GRENOBLE,L’EXPLOSION: 8026 SALARIES dans les COLLECTIVITES LOCALES!

Publié par Les Républicains 38 le

L’équipe qui travaille autour d’Adrien Fodil Chef d’entreprise très engagé dans l’opposition à Grenoble et au sein de l’UMP a effectué un travail de collecte d’information très important et très détaillé.

Un travail minutieux qui ne figure dans aucun bilan consolidé de nos collectivités locales: il est impossible à un citoyen lambda , d’un clic, de savoir combien de salariés appartiennent au secteur public local.

En résumé le contribuable à le droit de payer mais pas celui de savoir ou va son argent.(« DL » : « GRENOBLE en TÊTE du PALMARÈS des IMPÔTS LOCAUX »)

Adrien Fodil a donc pris une à une la ville de Grenoble,la Métro et chacunes de leurs dépendances et a collationné organisme par organisme le nombre de salariés.

UN ACCROISSEMENT AU DETRIMENT DES SERVICES ATTENDUS

Un travail fastidieux mais qui permet de comprendre pourquoi Grenoble est devenue la première ville de France pour l’impôt sur les ménages. Un travail essentiel qui démontre que l’accroissement s’est effectué au détriment des services attendus par le citoyen et des services eux mêmes : la grève lundi 16 décembre des personnels de la collecte des déchets ménagers est là pour le prouver. Ce qui se passe avec les Sapeurs Pompiers est de même acabit . La pyramide s’est inversée : il y a plus de monde au sommet qu’à la base.

UNE EXPLOSION DE l’ORDRE DE 3000  RECRUTEMENTS !

Ce travail a abouti a comptabiliser 8026 salariés dans le secteur des collectivités locales à Grenoble, non compris le CHU évidemment qui ressort d’un financement national.

C’est une véritable explosion des recrutements auxquels se sont livré les élus socialistes/Verts/PC depuis 20 ans .On peut évaluer de l’ordre de 3000 emplois publics supplémentaires dans la période !

LA VILLE N ‘EST PAS PLUS SECURISEE , MIEUX ENTRETENUE

Est-ce que la ville est plus sécurisée? Plus entretenue ? Propre ? Les services aux Grenoblois sont ils 40% plus performants, nombreux, supplémentaires qu’il y a 20 ans? Poser la question c’est y répondre.

MM Destot et Safar à Grenoble, M.Baïetto à la Métro ( 800 salariés) n’ont fait qu’accroître la dépense publique sans compter afin de développer un clientélisme a but électoral. Sans satisfaire les salariés comme on le voit avec l’épisode des ordures ménagères.

ILS ONT EMPILE LES STRUCTURES

Ils ont empilé les structures dont ils ne maîtrisent d’ailleurs plus les objectifs comme on le voit avec l’épisode dramatique actuel de la pollution : ils ont voté un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) en 2010 qu’ils n’appliquent pas et qui est en contradiction totale avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU) que les mêmes ont voté en 2005 à Grenoble qui organise la densification à laquelle s’oppose le PPA! (POLLUTION DE L’AGGLO: la DENSIFICATION EN ACCUSATION)

La seule proposition de supprimer une structure est venue d’Alain Carignon , ancien Maire qui a suggéré au moment du vote de la loi Métropole la suppression de l’échelon départemental dans l’aire Métropolitaine. On gagnait en efficacité, en simplicité, en lisibilité et on supprimait quelques dizaines de Conseillers Généraux urbains au passage. MM Vallini , Desot, Safar et Baïetto ont préféré le statu quo.(DÉBAT MÉTROPOLE : CARIGNON (UMP): 1082 DESTOT (PS): 281)

Mais ces structures coûtent cher d’autant qu’elles ont toutes à leur tête un élu indemnisé. ( » CAPITAL  » ÉLUS PS de GRENOBLE: COMBIEN GAGNENT ILS VRAIMENT ?)

Rappelons pour mémoire certaines d’entre elles.

LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE

Le CCAS de Grenoble est l’un des plus importants de France tant par le nombre de personnes qui y travaillent ( 1 340 personnes ) . Président : O. Noblecourt (PS) qui a affirmé que 60 000 grenoblois étaient touchés par le CCAS. A quand 160 000 ? (CCAS : UN GRENOBLOIS SUR 3 EST ASSISTÉ)

GEG

L’effectif à fin 2011 s’établit à 435 salariés. Les charges de personnel (27,4 M€) sont en hausse de 1,1 M€. Le résultat d’exploitation ressort à 2,9 M€ soit 2,9 % du chiffre d’affaires, en diminution de 3,4 M€ par rapport à 2010.
Le résultat net présente une perte de 3,9 ME. Président : Jérôme Safar ( PS) qui montre avec ce résultat ses capacités de gestionnaire

INNOVIA (SEM)

Société concessionnaire pour les projets et réalisations d’aménagements urbains tels que la ZAC Bouchayer-Viallet ,la ZAC de la Presqu’ïle ou encore les ZAC Europole 1 et 2.
Participation ville: 58% – Effectifs : 11 – Présidente: Christine Crifo (PS)

SAGES (SPLA)

Société concessionnaire pour les projets et réalisations d’aménagements urbains tels que les ZAC De Bonne, Vigny Musset et Beauvert.
Participation ville: 95% – Président: Philippe De Longevialle (app PS)

REGIE DU MARCHE D’INTERET NATIONAL

Plate-forme de distribution et de logistique au service des producteurs agricoles qui assure le transit de près de 70 000 tonnes de denrées alimentaires par an

Participation ville: 100% – Effectifs : 10 – Président: Jacques Thiar ( app PS)

ALPEXPO (SEM)

Gestionnaire du Parc des Expositions, du Summum et du Palais des Congrès
Participation ville: 35% – Effectifs : 54 – Président: Alain Pilaud (PS) (ALPEXPO: LES ÉLUS PS FONT BARRAGE À LA SAISINE DE LA JUSTICE)

REGIE DU TELEPHERIQUE GRENOBLE-BASTILLE

Gestionnaire du site de la Bastille et du téléphérique. Participation ville: 100% – Effectifs : 15 – Président: Georges Lachcar (PS)

OFFICE DU TOURISME DE GRENOBLE

Structure dont la vocation est d’apporter des informations et des services pour le développement du tourisme local
Participation ville: 58% – Effectifs : 19 – Président: Georges Lachcar (PS)

MAISON DE LA CULTURE – MC2 (EP)

Structure de création et de diffusion de la culture au sens large. Participation ville : 27% – Effectifs : 70 – Président : Jérôme Safar (PS)

LA CHAUFFERIE LE CIEL (EP)

Structure d’aide à la création et à la diffusion pour les musiques amplifiées
Participation ville : 100% – Effectifs : 16 – Présidente : Eliane Baracetti(PS)

ACTIS  (EP)

Principal organisme immobilier de l’habitat social de l’agglomération grenobloise Participation ville: 100% – Effectifs : 247 – Présidente: Monique Vuaillat (PS)

GRENOBLE HABITAT  (SEM)

Organisme bailleur en matière de logement et de promotion immobilière
Participation ville: 51% – Effectifs : 57 – Président affiché : Jean-Philippe Motte( app PS) Réel : Jacques Chiron (PS) Vice président

COMPAGNIE DE CHAUFFAGE INTERCOMMUNALE ( SEM)

Concessionnaire de la distribution du chauffage urbain sur 5 communes de l’agglomération grenobloise dont Grenoble
Participation ville : 52% – Effectifs : 211 – Président: Serge Nocodie (app PS)

REGIE DES EAUX de GRENOBLE  (EP)

Gestionnaire de la distribution de l’eau et de l’assainissement de Grenoble
Participation ville : 100% – Effectifs : 89 – Président: Eric Grasset ( app PS).

Soit un total de 1235 salariés pour les organismes divers et variés.

La Mairie compte 2980 Salariés, la semitag 1500 , le CCAS 1340 .

A noter qu’entre 2000 et 2012 les effectifs de la Mairie sont restés stable malgré de gros transferts de services à la Métro.
Le total est donc de 8026  salariés dans le secteur public local. Une explosion de la gestion socialiste.

Notre photo: Adrien Fodil , chef d’entreprise qui a effectué cet inventaire avec un groupe de travail de l’UMP38 , lesquels ont été précisés suite à des recherches fouillées dans les documents de la Mairie volontairement opaques.

Catégories : Actualité