GRENOBLE: QUAND « LE POSTILLON » … POSTILLONNE

Publié par Les Républicains 38 le

Seuls les puristes vont suivre. Pourtant l’ultra gauche et ses filiales méritent autant d’être démasquées que les autres. D’autant qu’à Grenoble,  » le Postillon » , la famille Rapetout d’Avrillier/Comparat , l’Ades, les faux réseaux citoyens, le Front de Gauche sont de même nature et s’abritent derrière une  » vitrine légale » , Eric Piolle. Ils forment ensemble une nébuleuse avec des liens dont on ne connait pas tout. On ne sait même rien.

E.Piolle (Verts/PG) est bien conscient lui-même du rôle qu’il joue dans cette partition. Au sens littéral le Maire de Grenoble est un faussaire. Dans ses actes il démontre sa totale dépendance à l’égard de ceux dont il est le prisonnier. On le voit autant avec GEG, Alpexpo, le Palais des Sports , les caméras de vidéo protection…

Le dossier de Raise Partner a été évoqué par  » Le Postillon » le premier.  ( N°24 été 2014) Nous l’avons immédiatement dit. En posant la question de savoir si cette évocation était partielle ou partiale?

UN ARTICLE COMPLAISANT pour la SOCIETE de E.PIOLLE ( Verts/PG)

Le premier article du « Postillon » était en effet complaisant avec les dirigeants de Raise Partner . Il s’agissait « d’une PME Grenobloise » ( le terme répété à satiété ensuite par E.Piolle) sur le rôle de laquelle on s’interrogeait prudemment: voulait elle vraiment  « réguler la finance  » ou bien fournissait elle simplement des instruments pour protéger les investisseurs financiers contre les risques?   » Le Postillon » était allusif, pas du tout accusateur.

Bien au contraire; Evoquant l’explication du  PDG  de la « PME Grenobloise » le Postillon écrit:  » il a réussi à me convaincre de sa sincérité:je ne pense pas qu’il soit allé vers la bourse juste pour se faire plein de fric. Mais je reste sceptique sur l’intérêt de sa démarche ».

 » LA PME GRENOBLOISE…  »

A aucun moment il n’était révélé dans ce papier que  » la PME Grenobloise » n’existait pas: elle était à 100% propriété d’une société sise à Singapour. A aucun moment il n’était révélé que depuis 10 ans la  » PME Grenobloise  » avait une dette permanente sur la société de Singapour lui interdisant tout bénéfice en France. A aucun moment  » Le Postillon » n’évoquait les clients de Guernesey et les Iles Caimans – authentiques paradis fiscaux – de la société  de Singapour. A fortiori a aucun moment il n’était question de la déclaration de patrimoine d’E.Piolle qui ne mentionne aucun biens détenu à l’étranger.

L’UMP38 A REVELE TOUS LES ELEMENTS GÊNANTS

L’UMP38 grâce à un travail militant a révélé ces éléments fondamentaux . Qui sont politiquement essentiels du fait des engagements publics de Piolle : lutte contre les paradis fiscaux, contre l’emprise des banques ( seuls clients de sa société) , honnêteté par la déclaration de patrimoine…

 » Le Postillon  » n’en n’a révélé aucun. Nous nous étions posé la question de savoir si cela résultait d’un manque de curiosité. Une enquête partielle. Ou bien partiale dans le but de protéger une branche de la gauche en prétendant la mettre en cause sur des détails.

LES MANIPULATIONS de l’EXTRÊME GAUCHE

Parce que la droite est honnête. Elle ne se livre pas aux manipulations de l’extrême gauche qui abuse de sa bonne conscience comme d’un bouclier. Cette bonne conscience qui a couvert tant de forfaits. Si dangereuse. Qui commence par réécrire une petite histoire pour la rendre fausse, termine par un procès en bonne et due forme et une condamnation sur la place publique. En attendant mieux.

En rendant compte de l’affaire de Raise Partner nous l’avons encore prouvé. En rendant à Cesar ce qui appartenait à César à savoir la découverte de la société par  » Le Postillon » . La droite se sait imparfaite, perfectible. Elle n’est jamais totalement satisfaite de ses résultats.Elle connait la distance qui les sépare de son idéal. Elle ne la ramène pas avec les leçons .Mais elle n’a pas à en recevoir des tricheurs.

 » LE POSTILLON  » et la FAMILLE RAPETOUT/AVRILLIER/COMPARAT en LIENS?

En l’occurrence le « Postillon  » s’est révélé . Après que l’UMP ait dévoilé le pot au rose , le journal a sorti en urgence début juillet une version en ligne . Le ton avait changé. Tout ce qui n’avait jamais été dit dans le journal sortait . Il démontrait que son premier dossier était volontairement partial . Il avait pour objet d’occulter l’essentiel en questionnant sur les marges . Un classique du détournement d’attention dont les gauchos Grenoblois sont spécialistes avec Avrillier/Comparat. Il n’est pas exclu que l’un soit l’instrument de l’autre.  Tous les thèmes sont les mêmes. Jamais le « Postillon » n’a mis en cause Avrillier et ses amis. Même lorsque le parangon de la vertu Raymond Avrillier voulait être numéro 3 de la liste Vallini aux Sénatoriales ( 2011).  C’est dire. On pourrait avoir là un nouvel exemple des montages qui ont fait tant de mal à Grenoble.  A suivre.

DES « REVELATIONS » QUI OUBLIENT L’ORIGINE

Tout à coup  » Le Postillon  » reprenait tous les documents diffusés par l’UMP38 sans révéler – lui- l’origine : « Surtout, ce que vous ne pouvez pas méconnaître, c’est que vos actions dans Raise Partners sont maintenant dans une société domiciliée dans un paradis fiscal : Singapour  » se mettait il à écrire après nos informations publiées.

 » Selon le « traité d’apport de titres » que NOUS NOUS SOMMES PROCURES » ajoutait il ,  » vos actions appartiennent, depuis le 30 novembre 2012, à Raise Partner Pte Ltd, qui est une « société de droit singapourien dont l’adresse de correspondance se situe 70 Anson Road – 12-02 Hub Synergy Point – Singapore 079905 – SINGAPOUR, immatriculée auprès du Companies Act (Cap.50) de Singapour ».

POURQUOI le POSTILLON N’AVAIT IL RIEN DIT DANS SON ARTICLE?

Si  » Le Postillon  » s’était procuré lui même ce document que nous avons diffusé le 9 juillet sur le site UMP38 pourquoi ne l’avait t il pas fait connaitre dans son  journal  de l’été N° 24 ? Pourquoi a t il toujours évoqué une  » PME Grenobloise  » sans jamais faire savoir à ses lecteurs qu’elle était 100% Singapourienne?

Dans sa manière partiale de poser les questions on reconnait aussi la profonde connivence des gauches y compris dans la couverture des turpitudes : « En tant qu’actionnaire, nous espérons pour vous que vous avez été « au courant » de cette « délocalisation ? » affirme le « Postillon » pour faire semblant de  tâcler Piolle .

E.PIOLLE A TRANSFERE à SINGAPOUR UN AN AVANT d’ENTRER EN CAMPAGNE

Or Eric Piolle n’a pas simplement  » été au courant » de cette délocalisation. Il a du lui-même choisir de l’effectuer en toute connaissance de cause et d’effets.Par lettre du 1 er octobre 2012 – un an avant la campagne municipale – le PDG de Raise Partner demandait bien aux actionnaires  une cession  des titres  au profit de la société Wiles Ventures Pte Ltd, société de droit Singapourien. Certains actionnaires ont refusé. Eric Piolle a effectué volontairement ce transfert. Il était bien plus  » qu’au courant… »

Pour « LE POSTILLON  » : TOUT EST LEGAL…

Toujours en défense  » le Postillon  » affirme:   « contrairement à ce que claironne l’UMP, « l’affaire Piolle » n’a rien à voir avec l’affaire Cahuzac : Piolle n’a a priori rien fait d’illégal. Participer à une société qui a des clients dans des paradis fiscaux, c’est malheureusement trop courant ».

OPTIMISATION OU DISSIMULATION FISCALE ?

Bien entendu l’UMP38 ne s’est pas transformée en juge. Elle laisse cela à l’extrême gauche, à la famille Rapetout qui en a fait son fonds de commerce et ne trouve de jouissance qu’avec le pénal. L’UMP n’a jamais prétendu à l’illégalité du procédé. Mais personne ne peut conclure à sa légalité  finale. La réputation de Singapour est l’opacité. Il peut s’agir d’optimisation fiscale comme de dissimulation fiscale. Personne ne peut savoir – pour l’instant – si les actionnaires sont rémunérés à Singapour . La seule certitude est l’absence de bénéfices en France et le subventionnement public qui s’est envolé.  Désopilant de voir le « Postillon  » occulter ces questions.

Imaginons un Maire UMP de Grenoble dans la même situation. L’extrême gauche expliquant  » le Maire UMP n’a a priori rien fait d’illégal  » en transférant ses actions à Singapour.

E.PIOLLE N’A NI TRICHE, NI MENTI  il EST  » CON »

D’ailleurs le journal  va encore plus loin. Eric Piolle n’a pas triché, n’a pas menti, il ne fait pas le contraire de ce à quoi il s’était engagé. Non il est  » con » .

Pour « le Postillon » s’adressant aux soutiens de Piolle:  « Au lieu de le défendre, vous devriez plutôt questionner votre mentor : pourquoi as-tu gardé ces actions, alors que tu ambitionnais d’être maire de Grenoble ? Pas très stratégique, non ? T’es con ou quoi? »

Tout est dit. Avoir gardé des actions à Singapour ( en réalité avoir transféré ses actions de France à Singapour un an avant d’entrer en campagne municipale) n’est  » pas très stratégique » . Cela n’a rien à voir avec les convictions,les engagements, les pratiques.

Seul compte l’affichage. On ne peut mieux démontrer la fausseté des postures.

LE JOURNAL ANNONCE QU’IL AVAIT REVELE LES ACTIONS à SINGAPOUR!

Pour achever le tout publions le compte rendu de la conférence de presse de l’UMP38 tel que relaté dans  » le Postillon ». Pour l’extrême gauche :  » Bingo , Europe 1 vient de reprendre sur son site internet notre « scoop »: Eric Piolle est actionnaire d’une société qui travaille dans les paradis fiscaux . Bon c’est vrai le Postillon avait sorti l’info il y a 6 semaines… ».

Camarades , il y a 6 semaines il n’y avait pas un mot – pas un seul mot- sur les paradis fiscaux, les actions à Singapour et bien au contraire une forte place à la justification de « la PME Grenobloise  » par ses dirigeants dans votre Postillon.

De tels procédés devraient éclairer des observateurs et des lecteurs. La comédie de la liberté, de la spontanéité , de la révolte contre la culture ambiante cache  d’autres objectifs avec des ficelles vieilles comme le monde.

LA DERISION à la CANAL + , AUTRE CONFORMISME DATé

 » Le Postillon » juge le site UMP » au style ampoulé, répétitif, rasoir, autant faire réaliser le journal par des collégiens ». On le préfère au mensonge avéré – fut ce dans la  forme Canal + de la dérision permanente, autre conformisme daté- et aux manipulations grossières auxquelles lui-même se livre.

Bref  nous préférons la simple chronologie des faits et  leur vérité . Bien peu de choses en effet pour ceux qui , prétendant changer le monde, commencent d’abord par s’accorder le privilège de les tordre à leur seul profit. Ce qui nous rend toujours très méfiants sur ce monde que – justement – ils  promettent.

Extrait du " Postillon " qui se vante d'avoir révélé " 6 semaines avant l'UMP" les actions de Piolle à Singapour. Il n'y en avait pas un seul mot dans le journal que nous tenons à la disposition de tous au siège de l'UMP38

Extrait du  » Postillon  » qui se vante d’avoir révélé  » 6 semaines avant l’UMP » les actions de Piolle à Singapour. Il n’y en avait pas un seul mot dans le journal que nous tenons à la disposition de tous au siège de l’UMP38

 

 

Catégories : Actualité