GRENOBLE: QUI DETIENT le VRAI POUVOIR CHEZ E.PIOLLE ( Verts/PG)?

Publié par Les Républicains 38 le

Comme on l’a vu hier Eric Piolle (VertS/PG) promène sa chemise blanche ouverte dans la ville, ne sait pas encore trop de quoi il parle et semble vouloir remplir pleinement son rôle de «  vitrine légale «  de l’extrême gauche.

D’ou les références à la collégialité, lui même affirmant ne pas  coordonner  les Adjoints au Maire (!) , cette tâche étant confiée ( au milieu d’autres ) à un Adjoint Pascal Clouaire qui n’est pas le Premier…

LE VRAI POUVOIR NI APPARENT, NI INCARNE

Fidèle à ses méthodes, l’extrême gauche a  mis en place une pagaille organisée permettant une totale opacité afin que le vrai pouvoir ne soit ni apparent ni incarné .(GRENOBLE: E.PIOLLE (Verts/PG) S’OBSERVE, SE COMMENTE et… S’AIME)

Mais elle est  la vraie clef de voute de l’organisation. L’entrisme troskyste a été pratiqué à plein et on n’imagine pas que ceci ait été réalisé sans le plein accord de Eric Piolle , le Maire Verts/PG de Grenoble : c’est également à cette aune qu’il faut entendre son discours sur le «  collectif « , l’idée que la Maire et les Adjoints c’est pareil , qu’il n’existe pas de hiérarchie entre eux.

L’INSECURITE à l’EXTRÊME GAUCHE…

En réalité ce type de fonctionnement est typique du système de l’extrême gauche qui permet d’éviter d’identifier qui et ou se prend la décision .

au milieu de cette nébuleuse trois élues sont placées à des postes clefs .On sait peu de choses d’elles . La transparence qu’elles prônent par ailleurs ne s’applique pas à elles…

Il y a Elisa Martin la Première Adjointe au Maire de Grenoble co fondatrice avec Jean-luc Mélenchon du Parti de Gauche ce qui a expliqué le soutien appuyé du leader maximo sur les plateaux de télévision à la liste Piolle. C’est évidemment une dogmatique. Lui a été confié – notamment – la question de la sécurité, de la police municipale .(GRENOBLE: E.Martin ( 1ere Adjointe/Parti de Gauche) CONFIRME l’ABANDON des Caméras)

NIER l’INSECURITE JUSQUE DANS L’APPELLATION

Une véritable provocation qui démontre le caractère sectaire de la municipalité Piolle .L’extrême gauche donne toujours tort à la police. On se souvient du soutien appuyé d’Alain Manac’h un activiste de Villeneuve aux «  jeunes «  qui ont affronté la police.

La nouvelle municipalité a nié l’insécurité jusque dans l’appellation de l’Adjointe au Maire responsable de la «  tranquillité publique « comme si la délinquance n’existait pas.

Il est évident qua’u poste de Premier Adjoint on voit mal qu’elle s’abstienne de mettre en oeuvre sa doctrine au plan municipal. Elle est au contraire ici pour cela.

LA COMPAGNE d’AVRILLIER, PREMIER VICE PRESIDENT de la METRO

Le deuxième pilier est Claire Kirkacharyan la Première Vice Présidente de la Métro imposée dans le paquet cadeau au pauvre Christophe Ferraris (PS) contre une Présidence minoritaire de la Métro. On est bien là également dans la tromperie sur la décision. Christophe Ferraris doit assumer la totalité  des orientations des Verts/PG jusqu’à la lie. Dés le départ il a annoncé son hostilité à l’élargissement de A 480 cautionnant l’aggravation des embouteillages monstres de l’agglo. Mais Claire Kirkacharian ne laissera rien passer.Elle est d’ailleurs responsable de  » l’administration générale  » de la Métro…

FORMEE à l’ECOLE DURE

On à faire à une élue super doctrinaire formée à l’école dure: elle est la compagne à la ville de Raymond Avrillier qui use depuis 30 ans des méthodes de l’extrême gauche à Grenoble. L’une dans le système , l’autre dehors ils vont abuser de toutes les techniques ( désinformation, disqualification de l’adversaire, débats artificiels ) pour occuper tout l’espace en demeurant en formation de nébuleuse dont les membres échappent à la sanction.

Au dernier Conseil Municipal elle a rappelé au Maire les engagements de campagne au moment du vote sur les parkings publics: pour elle il n’est pas question de faire appel au privé…

LA FILLE de V.COMPARAT VERROUILLE L’INFORMATION

La troisième est Laurence Comparat, la propre fille de Vincent Comparat un vétéran de l’agitation locale, qui a été de tous les coups fumeux avec Raymond Avrillier ,(« Réseau citoyen » à Grenoble: R.Avrillier (Verts/Ades) vend la mèche) à la fois organisateur du «  réseau citoyen «  directeur de « l’observatoire des Dépenses  «  , (V.COMPARAT (Verts/ades) EST AUSSI « L’OBSERVATOIRE DES DÉPENSES PUBLIQUES  » pour France 2!) de l’ADES, de nombre de pétitions «  citoyenne « . Laurence Comparat dirige d’ailleurs le site de l’ADES, temple de la désinformation et elle est Adjointe au Maire chargée de «  l’accès des citoyens à l’information « .(V.COMPARAT (Verts/Ades)anime le « Réseau citoyen » depuis… 1983!)

Quelques médias ont reproduit le discours formaté par l’extrême gauche selon lequel cet Open Data était le comble de la modernité ce qui a du faire se plier de rire Elisa Martin, Claire Kirkacharian, Raymond Avrillier , Laurence et Vincent Comparat.(UN PUBLI REPORTAGE de « ARRÊT sur IMAGES » sur L.COMPARAT ( Verts/Ades)

C’est elle qui a encore mené lundi soir au sein du Conseil Municipal  le combat au sein du Conseil Municipal contre les Pôles de compétitivité, qui a menacé les conventions de la ville avec les écoles libres. Chargée du « développement durable » à l’université Stendhal il s’agit également d’une élue très dogmatique .

LE COEUR du SYSTEME PIOLLE

En tout cas c’est en famille que ces organisations agissent afin de limiter les fuites.
Avec ces personnages on est certainement au coeur du système Piolle qui s’est mis en place à Grenoble : un circuit court , avec peu de membres aux postes clefs par lesquels tout passe.

ON AMUSE LA GALERIE…

Pendant ce temps on amuse la galerie avec des Adjoints aux appellations folkloriques,  Alan Confesson, Anne Sophie Olmos, Claus Habfast engagent un débat au Conseil municipal sur le traité Transatlantique (!) , on voit “Éric à la ferme”,” Éric à la foire”, “Éric à la monta­gne”, mais c’est tout !  » comme le dit même J.Safar (PS) .

Dans son organisation l’extrême gauche a semble t il oublié un détail : elle est au pouvoir. Et les Grenoblois ne vont pas très longtemps se laisser bercer par cette musique douce et réclamer assez vite des actions et des résultats.

photo : Claire Kirkyacharian ( extrême gauche) compagne d’Avrillier, Première Vice Présidente de la Métro