INSÉCURITÉ EN ISÉRE : + 7% d’ AGRESSIONS EN UN AN

Publié par Les Républicains 38 le

« Le Figaro » publie la carte de France des agressions  établie par Manuel Valls qui a bâti son propre instrument de contrôle espérant pouvoir voiler la réalité.

Pas de chance ! Malgré la refonte des critères la délinquance lui explose à la figure.

Sur un an, d’août 2012 à juillet 2013, période qui démarre quand la gauche assume pleinement la conduite des affaires, tout ou presque vire à l’écarlate: les atteintes à l’intégrité physique (+2,9%) et, parmi ­celles-ci, les violences sexuelles ­(+10,4%) ; les atteintes aux biens (+3,5%), parmi lesquels les cambriolages (+9,3%) ; enfin, les infractions économiques et financières (+5,9%).

L’Isère de MM Vallini, Destot et Baïetto se distingue particulièrement : +7% des atteintes aux personnes en un an soit plus du double de la moyenne nationale.(.DÉLINQUANCE : DESTOT (PS) A CACHÉ LA VÉRITÉ AUX GRENOBLOIS)

WEB_2013_38_missions_police

 

Rappelons qu’à Grenoble jusqu’à un temps récent – lorsqu’ils ne voyaient pas encore arriver les élections- MM Destot et Safar estimaient la délinquance en baisse.(Pour DESTOT et SAFAR: « la délinquance est en baisse à Grenoble »)

Au vu de ces données générales on comprend que le Préfet de l’Isère ait toujours refusé de répondre à Jean-Claude Peyrin qui demandait les statistiques de l’Isère à partir de l’arrivée d’Hollande et de la nouvelle politique laxiste. Afin de voir la différence. (JC PEYRIN ( UMP) :  » une grande déception pour la lutte contre l’insécurité « )

Le pouvoir a probablement interdit au Préfet de répondre. On comprend maintenant pourquoi.((Grenoble : l’insécurité s’aggrave et M.Destot échoue sur les effectifs de policiers)

– 57 % D’INFRACTIONS AUX CONDITIONS D’ENTRÉES ET DE SÉJOURS DES ÉTRANGERS….

Au plan national ,Beauvau a défini dans ses «indicateurs cibles» la «grande criminalité». Elle augmente depuis un an (+5,2%). S’y ajoutent les trafics et reventes de stupéfiants (+10,2%), avec 6321 infractions constatées sur l’année écoulée contre 5735 précédemment.

Noyées désormais dans les «infractions à la réglementation», celles liées à la police des étrangers connaissent une chute vertigineuse: les constats sur douze mois des infractions aux conditions d’entrée et de séjour sont passés de 79.445 sous Sarkozy à 34.267 aujourd’hui (-56, 8%). Pour l’ancien ministre UMP de l’Intérieur,Brice Hortefeux l’affaire est entendue: «C’est le signe que la France a ouvert les vannes de l’immigration.»

Manuel Valls voulait un vrai indicateur d’efficacité. Il a nettoyé celui des années Sarkozy

LE TAUX DE RÉUSSITE BAISSE
Pas de chance.Globalement, le taux de réussite passe de 18% à 17,7%. Dans le détail, la plupart des taux d’élucidation baissent: homicides (de 89 à 77%), vols à main armée (de 37 à 36%), vols avec violences sans arme (de 12,3 à 12,1%), cambriolages (de 12 à 11%), vols liés à l’automobile et aux deux-roues (de 8 à 7%), vols simples (de 10,3 à 10,1%).
Autre point noir de taille dans le bilan chiffré de Manuel Valls: les «missions opérationnelles» de la gendarmerie ont chuté de 10,2% et celles de la police en tenue de 2,2% (en millions d’heures cumulées).

LA PRÉVENTION BAISSE AUSSI

On aurait pu imaginer que la prévention allait croître sous la gauche. Il n’en est rien: le total de ces missions a baissé de 3,3% chez les gendarmes et de 6,1% chez les policiers.

Les missions de patrouille ont ainsi chuté de 6% côté police et de 3,4% côté gendarmerie. Au total, les forces de l’ordre ont collectivement diminué leur présence de 2,5 millions d’heures sur le terrain en un an.

Un très beau bilan national et local.

Catégories : Actualité