GRENOBLE: les TRANSPORTS en COMMUNS VICTIMES de la DÉLINQUANCE AGGRAVÉE

Publié par user1 le

La Semitag désormais présidée par JP Trovero le Maire Communiste cumulard de Fontaine ne communique plus les statistiques de la délinquance dans les transports en communs. Avec lui on retombe sous la chape à la soviétique. Les derniers éléments catastrophiques ont été publiés en septembre 2015 : au premier semestre de l’année la délinquance avait encore augmenté de + 55 % dans les transports collectifs Grenoblois !

12 % DES USAGERS REFUSENT de PAYER LEUR TITRE de TRANSPORT…

Le nombre de passagers qui entrent en bandes et refusent de payer leur ticket était aussi en augmentation constante. Autour de 12 % l’année dernière.  Une progression de l’ordre de 2% par an. On voit mal pourquoi ça s’arrêterait. Les chauffeurs n’ont pas les moyens d’empêcher les bandes agressives de monter . Les contrôleurs ne sont pas équipés pour les contrôler.

… POUR DÉFIER L’AUTORITÉ et FAIRE RECULER les RÉGLES COMMUNES

Bien entendu la promesse de gratuité pour les 18/25 ans non tenue par la municipalité Piolle (Verts/PG) n’a pas arrangé les choses. Le non paiement du ticket n’a évidemment aucun rapport avec la question des moyens financiers. Il s’agit toujours de s’opposer à l’autorité,d’ imposer partout et sur tous les sujets la loi de la tribu, de faire reculer le vivre ensemble et de démontrer que les services publics sont un dû qui ne méritent aucune considération, ni respect, ni financement.

ENTRE DEUX CRACHATS ILS S’ACHARNENT sur UN JEUNE de 20 ANS

Le 19 mars dernier un jeune homme de 20 ans a encore été sauvagement agressé de façon gratui­te dans une rame de tram­way de la ligne A dans le sens Échirolles/Fontaine par trois autres passagers a rapporté le DL ( 26/3/16).

Sur les enregistrements vi­déo de la Semitag que les policiers grenoblois ont pu visionner, trois passagers sont clairement vus, les pieds posés sur les sièges, en train de fumer et de boire de l’al­cool entre deux crachats au sol, jusqu’à ce qu’un jeune homme monte à bord de la rame à l’arrêt de Grand’Place et s’installe assez loin d’eux.

UN COUP VIOLENT à la TÊTE et PLUSIEURS COUPS de POINGS au VISAGE

Au bout d’un moment, alors que le tramway vient de dé­passer l’arrêt de l’Arlequin, l’un des agresseurs pose sa bouteille, se lève et commen­ce à parler au jeune homme avant de lui asséner un vio­lent coup de tête suivi de plu­sieurs coups de poing au vi­sage.

La victime fait son possible pour se protéger tandis que les deux complices du pre­mier agresseur s’approchent à leur tour : alors que l’un des deux fouille les poche du jeu­ne homme pour lui voler une paire de lunettes et son télé­phone portable, l’autre lui porte un coup de pied à la tête. Le malheureux passa­ger parvient alors à s’extirper et tente de s’enfuir mais il est rattrapé par le premier prota­goniste qui lui donne à nou­veau des coups de pied dans la tête.

L’INTERVENTION COURAGEUSE du CONDUCTEUR du TRAMWAY FAIT CESSER les VIOLENCES

C’est l’intervention coura­geuse du conducteur du tramway lui-même , qui a finalement fait cesser les violences et mis les agresseurs en fuite.

Ces agressions de plus en plus nombreuses sont une plaie pour les transports en communs Grenoblois. De plus en plus de parents interdisant à leurs enfants de les emprunter par mesure de sécurité. A ST Egrève, au Fontanil l’arrivée de la ligne E a signifié aussi le développement de la délinquance.

+ 63 % de DÉLINQUANCE à GRENOBLE PAR PAPPORT AUX AUTRES VILLES!

Bernard Cazeneuve en visite à Grenoble a noté que la délinquance dans notre agglomération était de 63 % supérieure à celle des villes comparables! Sans prendre des mesures adaptées. Le PS qui gouverne l’agglomération ( C.Ferrari) et les Rouge/Verts qui gouvernent Grenoble ( E.Piolle) se renvoient la balle de l’insécurité alors qu’ils mènent ensemble la même politique à la Métro dont les grenoblois subissent les dégâts.La situation devient chaque jour plus effrayante.

LE WEEK END DERNIER les DÉLINQUANTS ONT TENDU UN GUET-APENS à la POLICE

Le week end dernier les délinquants de Mistral avaient tendu un guet- apens aux policiers bombardés au sol et depuis les toits des immeubles équipés de blocs de béton prêts à jeter.  Les policiers ont été contraints de mettre le feu aux poubelles pour protéger leur fuite avant de revenir avec des renforts. Les délinquants entendaient protester contre la découverte – par hasard- par les sapeurs pompiers de fusils dans un immeuble. Ceux des HLM présidés par E.Piolle en personne.

Les dégradations et les affrontements ont été nombreux à Grenoble hier

Les dégradations et les affrontements ont été nombreux à Grenoble hier

 

MERCREDI LES BANDES de CASSEURS ONT DÉGRADÉ la VILLE

Celui-ci continue à regarder ailleurs. Michel Destot Député (PS) du quartier les ferme depuis 25 ans. Comme Maire il n’avait même pas entendu les marteaux piqueurs qui aménageaient les caves de Mistral pour les dealers, installant canapés, écran plats , caméras de vidéo surveillance pour leurs clients !

Mercredi à Grenoble les casseurs ont dégradé la ville à l’occasion des manifestations contre la loi El Komri. Les grenoblois effarés découvrent l’organisation des bandes, leur équipement, la jonction entre la délinquance et des mouvances communautaristes et gauchistes. Un cocktail explosif sur lequel dort la majorité PS/Verts/PC qui gère l’agglomération.

Une victime supplémentaire est à mettre dans la liste: les transports en communs grenoblois qui ont coûté si cher au contribuable et leurs usagers inquiets de les emprunter . Ça fait beaucoup

Photo le DL: Grenoble a été le théâtre de graves dégradations hier