GRESIVAUDAN: LES DECISIONS d’A.VALLINI (PS) SEMENT la COLERE

Publié par Les Républicains 38 le

« Le mépris du conseil géné­ral pour les usagers est total », conclut l’ADTC, qui avait donné  rendez­ vous pour une nouvel­ le manifestation le 22 septembre prochain . C’était place de verdun à Grenoble lundi. Les usagers de la ligne 6020 manifestaient avec les élus en tête dont Henri Baile Maire (UMP) de St Ismier .

En cause, le nouveau tracé décidé par le Département pour la ligne de bus Grenoble­ Crolles (et donc Crolles­ Gre­noble), qui n’aura plus son ter­minus (et son départ) à la gare mais place de Verdun.Le mécontentement était clairement exprimé par les manifestants rappelé le « DL » :  « Manque de concertation » d’abord, « arguments qui ne tiennent pas » ensuite, « habitants et usagers du Grésivaudan pé­nalisés » surtout.

UNE LIGNE SACCAGEE

Un Crollois dénonce « une ligne saccagée, alors qu’il s’agit de la deuxième plus importante pour le Grésivaudan […] Les habitants du Grésivaudan , pour aller en gare de Grenoble, devront descendre place de Verdun pour prendre le tramway et payer un second ticket. On voudrait inciter les gens à prendre la voiture, on ne s’y prendrait pas autre­ment ».

« C’est une aberration » lance  Henri Baile. « Et l’im­pact sera terrible pour les usa­gers de Saint­ Ismier » .

UN COÛT PLUS ELEVE

On sait que le Conseil Général par la voix de D.Rambaud, Vice Président (PS) justifie cette décision par  «une écono­mie réalisée de plus de 420 000 € par an« . Un chiffre très contesté par l’ADTC qui estime au contraire au final que ça coutera plus cher. C’était une mesure prise sous la présidence Vallini (PS) qui manifestait ainsi toute la considération qu’il a pour les usagers du grésivaudan! (LIAISON AVEC GRENOBLE : le GRESIVAUDAN DéFAVORISé)

A.COTTALORDA (PS) COURROIE DE TRANSMISSION

On ne sait pas si Alain Cottalorda , le nouveau Président (PS) qui lui a succédé dispose d’une marge de manoeuvre quelconque pour remettre en cause ces absurdités . Qualifié de »courroie de transmission » par les observateurs , encerclé par tous les collaborateurs d’André Vallini demeurés en postes et rendant compte à leur mentor, l’ancien Président lui-même désormais Secrétaire d’Etat s’étant fait nommé « Conseiller Général délégué » de façon à demeurer dans l’exécutif ,on peut penser que les usagers ne seront pas entendus par Alain Cottalorda En tout cas les pétitions sont organisées afin de ne pas accepter cette perte de service.

JC PEYRIN (UMP) : LE MECONTENTEMENT MONTE

De son côté Jean-Claude Peyrin, Conseiller Général (UMP) de Meylan avait développé au SMTC les critiques sur les insuffisances de la desserte du Grésivaudan. Rappelant que la ligne Chrono a « été réalisée à cout constant il fallait bien enlever quelque chose ailleurs, res­tructurer d’autres lignes, la 16, la 31… au détriment d’usagers et de secteurs moins bien desservis voire plus desservis du tout, je pense notamment au haut­ Meylan. D’où un méconten­tement, qui monte, dans la population… »(TRANSPORTS COLLECTIFS: les DEFAVORISES de l’AGGLOMERATION GRENOBLOISE)

LE TICKET à 2 € : UNE INJUSTICE TERRITORIALE

D’ailleurs la hausse de + 25% du ticket acquis dans le bus qui est passé de 1,60€ à 2€ au 1er septembre est aussi selon Jean-Claude Peyrin « une sorte d’in­justice territoriale, c’est bien gentil de passer le ticket à 1,5 euro l’unité quand il n’est pas acheté dans le bus. Mais comment font les habitants éloignés de la ville­ centre,qui eux, n’ont pas, loin de là, toutes les possibilités pour acheter un ticket… et de­vront donc payer deux euros […] »?(GRENOBLE: +25% sur le ticket de bus, les explications l’année prochaine)

JAMAIS de REPONSE de Y.MONGABURU ( Verts/Ades)…

Le Président de l’UMP38 estime également que  « le SMTC, malgré sa situation financière, dé­pepense beaucoup trop d’ar­gent en communication. 600 000 documents pour ex­pliquer le nouveau réseau ? C’est plus que le nombre d’habitants de l’agglo ! Je poserai donc la question du coût. Et je n’obtiendrai pro­bablement pas de réponse, parce que le président Mon­gaburu (Verts/Ades) ne fait que dans la sémantique politicienne. Lui, c’est toujours “ah oui”, “peut­ être”, “on verra plus tard”. Ce n’est pas acceptable !  »

… QUI VA REFLECHIR à la NOUVELLE GOUVERNANCE …

Un Yann Mongaburu qui pour donner encore raison à Jean-Claude Peyrin a répondu lundi aux usagers mécontents de la ligne 6020 :  » ces difficultés pour les usagers, que je ne peux que déplorer, sont bien la preuve que nous devons rapidement réfléchir à une nouvelle gouvernance des transports  » (GRENOBLE : des ATTEINTES GRAVES à la LIBERTE d’EXPRESSION)

Si la municipalité Piolle décide de « rapidement réfléchir à une nouvelle gouvernance des transports » les habitants du Grésivaudan peuvent être rassurés .Il ne se passera rien.

Catégories : Actualité