GRENOBLE: T.KOVACS (LR)  » UNE GRAVE ATTEINTE à la LIBERTÉ D’EXPRESSION »

Publié par user1 le

« J’ai appris que le Conseil Municipal de Grenoble avait décidé lundi de prendre en charge sur fonds publics les frais d’avocats de Raymond Avrillier (Verts/Ades) pour attaquer l’opposition en justice suite à la campagne des Républicains Grenoblois demandant des comptes aux élus de gauche et Verts qui ont ruiné Grenoble en 21 ans de gestion » explique Thierry Kovacs Maire de Vienne et Président des Républicains38 dans un communiqué rendu public jeudi.

LA STRATÉGIE DU BUNKER de la MUNICIPALITÉ GRENOBLOISE

Ajoutant : « Cette décision que même le représentant du PS a qualifié « d’indécente » constitue surtout une grave atteinte à la liberté d’expression. Elle s’inscrit visiblement dans la stratégie du bunker assiégé que constitue désormais la municipalité grenobloise. Il s’agit d’une dérive sectaire inquiétante qui n’est pas conforme aux canons de la démocratie. »

Lundi au Conseil Municipal de Grenoble les bibliothécaires ont dit à E.PIolle : " rendez aux grenoblois leurs bibliothèques, leurs centres sociaux, leurs médecins scolaires, leurs gilets jaunes, leurs assistantes sociales..." il a préféré subventionner... Raymond Avrillier

Lundi au Conseil Municipal de Grenoble les bibliothécaires ont dit à E.PIolle :  » rendez aux grenoblois leurs bibliothèques, leurs centres sociaux, leurs médecins scolaires, leurs gilets jaunes, leurs assistantes sociales… » il a préféré subventionner… Raymond Avrillier

UNE VÉRITABLE PROVOCATION

Pour le Président des Républicains38 « :  « Alors que la municipalité supprime des bibliothèques, réduit les subventions, favoriser ses amis en mettant à la charge du budget municipal des dépenses politiques est une véritable provocation pour les grenoblois. »

UNE SITUATION FINANCIÉRE CATASTROPHIQUE

Mais Thierry Kovacs argumente surtout sur le fond car  « en effet, la situation de la ville de Grenoble est reconnue comme catastrophique avec les impôts locaux les plus élevés de France dans sa catégorie, des dépenses de fonctionnement et une dette par habitant qui ont crevé tous les plafonds, et en parallèle une impossibilité d’assumer les fonctions essentielles de la commune (patrimoine, propreté, embellissement, sécurité..) .On voit mal comment le débat démocratique pourrait empêcher de désigner les élus qui en sont responsables ! »

la police a chargé lundi soir bd Jean Pain afin de protéger le Conseil Municipal qui a pu voter ses crédits à Raymond Avrillier

la police a chargé lundi soir bd Jean Pain afin de protéger le Conseil Municipal qui a pu voter ses crédits à Raymond Avrillier

CONDAMNER CES MENACES et TENTATIVES D’INTIMIDATION

Loin de se laisser impressionner par ces méthodes d’un autre âge  Thierry Kovacs indique que  » Les Républicains appellent tous les démocrates à condamner ces menaces et tentatives d’intimidation qui relèvent de régimes totalitaires et il va sans dire que nous mobiliserons toutes nos forces pour résister à ceux qui voudraient nous faire taire. »

Eric Piolle a fait délibérer le Conseil Municipal à ce sujet 7 H30 après le début du conseil et après que les manifestants aient été chargés par la police. Il s’agissait de passer inaperçu. C’est raté.