GRENOBLE RUINEE, BIENTÔT SOUS TUTELLE de l’ETAT?

Publié par user1 le

« La situation financière de la Ville est tellement grave que si la majorité ne fait rien, la mise sous tutelle de Grenoble arriverait dès juin 2016  » a déclaré au DL ( 11/11/15) Eric Piolle le Maire (Verts/PG) de Grenoble.

Avec une épargne nette négative à la fin du mandat Destot/Safar (PS) la situation financière de Grenoble était évidemment extrêmement grave. D’autant que sur les 3 Items qui permettent de juger d’une gestion il ne s’en trouve aucun pour sauver l’autre.

GRENOBLE, PREMIERE POUR L’IMPÔT des MENAGES

Grenoble est la première pour l’impôt sur les ménages, la première – et de loin – pour la seule taxe foncière, la première pour les dépenses de fonctionnement ( + 25% par rapport aux communes de sa strate, soit 1774 € par habitant à Grenoble contre seulement 1330 € dans la strate des villes de plus de 100 000 habitants) et elle est sur le podium pour la dette par habitant !

DL Impôts

J.SAFAR (PS) A USE D’ARTIFICES pour « TENIR » JUSQU’EN MARS 2014

Cette situation a été cachée par le candidat socialiste ( et Adjoint aux Finances sortant) Jérôme Safar qui a usé d’artifices pour tenir jusqu’à mars 2014. Afin de tromper les grenoblois il avait même signé contrat jusqu’aux élections avec une société privée pour effacer les tags. Annoncé le développement des caméras de vidéo protection alors qu’il laissait la plupart d’entre elles devenir obsolètes et que les 22 qui restaient n’étaient plus surveillées en temps réel.

EN JUILLET 2014 IL MANQUAIT 13 M€ POUR TERMINER l’ANNEE

En juillet 2014 il manquait 13 M€ dans les caisses pour terminer l’année et payer le personnel. Que fit Eric Piolle ? Il réalisa un emprunt... N’ayant pas encore inventé l’emprunt sans endettement il s’est ajouté à la dette Grenobloise.

Grenoble loin devant pour l'impôt foncier : les propriétaires également spoliés par la baisse de la valeur des biens

Grenoble loin devant pour l’impôt foncier : les propriétaires également spoliés par la baisse de la valeur des biens

GRENOBLE A SUBI + 9% D’IMPÔTS EN 2008

Grenoble avait subi  + 9% d’impôts en 2008 pour solder les 13 années de gestion PS/Verts/PC . La masse salariale a encore augmenté de plus de 15 M€  les 3 dernières années du mandat Destot passant de 123 à 138 M€ . Une fuite en avant totalement irresponsable.

E. PIOLLE (Verts/PG) N’A PAS FAIT REALISER L’AUDIT INDEPENDANT

Afin de maîtriser l’information, Eric Piolle n’avait pas – non plus- tenu sa promesse de réaliser une expertise indépendante sur les comptes de la ville. Il s’est contenté de l’audit interne de façon a bien exonérer la gestion 95/2008 à laquelle ses amis politiques participaient  qui a été la période la plus importante en termes de  masse d’emprunts.

Tous les classements se suivent et se ressemblent: la gauche et les Verts ont ruiné Grenoble

Tous les classements se suivent et se ressemblent: la gauche et les Verts ont ruiné Grenoble

LA MUNICIPALITE a MÊME FERME UNE PISCINE FAUTE de MOYENS

Pour son deuxième débat d’orientation budgétaire la municipalité Piolle poursuit dans la com’ et se refuse toujours en réalité à prendre la mesure de la situation de la ville. Reconnaitre que Grenoble est ruinée est en effet délicat puisque la gauche gère depuis 20 ans , dont 14 avec les Verts. Or ruinée ,elle l’est. Fermer une piscine ( à Villeneuve) faute de moyens de l’entretenir c’est être ruiné.

E.PIOLLE  N’A PAS LA CAPACITE D’ENGAGER des REFORMES de STRUCTURES

Eric Piolle n’a pas la capacité politique d’engager des réformes de structures, de réorienter les dépenses de fonctionnement exclusivement vers la vie quotidienne des Grenoblois, de réduire la masse salariale par la suppression des généraux de l’armée mexicaine. Ni probablement la vision et le courage de ce qu’il faut entreprendre.

La piscine des Iris à Villeneuve a été fermée  par la municipalité Piolle faute de moyens de l'entretenir

La piscine des Iris à Villeneuve a été fermée par la municipalité Piolle faute de moyens de l’entretenir

« IL FAUT CONSTRUIRE des SOLUTIONS QUI SOIENT des CHANGEMENTS de REGARD »

Pour être crédible il n’aurait pas du ajouter des dépenses ( fête des Tuiles, Street Art, Totems hideux…) supprimer des recettes ( Decaux) , ajouter des municipalisations comme la communication.

L’année dernière sur FR3 , la situation était si grave qu’il apportait ses réponses à la hauteur :  » il faut construire des solutions qui soient effectivement des changements de regards . On allait dans le mur , il faut une nouvelle impulsion pour ne pas aller dans le mur  » (!).

L'Expansion a souligné "l'encombrant dossier de la dette" Grenobloise

L’Expansion a souligné « l’encombrant dossier de la dette » Grenobloise

LE PERSONNEL MUNICIPAL UTILISE COMME l’ARMEE ROUGE

De quoi être rassuré. Bien entendu il ne s’est rien passé.  Cette année nouveau slogan concocté par ses communicants. Après « la ville apaisée, plus douce », voilà sur la situation financière « agir ou faillir » (!). Et nouvelle opération avec les services municipaux fermés le 25 novembre en demandant aux employés municipaux de s’expliquer avec la population.

Une instrumentalisation du personnel utilisé comme l’Armée Rouge dans le combat de l’extrême gauche. Evidemment intolérable. Les communaux feront respecter leur neutralité et leur devoir de réserve et rejetteront ces méthodes groupusculaires.

E.PIOLLE N’ENGAGE RIEN SUR LE FOND….

Par contre sur le fond rien. La masse salariale qui explose serait  » stabilisée » ( avec 2 M€ supplémentaire par le seul glissement) . Rien sur la propreté de la ville, la sécurité, l’embellissement. Au contraire. Abandon officiel de l’ancien Musée de Peinture de la place de Verdun couvert de bâches pour se protéger de la pluie. Rien pour la Tour Perret. Rien pour les trottoirs défoncés, les passages protégés dangereux avec leurs nids de poule,  la chaussée abîmée.

La plupart des trottoirs et passages piétons de Grenoble sont dégradés: la municipalité Piolle n'a même plus les moyens de se consacrer à ses tâches de base

La plupart des trottoirs et passages piétons de Grenoble sont dégradés: la municipalité Piolle n’a même plus les moyens de se consacrer à ses tâches de base

… L’ACCUMULATION du RETARD VA S’AMPLIFIER

Ce qui signifie plus de dépenses à terme. La seule Tour Perret était réparable pour 500 000 € il y a 15 ans. Il en faudrait plusieurs Millions aujourd’hui. De même pour tout le patrimoine municipal.

Bien entendu la « Métropole » dont se gargarise  Christophe Ferrari (PS) et le personnel qui bascule de la ville à l’agglo n’apportent aucune économie. Au contraire.

REMETTRE à DEMAIN CE QU’ON POURRAIT FAIRE AUJOURD’HUI

La ligne Destot/Safar est confirmée. On remet à demain ce qu’on pourrait faire aujourd’hui. Le Maire commente. Il communique. Grenoble s’engage résolument mais dans un destin à la Grecque. Sur les réseaux sociaux il est impressionnant de lire le nombre de ceux qui quittent la ville en anticipant la situation.

La dégradation de la ville présente des dangers pour les enfants: partout dans la ville des fils électrique sont à découvert . Ici quartier Hoche en plein centre ville. La municipalité n'entretient plus rien.

La dégradation de la ville présente des dangers pour les enfants: partout dans la ville des fils électrique sont à découvert . Ici quartier Hoche en plein centre ville. La municipalité n’entretient plus rien.

 » GRENOBLE CONDAMNEE à l’APPAUVRISSEMENT (  » Jean PEYRELEVADE)

Le cumul de l’insécurité , de la dégradation et maintenant de la ruine est terriblement anxiogène et se ressent dans tous les aspects y compris malheureusement sur la valeur de l’immobilier qui dégringole.L’économiste Jean Peyrelevade, dans un article retentissant avait estimé que « Grenoble est condamnée à l’appauvrissement ».

 » JE NE VEUX PAS QUE GRENOBLE DEPERISSE  » (L.WAUQUIEZ)

Candidat à la présidence de la Région Laurent Wauquiez lui-même s’est fait l’écho de toutes ces inquiétudes affirmant mercredi à la Chambre de Métiers :  » je ne veux pas que Grenoble dépérisse ». Puisse t il être entendu.

Catégories : Actualité