ISÈRE : ALERTE SUR L’EMPLOI DANS LE BATIMENT

Publié par Les Républicains 38 le

« Il faut arrêter de parler de blocage des loyers » lance Jacques Chanut le Président de la Fédartion Rhône Alpes du batiment (DL08/12) Tous les cligontants sont au rouge :

 » C’est terminé.Les entreprises ont essayé de tenir le coup jusqu’au bout.Nous sommes mainteant à la fin d’un cycle » . IL redoute e fortes suppressions d’emplois dans un secteur ou l’immense majorité des entreprises emploient moins de 10 salariés.

Un autre signe ne trompe pas selon lui : même dans les centres de formation d’apprentis les effectifs ont baissé de 7% lors de la dernière rentrée.  » ça c’est nouveau après 10 ans de croissance de l’apprentissage. C’est la preuve que les entreprises et les artisans croient moins en l’avenir. »

DES RÉSULTATS CATASTROPHIQUES

Il réclame des incitations fiscales pour que l’investissement dans la pierre reprenne, pour la rénovation du bâti existant.C’est le contraire qui est engagé par le gouvernement (DUFLOT/LOGEMENT: »frénésie taxatrice du PS » selon le Président de la Commission des Finances)

La profession sait bien que toutes les mesures engagées par Cécile Duflot ont conduit à ce résultat catastrophique autant pour la construction de logements  (300 000 LOGEMENTS AU MIEUX ) que pour l’emploi. À force de parler de blocage des loyers,( BLOCAGE DES LOYERS : DÉCRET PUBLIÉ POUR LES 53 COMMUNES DE L’ISÈRE ) de réquisitions les investisseurs fuient , les propriétaires s’inquiètent et le résultat est un freinage terrible de la construction.

LA RÉCESSION EST LÀ

La récession annoncée est bien là. (INDUSTRIELS: MORAL DÉGRADÉ EN OCTOBRE SELON L’INSEE) Une crise terrible se profile avec sa cohorte de laissés pour compte. Dimanche les Français ont exprimé leur désarroi à l’occasion des 3 élections partielles . il ne semble pas que le pouvoir ait compris le message. Il veut poursuivre une politique de taxation qui échoue.

Une politique de taxation relayée localement en termes d’imposition par Michel Destot (GRENOBLE EN TÊTE DES TAUX DE TAXES FONCIÈRES) ou de propos irresponsables tels ceux tenus par Olivier Noblecourt sur les citoyens  » aisés parce qu’ils paient des impôts » . Une politique  qui aggrave la situation et des mots qui inquiètent.

Catégories : Actualité