HOCHE: BÉTONNISATION de la rue, AMPUTATION du PARC PUBLIC

Publié par Les Républicains 38 le

On dirait que la municipalité Destot est haletante,pressée .Elle bétonne à tout va depuis 18 ans. Et ces dernières années elle accélère. Partout elle chasse la dent creuse. Jamais elle ne pense espaces verts, respiration, jeux d’enfants . Au contraire .

Elle impose à Grenoble la plus grande cure de bétonnage qu’elle n’a jamais subi : même les parcs sont réduits. Après le Parc Paul Mistral avec le Stade c’est autour de Hoche d’être sacrifié par la construction d’un hôtel. Ce qui restera en espaces verts sera encadré de béton .Rappelons que les derniers parcs créés datent d’avant 1995 avec la municipalité UMP: extension de Bachelard, rue Alphonse Terray, De Marliave, Parc Pompidou…. Depuis plus rien.

Le Parc Hoche amputé par la construction d'un Hôtel!

Le Parc Hoche amputé par la construction d’un Hôtel!

rue Hoche, densification, 0,8 place de stationnement par appartement et réduction du parc, la logique du PS et de Destot

rue Hoche, densification, 0,8 place de stationnement par appartement et réduction du parc, la logique du PS et de Destot

L’exemple de la rue Hoche est édifiant : densification à outrance avec les nouvelles normes de 0,8 place de stationnement par appartement afin de bien garantir l’asphyxie de la rue et réduction du parc Hoche au cas ou seraient préservés quelques m3 d’oxygène et d’espaces verts pour les familles et les enfants.

La municipalité Destot densifie  rue Hoche et réduit le parc en face des nouveaux immeubles...

La municipalité Destot densifie rue Hoche et réduit le parc en face des nouveaux immeubles

 Un bon exemple concret de ce qui se passe dans la ville . Il est évident que cette densification à outrance est totalement contradictoire avec une baisse éventuelle de la pollution.(AGGRAVATION DE LA POLLUTION:DOUBLE PEINE POUR LES RIVERAINS DES VOIRIES)  Totalement contradictoire puisque la municipalité installe des nouveaux habitants auxquels elle va interdire l’accès voiture à la ville par des péages urbains. Totalement contradictoire puisque toutes les recommandations indiquent que les populations riveraines des voiries sont les plus exposées aux pollutions : rappelons que l’agglo a subi 22 jours de pollution pendant les 2 premiers mois de l’année 2013 !(POLLUTION DE L’AGGLO:  » C’EST LA FAUTE À LA NATURE » pour S.SIÉBERT (PS))

Rue Hoche et Caserne de Bonne la densification va produire des centaines de voitures sur la chaussée sans places de stationnement et va accroître la pollution.

C’est la réponse que donne la municipalité pour améliorer la vie des Grenoblois

 

Catégories : Actualité