autour de Laurent Wauquiez avec JP Barbier, Y.Neuder,Ch.Carlioz, G.Chabert ..

L.WAUQUIEZ RÉPOND à l’ESSENTIEL: la CRÉATION d’EMPLOIS

Le président d’Auver­gne ­ Rhône­-Alpes pense aux stations vulnérables, « sans qui le ski serait élitiste ». Tel­le  Lans­ en­ Vercors, familiale et de proximité, choisie  pour lancer ce plan. L’Iséroi­se a chuté de ­45 % cet hiver. Il lui a manqué 20m de liaison enneigée pour que sa saison soit normale. Elle fut catastrophique. Un symbole qui a permis à Laurent Wauquiez de démontrer qu’il apportait des réponses concrètes en faveur de l’essentiel: la création d’emplois.

CO-FINANCER 200 M€ de TRAVAUX

La région mettra donc, dès 2016, 10 M€ pour la neige de culture.Son objectif va plus loin:  accom­pagner l’investissement des stations et aller au­ delà sur le mandat, entraînant dans son sillage les Départements, l’État, la Caisse des dépôts. 25 M€ seraient acquis, mais l’implication régionale pour­rait atteindre 50 M€, puisque l’objectif affiché serait de co­ financer 200 M€ de travaux (canons, retenues collinaires, réseaux) à hauteur de 25 % aux côtés des exploitants.

Une aide bienvenue pour Pierre Lestas, président de DSF, qui, quand il se compa­re, se désole : « En dix ans, les Autrichiens ont investi 1 milliard dans la neige de culture, nous, 400 millions. Ils ont 60 % de pistes équipées, nous, la moitié. »

G.Chabert: " l'or blanc fait vivre" ( photo DL)

G.Chabert:  » l’or blanc fait vivre » ( photo DL)

G.CHABERT:  » L’OR BLANC FAIT VIVRE, le RESTE C’EST DU BLABLA »

Oui l’or blanc fait vivre, « et le reste, c’est du bla­bla », insis­te Gilles Chabert. Constat d’urgence de cet acte I d’un plan qui pour l’heure est un Plan neige. Laurent Wauquiez l’a dit : les autres volets que sont l’accès aux stations, « problé­matique lourde », la santé ou le numérique suivront. L’été ­ « on y travaille aussi» ­a été mentionné en dernier par le président de la Région, « montagnard convaincu » ( DL du 4/5/16)

L.WAUQUIEZ:  » SI ON PASSE PAR L’AUTOROUTE à VÉLO, JE SOUHAITE BON COURAGE AUX STATIONS… »

En effet la problématique « lourde  » de l’accès aux stations rappelle l’immobilisme de l’agglomération cumulé depuis 20 ans.  » Il faut soigner l’accès aux stations et c’est vrai que si l’on passe par l’autoroute à vélo de Grenoble, je souhaite bon courage aux stations de l’Isère » a lancé Laurent Wauquiez.

Jean-Pierre Barbier en est particulièrement conscient: « Il faut d’abord assu­rer l’accessibilité aux sta­tions. Or, demain, le Dépar­tement transférera la totalité des voiries à la Métropole, et tous les axes structurants, dont j’aurais souhaité garder 40 km à la charge du Dépar­tement, passent par elle. Je les alerte là dessus, je leur lance un appel, il faudra que cette préoccupation soit pri­se en compte » .

Un rappel bienvenu au moment ou, empêtré dans ses contradictions, avec les recours de E.Piole et Y.Mongaburu contre l’élargissement de A 480, Christophe Ferrari le Président (PS) de la Métro continue à finasser au lieu de décider.

Photo de Une ( le DL) : L.Wauquiez avec M.Kraemer, G.Chabert et JP Barbier