HÉCATOMBE du COMMERCE GRENOBLOIS: l’EXEMPLE de la RUE JJ ROUSSEAU

Publié par user1 le

Les commerçants du centre ville de Grenoble l’avaient dit lors de la remise de leur pétition (DL du 8 juin) : “Il faut faire quelque chose sinon c’est le centre de Grenoble qui va s’éteindre”.

On y est : rue Jean-Jacques Rousseau c’est l’hécatombe, 6 commerces ont fermé, un désastre pour cette petite rue pourtant idéalement située entre Grande Rue et les Halles Sainte Claire.

LE CENTRE VILLE, ZONE d’ACCUEIL des ZONARDS

C’était prévisible, pendant 2 ans la mairie a fait du centre ville le lieu d’accueil des zonards à chiens de Rennes, de Nantes et  d’ailleurs.

LE BARRAGE de la PLACE GRENETTE

Les commerçants l’avaient dit : “Les gens ne passent plus le barrage de la place Grenette, et certains nous disent qu’ils préfèrent se rabattre dans les centres commerciaux en périphérie. Les clients désertent le centre-ville.”

6 RIDEAUX BAISSES dans la SEULE RUE JJ ROUSSEAU

Le résultat est là : au pays du chômage, 6 rideaux sont baissés dans la seule petite rue Jean-Jacques Rousseau. S’ajoutant aux 533 commerces disponibles dans Grenoble. E.Piolle et E. Martin (Verts/PG) portent une lourde responsabilité, eux qui, par aveuglement et idéologie ont pendant 2 ans laissé mettre en péril ceux qui travaillent.

TOUS les WEEK END UN CHAMP de FOIRE au CENTRE

Ces derniers week end la situation s’est aggravée en transformant le centre ville en champ de foire des idées Rouge/Verts y compris pour eux le stationnement illicite autorisé rue Hector Berlioz

Sur la plaque de la rue  Jean Jacques Rousseau,les zadistes avaient collé ‘Grenoble Antifa’, ça y est toujours, la mairie aime ça. Mais les emplois sont partis ou ont été détruits.

LES COMMERÇANTS ONT CLAQUÉ la PORTE de PIOLLE

On comprend que les commerçants aient claqué la porte des fausses  » assises du commerce  » qui avaient pour but de les tromper.
Photos: quelques images (GLC) de rideaux qui viennent de tomber   rue Jean Jacques Rousseau à Grenoble

Photo de Grenoble, le changement.
Photo de Grenoble, le changement.
Photo de Grenoble, le changement.
+4
Catégories : Echos