BONNE à Grenoble : LA DÉLINQUANCE EXPLOSE DÉJÀ dans le » QUARTIER MODÈLE  »

Publié par Les Républicains 38 le

«  Dés le départ on a eu des problèmes de chauffage, d’eau chaude, de VMC. Des infiltrations, des fuites d’eau au sous sol. La porte donnant aux voitures, l’accès aux garages est restée en panne durant des mois, les sous-sols ont été squattés, tagués.Puis les voitures ont été vandalisées, démontées en pièces détachées. Un locataire et sa femme ont été agressés un jour à midi par des jeunes qui traînaient dans l’allée.(…) Plusieurs locataires découragés sont partis. C’est inadmissible, surtout dans un quartier comme le notre… »

Le locataire qui s’exprime ainsi ( « DL » du 17/05)  n’habite pas le Village Olympique. Ni Villeneuve. Ni Mistral. Mais le tout nouveau quartier de Bonne au centre de Grenoble.(PENDANT LE DISCOURS DE J.SAFAR(PS):ON CAILLASSE LES POLICIERS, ON VANDALISE DANS LES CO-PROPRIÉTÉS…)

« J’ASSUME L’IDÉE D’UNE VILLE DENSE , COMPACTE »

La veille l’inénarrable Adjoint au Bétonnage ( app PS) Philippe de Longevialle pérorait dans le même DL : «  l’exemple à suivre c’est la caserne de Bonne, on a beaucoup construit à côté , réalisé un pôle commercial(…) c’est une vraie réussite « ( !) et de rappeler «  comme vous le savez j’assume l’idée d’une ville dense, compacte. Parce qu’on a pas le choix ».(Bonne à Grenoble: C’EST REPARTI POUR « l’échange, le dialogue, le lien social…  »)

Se contredisant une ligne plus loin en critiquant Toulouse et Montpellier qui ont fait… le choix inverse de Grenoble : « Mais aussi parce que les villes qui s’étendent , je pense à Toulouse et à Montpellier vont au devant de grandes difficultés financières notamment ».

OUBLIANT LES COÛTS INDUITS PAR LES PROBLÈMES SOCIAUX

Les municipalités PS concernées seront sensibles à la sollicitude de l’Adjoint Grenoblois au Bétonnage! Comme si Grenoble n’était pas financièrement dans une situation catastrophique . Et comme si cette densification folle n’induisait pas des problèmes sociaux, de paupérisation, d’insécurité aux coûts particulièrement élevés.(VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ),

Le nouvel éco-quartier de Bonne est déjà source de problèmes conséquence d’un bétonnage excessif, sans vrai parc public et des attributions de logements dans Grenoble qui aboutissent à créer des poches de délinquance partout.

quartier de Bonne, la ville compacte dont M.Destot est fier: les problèmes arrivent déjà

quartier de Bonne, la ville compacte dont M.Destot est fier: les problèmes arrivent déjà

Il semble que Philippe de Longevialle répéte la leçon en n’ayant pas remarqué que même dans la municipalité ça tangue au vu des problèmes que posent la fameuse « compacité » : le Président du groupe PS, autre Adjoint, A.Djellal avait été contraint récemment de dire « halte au feu « en ce qui concerne l’accueil des populations défavorisées à Grenoble. C’est dire…(BÉTON, PAUPÉRISATION…LA MUNICIPALITÉ DESTOT REJOINT LE VERDICT DE L’UMP)

DES DONNÉES ALARMANTES EN TERME DE PAUPÉRISATION

Car les données sont alarmantes en termes de paupérisation accélérée de la population. Comme en témoignent les chiffres la densification a produit aussi un abaissement de la valeur des logements contrairement à ce que les Verts/Ades voudraient faire croire. On tire tout vers le bas. Les populations aisées fuient la ville. Tous les clignotants sont au rouge.

LE PS AFFIRME CHANGER DU TOUT AU TOUT SUR LA SÉCURITÉ !

Ce n’est pas un hasard si le candidat potentiel Jérôme Safar (PS) s’affole sur la police municipale  et change de discours du tout au tout sur l’armement des policiers comme sur la vidéo-protection. Il se dément lui-même. Il dément tout le discours municipal sur la prévention, le lien social , reconnaissant que la propagande était fausse et qu’il s’agit d’un  un échec patent.(INSÉCURITÉ: LA COLÉRE DES GRENOBLOIS CONTRAINT DESTOT/SAFAR(PS) À RENIER LEURS DISCOURS )

DES POLICIERS …  DANS LES QUARTIERS QUI DEVAIENT ÊTRE  » MODÈLES » !

C’est d’ailleurs dans les quartiers hors Zone de sécurité Prioritaire qu’il affecte le nombre misère de ces policiers municipaux.  C’est à dire en partie dans ces quartiers « modèles » œuvre de la municipalité Destot . Exempts des problèmes,puisqu’ils sont à la pointe du lien social, du dialogue et de la vie collective. C’est ainsi qu’ils sont chaque fois présentés.Et encore les 10 000 habitants de Jean Macé ne sont pas encore là, ni les 5000 de l’esplanade, ni les 15 000 du polygone …

16 POLICIERS ARMÉS AVANT LES ÉLECTIONS…
16 policiers municipaux armés  devraient patrouiller la nuit et arriver  … début 2014.  C’est du gros sabot à la Safar. Il n’a jamais pêché dans la subtilité. (.les insultes entre J.SAFAR(PS) et C.JACQUIER(Verts/Ades) ne conduisent pas à la rupture….)

Au détour on comprendra qu’à Toulouse et Montpellier des villes attractives on a choisi le développement équilibré et la qualité de la vie des habitants. Retrouver de l’espace et de la respiration dans la ville. Permettre aux familles d’y vivre avec des parcs et jardins. On ne sait pas si ces municipalités ont réussi. Mais on est certain que la notre à tout faux.

GRENOBLE PERD DES ÉTUDIANTS

Outre dans le domaine économique ou l’on voit le recul de l’attractivité, le chiffre de la baisse des étudiants à Grenoble éclaire bien l’effet repoussoir de notre ville : pour la première fois de son histoire l’agglo a perdu 4000 étudiants à la dernière rentrée passant à 61 000. Ce n’est ni le cas de Toulouse, ni de Montpellier. La transformation de Grenoble en bloc de béton à l’insécurité grandissante est un puissant facteur répulsif.

UN BATIMENT DE LOGEMENTS ÉTUDIANTS… VIDE À MISTRAL

Rappelons qu’il se trouve à Mistral un immeuble de logements étudiants vide. Quelle ville universitaire Française peut elle se vanter d’une telle performance ? (GRENOBLE: UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS ÉTUDIANTS VIDE À MISTRAL !)

Au passage la réaffirmation de la doctrine inflexible de l’Adjoint au Bétonnage sur le fait d’assumer « une ville dense, compacte » sonne au moins comme une maladresse supplémentaire et peut être comme une provocation à l’heure ou les habitants sont partout confrontés à une vie collective dangereuse du fait – notamment – de cette densité effrayante.

L’ÉLU QUI VIT À AIX LES BAINS EST POUR LA VILLE COMPACTE…

Venant d’un élu qui a choisi lui-même de vivre à .. . Aix les Bains loin de la compacité  et en pratiquant ce fameux  » étalement urbain  » contre lequel il dit lutter ,cela ressemble bien à ce qu’on connaît du PS: faites ce que je dis, pas ce que je fais.

ET UN ADJOINT AU SENTIMENT D’INSÉCURITÉ QUI DIT LE CONTRAIRE

Un Adjoint à la sécurité Jérôme Safar qui dit le contraire de ce qu’il disait car la montée de la délinquance dans la ville devient intolérable et qu’il sait ne plus pouvoir tenir son discours jusqu’aux élections, ( Pour DESTOT et SAFAR: « la délinquance est en baisse à Grenoble ») un Adjoint , Président du groupe PS ,A.Djellal qui reconnaît pour partie que la municipalité est allée trop loin,  un Adjoint au Bétonnage , Philippe de Longevialle ( app PS) qui ne voit rien venir sur la nécessité d’effectuer un virage idéologique rapide avant les municipales car la révolte gronde partout, c’est l’état du bateau municipal à la dérive.

À QUAND L’ABANDON DE LA DOCTRINE DU BÉTONNAGE ?

L’abandon brutal de la thèse selon laquelle «  la délinquance est en baisse à Grenoble «  a autant de conséquences concrètes que le futur abandon de la doctrine du bétonnage qui ne saurait tarder.Car on voit mal que la municipalité Destot tienne encore longtemps à ce sujet. Elle ne devrait pas faire comme pour Villeneuve, attendre 40 ans pour reconnaître ses fautes. Car chaque fois ce sont des générations de Grenoblois qui sont sacrifiées.  (Pour l’Adjoint à l’Urbanisme « Les choix urbanistiques de Villeneuve sont un échec ! »)

À l’approche de mars 2014 la municipalité  se défait un à un de tous les oripeaux qui ont constitué son discours jusque là :elle justifie dossier par dossier l’idée qu’il faut  changer d’équipe municipale.

Catégories : Actualité