ISÉRE: APRÉS LE SECOND TOUR de la PRÉSIDENTIELLE

Publié par user1 le

Le vote départemental du second tour de la présidentielle a été conforme au résultat national: 65,81 % à Emmanuel Macron contre 34,19 % à Marine Le Pen. Avec des disparités entre le nord et le sud du département, le péri urbain et les villes.
Il n’y a qu’un canton ou Marine Le Pen est majoritaire , celui de Morestel avec 52,23 % des suffrages mais elle obtient des scores importants dans les cantons de La Verpillière (45,49%) Roussillon (44,68 %) La Tour du Pin (47,27 %) Charvieux Chavagneux ( 46,83%) Biévre (45,65%).

C’est à Meylan et dans les cantons de Grenoble qu’Emmanuel Macron réalise ses meilleurs scores ( entre 80 et 82%) qui n’égalent pas ses résultats de Paris et Bordeaux!

MOINS de 100 PERSONNES POUR FÊTER MACRON à GRENOBLE…

Mais rien n’est plus significatif que la petite centaine de soutien à Macron venu fêter la victoire au Sun Valley à Grenoble à l’initiative de Stéphane Gemmani Conseiller Régional (app PS) qui suit le vent. Dans une ville ou le score est important il est démontré que le vote n’était pas d’adhésion mais de rejet de l’autre candidate.

O.VERAN(PS) PASSE de HOLLANDE à MACRON 

Dans le même style il s’est également trouvé Olivier Véran  Conseiller Régional (PS) toujours dans la com’ pour aller fêter au Louvre l’élection de Macron. Celui qui a fidèlement soutenu le quinquennat Hollande est devenu un thuriféraire aussi dévoué du nouveau Président de la République ! Mais le futur Ministre de la Santé (!) faisait savoir au DL qu’il n’était pas vulgairement dans la foule mais avec le mathématicien Cédric Villani et l’académicien Érik Orsenna.On le reconnait toujours par ses excès.

57 % des VOTES MACRON NE SONT PAS D’ADHÉSION 

Comme d’habitude dans leur précipitation à saisir le vent, ils ont oublié les fondamentaux: 57 % de ceux qui ont voté Macron l’ont fait sans adhérer à sa personne et à son projet mais pour empêcher l’élection de Marine le Pen. Une majorité de Français ne souhaitent pas donner une majorité au nouveau Président de la République. MM Gemmani et Véran qui ont été les derniers des Mohicans pour soutenir Hollande vont être ramenés sur terre par les Français.

T.KOVACS:   » NE NOUS LAISSONS PAS VOLER le SCRUTIN LÉGISLATIF » 

Dès dimanche soir le Président départemental des LR38, Thierry Kovacs avait mis le cap sur les élections législatives: « Il faudra donc attendre les élections législatives pour que les Français choisissent le cap politique et la nature de réformes qu’ils souhaitent voir mettre en œuvre pour notre Pays. Aussi, j’appelle toutes les électrices et les électeurs de la droite et du centre à se mobiliser sans attendre afin que nous ne nous fassions pas voler à nouveau le prochain scrutin législatif comme lors de la Présidentielle et que nous remportions une majorité à l’Assemblée Nationale. »

JP BARBIER:  » C’EST LE TROISIÉME TOUR DECISIF de la PRÉSIDENTIELLE »

lundi Jean-Pierre Barbier, Président (LR) du département et Député sortant n’a pas dit autre chose:  » une nouvelle page s’ouvre, c’est le troisième tour décisif de la présidentielle qui se joue maintenant. La bataille commence par les législatives du mois prochain, que la droite et le centre, derrière François Baroin, se doivent de gagner. C’est la seule manière de répondre à la demande d’alternance exprimée par les Français après cinq années catastrophiques pour notre pays.»(DL du 8/5/17) .

A.MOYNE-BRESSAND :  » J’AI TOUTE CONFIANCE en François BAROIN » 

Alain Moyne-Bressand, Député -Maire (LR) de Crémieu explique: « Je m’attendais à un score d’Emmanuel Macron autour de 60 %. J’avais indiqué que je voterai pour lui et à Crémieu, il réalise 65 %. Il est trop tôt pour parler de recomposition politique. Cette campagne a été bien particulière et a perturbé nos concitoyens, et de là nos partis politiques. Les législatives sont la priorité. J’ai toute confiance en François Baroin pour mener la campagne des Républicains, dont je fais partie. »

J.POLAT :  » PAS d’ÉTAT de GRACE » 

De son côté Julien Polat Maire (LR) de Voiron et Vice Président du département s’est dit très «  circonspect et préoccupé ». Pour lui  « Le nouveau président ne connaîtra pas d’état de grâce cette fois, et la réalité va vite nous rattraper sur le plan économique, social. Les législatives commencent ce soir ! »

JC PEYRIN:  » NOUS PARTONS POUR GAGNER CETTE BATAILLE » 

Pour Jean-Claude Peyrin Vice Président (LR) du département et Premier Adjoint au Maire de Meylan l’élection d’Emmanuel Macron n’est pas non plus une « franche surprise ».  Ajoutant lui aussi : «  Nous sommes prêts pour le troisième tour, qui commence demain matin, voire même ce soir [dimanche, NDLR]. Nos candidats vont faire en sorte d’avoir un maximum de circonscriptions. Nous avons une cohérence entre la droite et le centre, en ordre de marche derrière François Baroin. Nous partons pour gagner cette bataille, pour avoir une majorité à l’Assemblée nationale. »

V.CHRIQUI:  » LES CARTES VONT ÊTRE REDISTRIBUÉES »

La tonalité est la même chez Vincent Chriqui Maire de Bourgoin-Jallieu et Conseiller Départemental: « L’écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen est le résultat du débat télévisé au cours duquel elle a donné une image qui était réellement celle d’une extrême droite dans toute sa violence, qui ne représentait même pas ses électeurs. Beaucoup d’électeurs se sont retrouvés dépossédés dans ce second tour, qui ne leur permettait pas de s’exprimer. C’est le signe que les législatives seront une nouvelle élection. Les cartes vont être redistribuées. J’aborde les législatives dans cet esprit. Le clivage gauche – droite existe encore, il est même nécessaire pour la démocratie, car sinon l’alternance ne pourrait être que l’extrême droite. »

A.CARIGNON:  » POUR ÉVITER UN NOUVEAU QUINQUENNAT POUR RIEN… »

Capture d’écran 2017-05-08 à 15.22.56

Alain Carignon a résumé dans un tweet l’opinion de beaucoup:  » pour éviter un nouveau quinquennat pour rien le + sur serait une majorité derrière François Baroin pour gouverner ». 

Photo de Une: Thierry Kovacs et Alexandre Roux au siège des Républicains à Grenoble