GRENOBLE : PARCS ET JARDINS CONTRE BÉTONNAGE

Publié par Les Républicains 38 le

le  » DL  » de cet été a évoqué des parcs et jardins de la ville de Grenoble au moment des montées de températures.

Permettant aux Grenoblois de mieux les connaître.
Ainsi le parc des Champs-Élysées (près de Bachelard) qui est l’un des plus vastes de la ville avec ses 12 hectares.

Créé dans les années 60 il a été agrandi de 4 hectares par la municipalité Carignon lors du rachat des terrains de la viscose.

Le « DL  » a évoqué aussi le Jardin Paul Valérien-Perrin (1 rue de New­York), implanté à la place des anciennes usines Valisère. « Ce beau parc est remarquable avec ses parterres de fleurs, avec un côté très ensoleillé pour les amateurs, et un autre côté plus à l’ombre grâce aux nombreux arbres qui font son charme. Il y a même un petit kiosque à musique, lui aussi très ombragé » explique le « DL ».

parc Valerien Perrin rue de New York

parc Valerien Perrin rue de New York

Ce parc est également une réalisation de la municipalité UMP.

Elle a aussi crée le parc Marliave dans le quartier Berriat qui est un havre de paix et de verdure trés apprécié des habitants du quartier.

un poumon vert apprécié du quartier Berriat

un poumon vert apprécié du quartier Berriat

Par contre la municipalité Destot – hormis le parc Ouagadoudou- a été particulièrement bétonneuse en 18 ans. Elle présente même les parcs existants dans les projets immobiliers qu’elle promeut .

Ainsi elle a vendu le nouveau quartier de Bonne avec ses 900 logements en intégrant les parcs Hoche ( réduit) et  Paul Mistral .

l'hôtel surgit dans le Parc Hoche : des espaces verts supprimés

l’hôtel surgit dans le Parc Hoche : des espaces verts supprimés

Si bien qu’elle a défini sur le site de la ville le quartier de Bonne comme au coeur de 5 hectares de verdure! Avec des photos évidemment trompeuses.

La photo de présentation du projet de Bonne: que du vert....

La photo de présentation du projet de Bonne: que du vert….

Idem pour Flaubert ou 15 000 habitants sont prévus à terme alors qu’on ne parle que de « coulée verte »….

Parcs, éco-quartiers il s’agit tout le temps et partout de tromper la population sur la marchandise. Comme un vulgaire promoteur…((DENSIFICATION DE L’AGGLO : DESTOT/BAÏETTO ACCÉLÈRENT)

Partout ,(Grenoble: UNE TOUR DE 16 ÉTAGES DANS UN CARREFOUR)  dans toute la ville les projets déments se multiplient sous des appellations différentes ((LESDIGUIÈRES à Grenoble: 15000 M2 de commerces et 150 logements sur un hectare!).

Les Grenoblois vont avoir à choisir la ville qu’ils veulent en 2014: si le bétonage se poursuit à ce rythme c’est une ville invivable qui se prépare.

Catégories : Actualité