GRENOBLE: Les COURS D’ECOLES AMPUTEES de PREFABRIQUES

Publié par Les Républicains 38 le

La situation de Grenoble en matière scolaire est explosive. La municipalité Destot/Safar (PS) a densifié la ville à tour de bras avec l’objectif de se constituer un fief électoral qui devait la rendre inexpugnable (!).Sauf qu’elle a totalement oublié les espaces libres, de sport, de loisirs, elle a  sacrifié le stationnement en limitant le nombre de place par logement pour bétonner plus et … les écoles.

Cette politique est commune aux Verts/Parti de Gauche qui gouverne désormais Grenoble. La densification de Grenoble a été décidée par un Adjoint Verts/ades, Pierre Kermen en 2005 lors du vote du nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU).(J.SAFAR(PS) : « LES VERTS AVEC NOUS POUR LA VILLE COMPACTE »)

POURSUIVIE par un REPETITEUR: Ph.de LONGEVIALLE  ( app PS)

Elle a été poursuivie par un répétiteur qui aura sacrifié ses convictions pour un poste: Philippe de Longevialle ( app PS) qui a rempli 6 ans la fonction d’Adjoint au bétonnage en répétant la leçon apprise sur « l’étalement urbain «  qu’il pratique lui même évidemment, que tous les élus pratiquent comme toute la population d’aujourd’hui que l’activité professionnelle , les loisirs, les familles éclatées contraignent au mouvement et aux lieux de vie multiples. .(Ph.de LONGEVIALLE Adjoint à Grenoble: de Charles Pasqua à François Hollande!) .

CONCEVOIR UNE VILLE pour une SOCIETE qui N’EXISTERA PAS

Imaginer qu’une ville est seulement composée d’une population qui vit prés d’un emploi fixe desservi par  les transports en communs ,alors que tout change tout le temps, qu’un membre de la famille peut avoir un emploi ici et un autre ailleurs, et même – surtout- en recherche d’emploi il faut bouger , c’est concevoir une ville pour une société qui n’existe pas. Ou bien suffisamment paupérisée pour être prisonnière de l’aide publique.

l’INSEE : GRENOBLE SE PAUPERISE et SE PRECARISE

Les statistiques de l’INSEE qui pointent la paupérisation de Grenoble, le CCASS qui est le deuxième de France derrière Paris en termes de budget et touche 2 grenoblois sur trois dit bien ce qu’il en est de l’évolution de la ville. Le vote pour l’extrême gauche aussi.(VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ).

ECOQUARTIERS : l’HABITANT POSE PROBLEME

Pendant la campagne des municipales Eric Piolle faisait visiter à Cécile Duflot avec fierté le quartier de Bonne initié par ses amis: 1200 nouveaux logements si on compte bien la densification de la rue Hoche avec un parc urbain réduit à la portion congrue et même l’amputation du Parc Hoche voisin par la vente d’un ténement à un promoteur privé afin de construire un hôtel à l’architecture pas très avenante.(GRENOBLE: DANS les ECOQUARTIERS C’EST l’HABITANT QUI POSE PROBLEME)

L'arbre de la cour de l'école Anthoard va peut être devenir le symbole de la bétonisation de la ville : 1200 logements supplémentaires dans le secteur, oeuvre commune des élus PS et Verts/PG et l'obligation d'installer deux classes dans la cour de l'école et peut être d'abattre l'arbre! Eric Piolle annonçait en planter 5000. A côté la municipalité a vendu un morceau du parc Hoche à un promoteur privé pour construire un hôtel. Grâce au Plan d'Urbanisme ( 2005) de l'Adjoint Verts/ades à l'urbanisme....

L’arbre de la cour de l’école Anthoard va peut être devenir le symbole de la bétonisation de la ville : 1200 logements supplémentaires dans le secteur, oeuvre commune des élus PS et Verts/PG et l’obligation d’installer deux classes dans la cour de l’école et peut être d’abattre l’arbre! Eric Piolle annonçait dans sa campagne  en planter 5000. A côté la municipalité a vendu un morceau du parc Hoche à un promoteur privé pour construire un hôtel. Grâce au Plan d’Urbanisme ( 2005) de l’Adjoint Verts/ades à l’urbanisme…. Beau bilan

DES PREFABRIQUES à JEAN MACE

Lors de la dernière rentrée scolaire la municipalité précédente avec l’inénarrable Adjoint voyageur Paul Bron ( app PS) au scolaire (Paul BRON (GO/PS) Adjoint à Grenoble va voyager. Qui finance ?) avait ouvert en catastrophe des préfabriqués à Jean Macé dans lesquels une génération d’élèves devra faire sa scolarité.(ÉCOLES à Grenoble: DES CLASSES EN PRÉFABRIQUÉS À JEAN MACÉ)

Merci Destot. (ECOLES à GRENOBLE :  » ON N’EN PEUT PLUS »)

8 NOUVELLES CLASSES à la RENTREE !

Maintenant la municipalité Piolle devrait ouvrir 8 nouvelles classes à la prochaine rentrée! Ce sera dans les cours ou sur les toits.

L’école maternelle Houille Blanche, les écoles élémentaires Anthoard, Bajatière et Lucie-Aubrac et les écoles primaires Beauvert, Clemenceau, Jean-Macé et Paul-Bert ouvriront une classe supplémentaire .

Ces différentes ouvertures de classes vont aggraver considérablement le probème d’effectifs que les écoles du centre-ville de Grenoble rencontrent du fait des négligence de  la municipalité Destot/Safar.

DES BATIMENTS PROVISOIRES dans les COURS

Des écoles construites pour 15 classes passeront à 16 classes pour Anthoard (où il est donc prévu la construction de deux classes sur la passerelle à l’étage pour novembre 2014 ! ), à 17 classes pour Clemenceau et à 18 classes à Lucie Aubrac (où il y aura à la rentrée des bâtiments modulaires dans la cour !(BÉTONAGE OU URBANISATION ? UNE PÉTITION DÉNONCE  » DES ÉCOLES QUI DÉBORDENT « )

DES ECOLES à CONSTRUIRE SANS SAVOIR ou les METTRE

Le nouvel Adjoint d’extrême gauche en charge de l’Education, Fabien Malbet ne remet évidemment pas en cause la bétonisation de la ville. Il annonce la construction de deux équipements scolaires comme Paul Bron l’avait fait en pleine campagne sans savoir … ou les mettre dans la ville! (GRENOBLE: P.BRON (app PS) PROMET des ECOLES DANS TOUTE LA VILLE!) Car il n’y a plus de place tant la chasse à la dent creuse pour bétonner à été fructueuse.

E.PIOLLE POURSUIT UNE POLITIQUE QUI ECHOUE

Avec la même incohérence que la municipalité Destot/Safar, Eric Piolle poursuit dans une politique qui échoue: annonce de 650 logements à l’esplanade, poursuite de tous les projets de densification engagés ( Flaubert, Polygone, Chatelet) (GRENOBLE : E.PIOLLE ( Verts/PG) N’ABROGERA PAS LA ZAC de L’ESPLANADE)

D’ailleurs le nouvel Adjoint constate selon le « DL » que « l’AURG et le service prospecticve de la Ville de Grenoble prévoient une augmentation du nombre d’enfants jusqu’en 2017-2018 : +2 % sur l’ensemble de la ville, +3 % sur le Secteur 2. »

30 000 NOUVEAUX HABITANTS EN PERSPECTIVE…

Comme si la municipalité n’avait aucune responsabilité dans cet accroissement ! Ne vaudrait il pas mieux faire une pose afin d’analyser sérieusement et globalement en termes financiers , d’équipements, d’espaces , de qualité de vie , de circulation, de stationnement si la ville est en capacité d’accueillir dignement les 30 000 nouveaux habitants encore programmés?

DE FUTURES VILLENEUVE

Multiplier les futures Villeneuve n’est pas préparer le meilleur avenir qui soit à Grenoble dont les écoles rencontrent déjà des problèmes avec des élèves en difficultés d’intégration , dans une ville qui est en train de subir une vague de délinquance sans précédent .(GRENOBLE: INSECURITE , ÇA CRAQUE AUSSI DANS les ECOLES)

Il faut se battre pour stopper cette dérive en exigeant l’analyse globale de la situation et un vrai débat sur de vraies alternatives à cette politique. Elles existent.

Photo: on risque de retrouver beaucoup de cours d’écoles amputées de préfabriqués comme ici à l’école Jean Macé depuis la rentrée dernière tant la municipalité Destot/Safar toute à son but de constituer un fief électoral a oublié l’essentiel .

Catégories : Actualité